Décision controversée du WMSC : le contexte du chaos en LMP2

Décision controversée du WMSC : le contexte du chaos en LMP2

ELMS



Décision controversée du WMSC : le contexte du chaos en LMP2

(RacingNews.fr) – Le Conseil Mondial du Sport Automobile (WMSC) de la FIA a lâché une bombe avec de nouvelles règles sur les paires de pilotes dans la classe LMP2 du Championnat Mondial d’Endurance (WEC) et des European Le Mans Series (ELMS). L’ACO (Endurance ABC !) souhaite que les règles soient révisées lors de sa prochaine réunion le 9 décembre.

L’agitation autour de l’association des pilotes de LMP2 devrait se calmer rapidement.
Zoom

La règle selon laquelle chaque équipage de pilotes LMP2 doit avoir un pilote de la catégorie « Bronze » de la FIA ou deux de la catégorie « Argent » à l’avenir sera inversée. « Il y aura une autre mise à jour bientôt », promet une porte-parole du WEC. Les changements avaient été « prématurés ». On peut supposer que les règles actuelles resteront en place – un conducteur argenté est obligatoire.

Le changement de règle dans le communiqué du WMSC a provoqué l’horreur parmi les équipes LMP2. « Ces restrictions auraient limité le marché et le bassin potentiel de clients. C’est mauvais pour n’importe quelle entreprise », explique Richard Dean à « RacingNews.fr ». Il est copropriétaire de United Autosports, l’équipe qui a remporté les titres LMP2 en WEC et ELMS, avec Zak Brown, le patron de McLaren.

« Nous avons de nombreux conducteurs d’or avec des budgets pour l’année prochaine avec lesquels nous sommes en pourparlers », poursuit-il. « Avec une classe qui compte 24 partants en compétition aux 24 heures du Mans cette année, il n’y a pas tant de choses qui peuvent mal tourner. »

L’organe directeur du WEC a dû voter contre les équipes

Mais comment ce changement est-il arrivé devant le Conseil mondial en premier lieu ? C’est assez flou pour l’instant. Il doit y avoir eu un vote correspondant au sein du Le Mans Endurance Management (LMEM). Il s’agit de l’organisation faîtière du WEC et de l’ELMS, qui rend compte directement à l’ACO. Sinon, la décision n’aurait pas pu être soumise au vote du WMSC.

« Avec une catégorie dans laquelle 24 partants ont participé aux 24 heures du Mans cette année, il ne peut pas y avoir tant de problèmes que ça. »
Richard Dean

L’idée de faire du LMP2 une catégorie plus amateur a de nouveau été évoquée dans le cadre de la discussion sur les mesures visant à freiner le LMP2 à partir de 2021. Après tout, la distance avec les nouveaux hypercars, qui seront plus lents que les LMP1 actuelles, doit être maintenue.

L’idée d’avoir un pilote de bronze obligatoire sur la voiture a été rejetée par les équipes lors d’une réunion à Spa. La suggestion de deux pilotes argentés a été plus populaire mais a été rejetée par les équipes lors d’un vote par e-mail avant le week-end ELMS à Monza.

Néanmoins, les deux propositions sont parvenues au Conseil mondial, qui les a approuvées.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *