Actualités endurance/sportives septembre 2020 : comment s'est déroulé le GTWC Zandvoort

Actualités endurance/sportives septembre 2020 : comment s’est déroulé le GTWC Zandvoort

ELMS



Actualités endurance/sportives septembre 2020 : comment s'est déroulé le GTWC Zandvoort

GTWC : victoires pour WRT-Audi et Emil-Frey-Lambo à Zandvoort (26 septembre)

WRT et Emil Frey Racing se sont partagés les victoires à Zandvoort
Zoom

Afin d’éviter au moins à moitié les 24 Heures du Nürburgring, les courses du GT-World-Challenge Europe se sont déroulées à Zandvoort samedi. Plusieurs pilotes participent aux deux événements.

Lors de la première course du samedi matin, Kelvin van der Linde et Ryuichiro Tomita sur WRT-Audi se sont imposés lors d’une partie de poker pneumatique. Tomita a choisi des pneus pluie, ce qui s’est avéré être le bon choix. Sa seule concurrente était la Lamborghini Emil Frey d’Albert Costa et Giacomo Altoe, qui a cependant subi une crevaison. C’est donc une victoire écrasante qui a été remportée par WRT.

La revanche a été prise le samedi midi lors de la deuxième course : Emil Frey Racing a remporté un doublé. WRT a apporté son aide avec diligence : Van der Linde s’est retrouvé dans le bac à gravier suite à une attaque surmotivée. L’Audi de Dries Vanthoor et Charles Weerts, qui menait après l’arrêt au stand, a reçu une pénalité de passage pour un arrêt incorrect.

Résultat de la course 1 :
1ère WRT-Audi #31 (Tomita/van der Linde)
2. CMR-Bently #108 (Jean/Chevalier)
3. Sainteloc-Audi #26 (Palette/Gachet)

Résultat course 2 :
1ère Emil-Frey-Lamborghini #163 (Altoe/Costa)
2ème Emil-Frey-Lamborghini #14 (Grenier/Siedler)
3ème WRT-Audi #31 (Tomita/van der Linde)

24h du Nürburgring : Janine Hill est désormais Janine Shoffner (24 septembre)

Certains auront peut-être déjà remarqué ce nouveau nom : La Mercedes GetSpeed #10 accueillera deux Shoffner ce week-end. C’est parce que John Shoffner et Janine Hill se sont mariés entre-temps. Janine Hill s’appelle donc désormais Janine Shoffner. Le couple d’action américain a entre-temps acquis une grande notoriété sur la boucle nord du Nürburgring.

IMSA : Acura a l’intention de développer le LMDh (23- septembre)

En note marginale dans le communiqué de presse officiel sur l’utilisation de l’Acura ARX-05 par de nouvelles équipes lors de la saison IMSA 2021, Acura confirme également son intention de participer au LMDh. « Notre plan n’est pas seulement de travailler avec MSR [Meyer Shank Racing] et WTR [Wayne Taylor Racing] dans la catégorie DPi, mais aussi de développer la prochaine génération d’Acura-LMDh », explique Ted Klaus, chef de Honda Performance Development (HPD).

Une entrée de Honda dans le NASCAR deviendrait ainsi moins probable. En effet, après les déclarations, il a été dit qu’une entrée dans la série de la Coupe NASCAR ne serait possible que si Honda mettait fin en même temps à ses activités en IMSA et en IndyCar.

COVID-19 : Porsche renonce au week-end IMSA à Mid-Ohio (22 septembre)

L’équipe GTLM de Porsche renonce à participer à la septième course de la saison de l’IMSA SportsCar Championship, prévue le week-end prochain (du 25 au 27 septembre) à Mid-Ohio. La raison en est les tests COVID-19 qui ont été effectués dans le cadre des 24 heures du Mans. Comme trois d’entre eux se sont révélés positifs au coronavirus, Porsche a déjà décidé de retirer tous les pilotes d’usine de la course de 24 heures du Nürburgring. La course d’endurance dans l’Eifel aura lieu le week-end prochain, tout comme la course IMSA à Mid-Ohio.

Pour la formation IMSA, cette décision signifie que Laurens Vanthoor, Frederic Makowiecki et Nick Tandy ne partiront pas tous du Mans pour les Etats-Unis. Ils renoncent également, tout comme tous les autres membres de l’équipe Porsche qui étaient présents au Mans et qui étaient prévus pour Mid-Ohio. Earl Bamber, le quatrième pilote IMSA de l’équipe Porsche GT, n’était pas présent au Mans, mais il doit également faire l’impasse sur Mid-Ohio.

L’équipe Porsche a l’intention de participer à la course IMSA suivante, prévue pour le 10 octobre sur le « Roval » de Charlotte. Suivront ensuite le Petit Le Mans, Laguna Seca et les 12 heures de Sebring, avant que l’équipe Porsche GT ne fasse de toute façon ses adieux à l’IMSA à la mi-novembre.

WEC : deux jeux de pneus supplémentaires pour Hyperpole (16 septembre)

Les équipes qui se qualifient pour la première des nouveaux Hyperpole aux 24 Heures du Mans se voient accorder huit pneus supplémentaires, soit deux jeux. Sinon, les équipes LMP recevront six jeux de pneus et les équipes GT sept jeux de pneus pour les essais, les qualifications et le warm-up.

En course, les équipes LMP1 disposeront de douze jeux, les LMP2 de quatorze et les deux catégories GT de quinze.

GTWC Asia : saison 2020 définitivement annulée (16 septembre)

Toutes les tentatives ont été vaines : la saison 2020 du GT-World-Challenge Asia a été définitivement annulée. Le SRO Motorsports Group avait encore tenté de mettre en place un calendrier de trois événements. Mais la pandémie de COVID-19 qui continue de sévir rend cela impossible. En 2021, il devrait y avoir six courses.

GTWC : victoires pour Mercedes-AMG et Audi (14 septembre)

L’équipe Haupt Racing a remporté sa première victoire dans le GT-World-Challenge Europe. Luca Stolz et Maro Engel ont remporté une victoire écrasante lors de la course nocturne de samedi soir à Magny-Cours, en partant de la pole position avec 11,5 secondes d’avance. « La voiture était tout simplement un rêve à conduire aujourd’hui », a déclaré Engel. (Résultat de la course 1)

Lors de la deuxième course, le dimanche à la lumière du jour, la victoire est revenue de manière totalement inattendue à l’Audi R8 LMS de Steven Palette et Simon Gachet, bien que cette voiture soit en fait inscrite à la « Silver Cup » pour les semi-professionnels. Une victoire à domicile très applaudie pour Sainteloc Racing avec 8,2 secondes d’avance sur les professionnels complets derrière. (Résultat de la course 2)

GT-Masters : Markus Winkelhock remplace Rahel Frey (14 septembre)

L’ex-pilote de Formule 1 Markus Winkelhock remplace Rahel Frey pour la prochaine manche du GT-Masters sur le circuit d’Hockenheim. Frey participe aux 24 Heures du Mans et ne peut donc pas s’aligner chez Aust Motorsport au volant de l’Audi R8 LMS. Malgré le chevauchement du Le Mans, 33 voitures s’attaqueront au troisième week-end de course du GT-Masters 2020.

Turner veut engager deux BMW M4 GT3 dans la série IMSA

Will Turner prévoit d’étendre son engagement dans la série américaine IMSA dès que BMW aura mis à la disposition de ses clients la nouvelle BMW M4 GT3. Actuellement, l’équipe aligne une BMW M6 GT3 dans la catégorie GTD. Mais à partir de la saison 2022, le chef d’équipe veut occuper une deuxième voiture. Pour cela, Turner veut acheter deux nouvelles BMW M4 GT3 dès qu’elles seront disponibles sur le marché.

La nouvelle BMW doit être testée sous toutes les coutures en 2021 dans le cadre de la course européenne. Ce n’est qu’en 2022 que la voiture traversera l’Atlantique, c’est pourquoi l’équipe BMW doit encore patienter un peu avant que le plan ne soit réalisable. « Nous sommes complètement désemparés par les informations concernant la voiture et les essais. Nous avons entendu dire que c’était une voiture formidable. Notre intention est de faire rouler deux BMW M4 GT3 dès qu’elles seront disponibles ».

GTWC : calendrier provisoire 2021 avec dix manches (8 septembre)

Le GT-World-Challenge (GTWC) Europe, anciennement connu sous le nom de Blancpain-GT-Serie, a présenté un premier projet de calendrier pour 2021. On revient au mode « normal » – le calendrier est donc basé sur celui de 2019. Les 24 Heures de Spa auront également lieu le dernier week-end de juillet, qui se prolongera cette fois jusqu’en août.

La deuxième course d’endurance, qui se déroulait jusqu’à présent en mai à Silverstone, n’a pas encore été confirmée. Une course de sprint en automne n’a pas non plus encore été fixée. Elle pourrait être l’avant-dernière course ou la finale de la saison, selon la date choisie. Le Nürburgring fait toujours partie du calendrier d’endurance. La distance n’a pas encore été communiquée. Mais comme la course aura lieu cette fois-ci après les 24h de Spa, on peut s’attendre à une distance de 3 heures.

Calendrier provisoire du GTWC 2021 :
16 au 18 avril – Monza (Endurance)
1er au 2 mai – Brands Hatch (sprint)
7 au 9 ou 14 au 16 mai – TBA (Endurance)
28 au 30 mai – 1.000 km Le Castellet (Endurance)
18 au 20 juin – Zandvoort (sprint)
2 au 4 juillet – Misano (sprint)
29 juillet au 1er août – 24h de Spa (Endurance)
3 au 5 septembre – Nürburgring (Endurance)
24 au 26 septembre ou 8 au 10 octobre – Barcelone (sprint)
24 au 26 septembre ou 5 au 6 novembre – TBA (sprint)

GTWC : les pénalités modifient le résultat final (7 septembre)

Les 6 heures du Nürburgring ont été suivies de plusieurs pénalités qui ont modifié l’ordre du GT-World-Challenge (GTWC) Europe, y compris dans le top 10. La Sainteloc-Audi #25 (Winkelhock/Boccolacci/Haase) a terminé en septième position, mais a écopé d’une pénalité de 30 secondes pour avoir provoqué une collision avec la FFF-Lamborghini #63 (Lind/Mapelli/Caldarelli).

Le Rowe Racing n’a pas non plus pu se réjouir longtemps de sa huitième place. La Porsche #98 (Bleekemolen/Bernhard/de Silvestro) a pour sa part écopé d’une pénalité de 30 secondes pour dépassement sous safety-car. Au final, l’Audi Sainteloc se classe onzième.

La Porsche KCMG #21 (Liberati/Burdon/Imperatori) remonte à la 8e place et la McLaren Optimum #69 (Osborne/Wilkinson/Bell) est 10e. (Vers le résultat final)

IMSA : Acura remporte sa première victoire NAEC (6 septembre)

Helio Castroneves et Ricky Taylor ont remporté la course de 6 heures sur le Road Atlanta, qui a été ajoutée au calendrier IMSA en remplacement de la Watkins Glen International. L’Acura #7 a subi deux puissants revers en début de course sous la forme de deux pénalités de passage. Il s’agit de la première victoire pour le partenariat Penske-Acura qui touche à sa fin dans la Coupe d’endurance nord-américaine (NAEC), le sous-championnat au sein de l’IMSA SportsCar Championship.

Castroneves et Taylor sont donc les premiers pilotes de la saison à avoir gagné deux fois, et ce deux fois de suite. Le championnat est donc sous haute tension : les cinq premiers équipages se tiennent en dix points.

En GTLM, BMW a remporté sa première victoire depuis les 24 heures de Daytona en janvier. Connor de Phillippi et Bruno Spengler ont remporté la victoire au volant de la M8 #25 après avoir pris la tête lors du dernier arrêt au stand. Les leaders du championnat, Antonio Garcia et Jordan Taylor dans la Corvette #3, n’ont terminé que cinquièmes, laissant la lutte pour le championnat ouverte.

Vainqueur de classe :
DPi : Penske-Acura #7 (Castroneves/R. Taylor)
LMP2 : PR1-Mathiasen-Oreca #52 (Trummer/Kelly/Hufaker)
GTLM : RLL-BMW #25 (de Phillippi/Spengler)
GTD : Meyer-Shank-Acura #86 (Farnbacher/McMurry)

GTWC/IGTC : KCMG aux 24h de Spa (5 septembre)

Le groupe KC Motorsport représentera Porsche aux 24 Heures de Spa. L’équipe était déjà présente l’an dernier pour Nissan lors de l’événement phare du GT World Challenge (GTWC) Europe et du GT Challenge intercontinental (IGTC). C’est maintenant au tour de deux Porsche 911 GT3 R de faire leur première apparition.

L’équipe s’entraîne actuellement pour la course lors des 6 heures du Nürburgring. Les expériences avec les pneus Pirelli sont au programme. Ensuite, l’équipe de Hong Kong se concentrera à nouveau sur la boucle nord du Nürburgring, car elle participera également à la course des 24 heures.

IGTC : Le groupe M termine la saison prématurément (3 septembre)

Le GroupeM Racing ne participera pas à la saison 2020 de l’Intercontinental GT Challenge (IGTC). L’équipe, originaire de Hong Kong mais principalement basée en Allemagne, invoque les restrictions de voyage liées à la pandémie de COVID-19.

« C’est un cauchemar logistique avec la quarantaine », a déclaré le chef d’équipe Alex Zöchling à ‘Sportscar365’. « Nous allons maintenant regarder de près ce qui se passera en 2021 en IGTC et en DTM avec les voitures GT3 ». Le GroupeM Racing était le grand favori pour le titre non officiel de champion du monde GT3 en 2019, mais Maximilian Buhk a perdu le titre en raison d’un abandon précoce lors de la finale de la saison sur le circuit de Kyalami.

IGTC : 22 voitures pour les 8h d’Indianapolis (3 septembre)

Comme prévu, la liste provisoire des participants aux 8 Heures d’Indianapolis, qui se tiendront du 2 au 4 octobre, est peu fournie. Seules 13 équipes GT3 prendront le départ de la course. Le peloton sera donc complété par neuf voitures GT4. Au total, seules six voitures sont en mesure de remporter la victoire sur le papier : une Ferrari, une Bentley, une Honda, deux BMW et une Audi.

En raison des restrictions de voyage, de nombreuses équipes européennes restent à la maison. L’équipe Walkenhorst Motorsport, qui porte haut les couleurs de BMW, constitue une exception. Honda sera représenté par l’équipe italienne JAS. Audi enverra également une délégation d’usine, mais n’a pas encore désigné d’équipe. Les autres sont des équipes nord-américaines.

WEC : Nouveau design ByKolles pour les 24h du Mans (2 septembre)

Avec les pilotes Tom Dillmann, Bruno Spengler et Oliver Webb, l’Enso-Gibson CLM P1/01 de ByKolles est l’une des six voitures LMP1 seulement inscrites aux 24 Heures du Mans les 19 et 20 septembre. Alors que la technique est celle qui a fait ses preuves et que les pilotes sont en partie nouveaux, un nouveau design a également été présenté. « Les couleurs sont toujours celles de ByKolles, tandis que les grands graphismes sur les côtés et à l’avant sont influencés par le nouveau logo, afin de renforcer l’attachement à la marque », explique le designer Mark Antar.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *