Deuxième Glickenhaus 007 LMH se présente

Deuxième Glickenhaus 007 LMH se présente

ELMS



Deuxième Glickenhaus 007 LMH se présente

WEC : Le deuxième châssis Glickenhaus est terminé (25 mai)

Glickenhaus a pris livraison de son deuxième châssis d’hypercar
Zoom

La Scuderia Cameron Glickenhaus a terminé le deuxième châssis de son hypercar du Mans. C’est la première fois que la voiture est présentée dans sa future livrée blanche et rouge en dehors des rendus. La plupart des autocollants sont encore manquants, mais vous pouvez voir le design.

Le nouveau bolide participera aux 8 heures de Portimao, tandis que le premier châssis, qui a été utilisé pour les essais jusqu’à présent, fera un tour de démonstration aux 24 heures du Nürburgring, puis sera entièrement démonté et reconstruit.

IMSA : les essais des 24h de Daytona se poursuivent une semaine plus tôt (22 mai).

IMSA a annoncé que le pré-test « Roar before the 24 » continuera à se tenir le week-end précédant la course. L’idée était née de l’urgence Corona (restrictions de voyage) en 2021. Mais la date a été bien accueillie par les participants, notamment les pilotes et les équipes européennes.

Dans le passé, le pré-test était organisé trois semaines avant l’événement réel. Il arrivait donc qu’elle tombe dans les jours suivant immédiatement le changement d’année. Il n’a pas encore été décidé si la course de qualification de 100 minutes fera toujours partie du test.

GTWC : 47 voitures pour la répétition générale des 24h de Spa (21 mai)

L’OSR a présenté la liste des participants à la course de 1 000 km qui se déroulera au Castellet le 30 mai. On y trouve 47 voitures GT3, soit quatre de plus que lors de la course d’endurance d’ouverture de la saison à Monza à la mi-avril.

Parmi les nouvelles inscriptions, une équipe entièrement féminine composée de Sarah Bovy, Doriane Pin et Katherine Legge, une première dans le GTWC Europe. L’équipe Iron Lynx avec son projet « Iron Dames » est déjà connue du WEC. L’équipe JP Motorsport, connue pour son programme à temps partiel en DTM, est également présente avec une McLaren 720S GT3.

La course a lieu six mois seulement après l’édition 2020, qui a été déplacée en novembre en raison de la pandémie de COVID-19. En 2021, la course a retrouvé sa place habituelle de répétition générale des 24 heures de Spa. Cependant, elle se tiendra pour la première fois en mai, plutôt qu’en juin, après que les 3 heures de Silverstone aient été rayées du calendrier en raison du Brexit.

ELMS : Jean-Eric Vergne sort de G-Drive pour la première fois (20 mai).

Jean Eric Vergne prendra le volant pour Idec Sport lors de la manche ELMS au Castellet le 6 juin prochain. L’ex-champion de Formule E et futur pilote d’usine Peugeot dans le WEC remplacera Patrick Pilet, qui pilote pour Porsche dans la course de 24 heures du Nürburgring, dans la course française de 4 heures ELMS.

Vergne participera au Castellet dans l’Oreca n°28 aux côtés de Paul Loup Chatin et Paul Lafargue. Ce sera la première fois que le Français participera à une manche de l’ELMS pour une équipe autre que G-Drive Racing.

WEC : Liste de départ provisoire pour les 8h de Portimao avec 33 voitures (19 mai).

Le WEC a publié la liste provisoire des engagés pour les 8 Heures de Portimao. Il y a 33 voitures dessus. Comme annoncé, Glickenhaus vient en Algarve avec un 007 LMH.

Il y a quelques absences notables en raison du chevauchement avec la course de Détroit du championnat IMSA SportsCar : Outre Filipe Albuquerque (remplaçant : Paul di Resta) et Renger van der Zande (remplaçant : Louis Deletraz), Loic Duval sera également remplaçant pour les 1000 miles de Sebring. Realteam n’a pas encore annoncé de remplaçant.

En GTE Pro, Corvette Racing ne participera pas à la course parce que l’IMSA a ajouté la catégorie GTLM pour Detroit après coup. En échange, Kessel Racing apporte une Ferrari supplémentaire sur la ligne de départ en GTE Am. L’un des pilotes, Takeshi Kimura, est le fondateur du CarCuy Supercar Club au Japon, qui est utilisé dans certains endroits comme marque dans le nom de l’équipe, mais pas pour Portimao.

IMSA : Wayne Taylor Racing sauve son chemin vers la victoire à Mid-Ohio (17 mai).

Ricky Taylor et Filipe Albuquerque ont remporté la course de 160 minutes du Championnat IMSA Sportscar sur le parcours sportif de Mid-Ohio lors d’un finish dramatique. Taylor devance la Cadillac Action Express n°31 (Nasr/Derani) de 0,368 seconde à la dernière goutte de carburant.

La crise du carburant a été déclenchée par une période d’avertissement causée par une Porsche GTD en panne. A 45 minutes de la fin, la course a été rouverte. Ranger van der Zande dans la Cadillac Ganassi n°01 (van der Zande/Magnussen) et Dane Cameron dans l’Acura Meyer-Shank n°60 sont venus pour le splash, mais ce n’était pas la bonne stratégie. Il ne leur restait que P5 et P6.

Dans une lutte acharnée pour la dernière goutte de carburant, Taylor et Albuquerque ont gardé le nez en tête. La troisième place est revenue à la Mazda n°55 (Jarvis/Tincknell), qui avait pris la pole.

Résultat du championnat IMSA Sportscar de Mid-Ohio 2021.

WRT et Kubica remportent la manche ELMS à Spielberg (16 mai)

Robert Kubica, ainsi que ses coéquipiers du WRT, Louis Deletraz et Yifei Ye, ont également remporté la deuxième manche de la saison 2021 du ELMS à Spielberg. Le trio a devancé les deux voitures G-Drive dans la course de 4h, qui a été frappée par de fortes pluies à certains moments. La n°26 (Russinow/Colapinto/de Vries) a terminé deuxième devant la voiture sœur n°25 (Falb/Andrade/Merhi).

Dans la classe LMP3, un pilote allemand, le jeune Niklas Krütten, s’est imposé avec son coéquipier Maulini/Bell sur la Ligier Cool n°19, tandis que la classe GTE a été remportée par la Ferrari AF Corse n°88 (Perrodo/Collard/Rovera). Derrière eux, la Ferrari Spirit of Race n°55 (Cameron/Griffin/Perel) et la Ferrari Iron Lynx n°80 (Cressoni/Mastronardi/Molina).

RCN à la course de 24h avec un maximum de 150 voitures (15 mai).

Le RCN a annoncé une limite supérieure pour le champ de départ de la prochaine épreuve, qui aura lieu dans le cadre des 24h du Nürburgring. Un maximum de 150 voitures sera autorisé pour le quatrième événement de 2021. D’une part, cela est nécessaire en raison de la pandémie de Corona. Mais aussi en raison de l’espace que le domaine du 24 heures revendique pour lui-même.

Jusqu’au 21 mai, les organisateurs n’accepteront que les inscriptions des participants fermement inscrits. Au cours des sept jours suivants, les participants inscrits auront la préférence sur les invités. Les autres candidats seront inscrits sur une liste d’attente, qui sera ensuite utilisée pour combler les places restantes ou vacantes.

WEC/24h Le Mans : Felipe Nasr complète Risi-Oreca (14 mai)

L’ancien pilote de Formule 1 Felipe Nasr complète l’équipe de Risi Competizione pour ses débuts en tant qu’équipe LMP2 aux 24 heures du Mans. Il sera coéquipier de Ryan Cullen et Oliver Jarvis dans une Oreca 07 Gibson. L’équipe fait déjà ses débuts avec ces trois pilotes lors du WEC à Monza.

Le Brésilien d’origine libanaise a acquis une grande expérience des prototypes depuis 2018, devenant champion du championnat IMSA Sportscar dès sa première année.

ELMS : Merhi va remplacer Fittipaldi chez G-Drive Racing (13 mai).

Pietro Fittipaldi s’est séparé de G-Drive Racing, ou plutôt de son équipe Algarve Pro Racing, avec effet immédiat. L’annonce a été faite peu avant la manche de l’ELMS de ce week-end au Red Bull Ring. Le Brésilien sera remplacé par Roberto Merhi dans la Aurus n°25 avec ses coéquipiers John Falb et Rui Andrade.

La raison de cette séparation est un conflit entre ses courses en IndyCar et la scène du Mans. Les 24 heures du Mans ayant été déplacées au mois d’août, la course d’entrée des IndyCars coïncide avec celle du Mans. Les restrictions de voyage font le reste. Fittipaldi conduit les courses ovales pour Dale Coyne Racing que Romain Grosjean ne veut pas conduire.

WEC : Goodyear a dû revoir complètement les pneus LMP2 (12 mai).

Goodyear a eu une tâche colossale avant le début de la saison du WEC : comme les pilotes n’étaient pas satisfaits d’un produit qui aurait rendu les voitures deux secondes plus lentes au Mans et une à une seconde et demie plus lentes sur les pistes normales du WEC, un nouveau pneu unitaire a dû être développé au printemps. Il n’a fait ses débuts que lors du prologue.

La dégradation délibérée des performances n’a pas été bien accueillie par les pilotes au cours de l’hiver. Il y avait trois composés au choix, mais les réactions étaient mitigées. Goodyear a donc apporté un nouveau pneu qui n’était pas prêt avant le prologue du WEC. Cela jette également une nouvelle lumière sur les discussions concernant la vitesse des voitures LMP2 par rapport aux nouvelles hypercars.

 » C’était un défi, mais nous l’avons bien géré « , a déclaré Mike McGregor, responsable des projets Endurance chez Goodyear, à  » Sportscar365 « . « Tout le monde chez nous a travaillé très dur pour apporter une nouvelle spécification à l’ouverture de l’ELMS au même endroit après le test de Barcelone. Cela montre à quel point nous pouvons être agiles en réagissant en collaboration avec la FIA et l’ACO. »

WEC : Nitro acquiert les droits des 24h du Mans (11 mai).

Les 24 heures du Mans sont le point culminant d’un ensemble de droits télévisés récemment acquis auprès du groupe médiatique RTL et seront diffusées en direct et en intégralité sur la chaîne Nitro les 21 et 22 août de cette année. En outre, le point culminant de la saison 2021 du WEC, qui a été reporté de juin à août en raison de la couronne, sera également diffusé en direct par Eurosport.

Contrairement à Nitro, Eurosport ne diffusera pas seulement les 24 heures du Mans, mais toutes les courses du WEC 2021, tandis que Nitro diffusera également en direct la course de 24 heures sur la Nürburgring-Nordschleife (5/6 juin), en plus de la classique de 24 heures dans la Sarthe.

GTWC à Magny-Cours : victoires pour Audi et Mercedes-AMG (9 mai)

Audi et Mercedes-AMG sont les grands gagnants de la première manche de la Sprint Cup du GT World Challenge Europe 2021. Lors de la première manche disputée sous les projecteurs samedi soir, ce sont les champions en titre Charles Weerts et Dries Vanthoor qui se sont imposés sur leur Audi WRT n°32. Derrière eux, les deux Lamborghini Huracan GT3 d’Emil Frey Racing ont franchi la ligne d’arrivée.

La deuxième place est revenue à la #163 (Feller/Costa) devant sa sœur #14 (Rougier/Fontana), qui a donc également remporté le classement Silver Cup. Par ailleurs, Weerts/Vanthoor ont terminé la deuxième course du dimanche en deuxième position et quittent donc Magny-Cours en tant que leaders du classement de la Sprint Cup.

La deuxième course a été remportée par le duo Mercedes-AMG de Luca Stolz et Maro Engel, qui a également offert à son équipe Toksport WRT sa première victoire en GT World Challenge Europe. Timur Boguslavskiy et Raffaele Marciello ont porté une autre Mercedes-AMG GT3 sur le podium lors de la course de dimanche avec la Mercedes Akka-ASP n°88.

L’équipe du GT World Challenge reste maintenant en France après le week-end à Magny-Cours. Dans trois semaines, la course de 1 000 kilomètres au Paul Ricard est une autre épreuve de la Coupe d’Endurance au programme.

24 heures du Nürburgring : le réchauffement de la course de qualification voit la domination de Porsche (8 mai).

Le warm-up de deux heures pour la course de qualification des 24h du Nürburgring est terminé. La séance se déroule toujours sur le circuit du Grand Prix. Au final, le meilleur temps est revenu à la Porsche Frikadelli n°31 (Pilet/Makowiecki/Martin/Olsen) en 1:42.237 minutes. La Porsche Falken n°33 (Bachler/Werner/Preining/Picariello) s’est alignée derrière.

La troisième était la n°102 Walkenhorst-BMW (Müller/Trogen/Giermaziak), suivie de la Porsche suivante, la 911 n°18 KCMG (Imperatori/Burdon/Liberati/Holzer). Le top 5 est complété par l’Audi Phoenix n°15 (Rockenfeller/Winkelhock/Marschall). Les six premiers étaient à une seconde les uns des autres à la fin du warm-up de deux heures.

GT4 Allemagne : première femme transgenre sur la grille de départ (7 mai).

Le championnat allemand GT4 connaîtra une première spéciale lors de la saison 2021. L’équipe Driverse participe à la série pour la première fois et compte sur Charlie Martin, connue comme la première femme transgenre au monde, comme pilote. Le Britannique de 39 ans est actif dans le sport automobile depuis l’âge de 15 ans et a couru en Formule Renault, en LMP3 et a participé à la course ADAC 24h 2020 au Nürburgring.

« Je suis fier de faire partie de l’équipe Driverse car je pense qu’il est important de montrer que le monde du sport automobile accueille également à bras ouverts des personnes issues de milieux différents », a déclaré Martin. Sa coéquipière dans la BMW M4 GT4 est la Néerlandaise Sandra van der Sloot. La saison démarre à Oschersleben du 14 au 16 mai.

GTWC Sprint : 27 voitures lors de l’ouverture de la saison à Magny-Cours (6 mai).

La saison 2021 du GT World Challenge Europe débute ce week-end en Sprint Cup, après l’ouverture de la saison en Endurance Cup, les 3h de Monza, qui ont eu lieu mi-avril. Le premier week-end Sprint de 2021 aura lieu à Magny-Cours. 27 voitures sont engagées, dont 13 dans le classement Pro, dix dans la Silver Cup et quatre dans le classement Pro-Am.

Alors que les champions de l’année dernière, Dries Vanthoor et Charles Weerts, s’alignent pour défendre leur titre dans l’Audi WRT, l’équipe de course d’Hubert Haupt (HRT) n’est plus impliquée. Cette année, HRT se concentre sur la Coupe d’Endurance et, en parallèle, est impliqué dans le DTM, qui est également disputé avec des voitures GT3 pour la première fois cette année. Cependant, les pilotes HRT de la Sprint Cup de l’année dernière – Maro Engel et Luca Stolz – continuent de figurer sur la liste des engagés pour le GTWC Sprint Magny-Cours 2021. Ils conduisent maintenant pour TokSport.

En fait, Magny-Cours n’aurait pas dû être la première, mais la deuxième étape de la saison de la Sprint Cup du GT World Challenge Europe 2021. Mais comme Brands Hatch a été reporté au mois d’août en raison de la couronne, l’ouverture de la saison aura lieu sur le circuit de Nevers, dans le « no man’s land » français.

24h N’ring : 85 voitures dans la course de qualification (5. mai)

Un total de 85 voitures s’attaqueront à la course de qualification de six heures pour les 24h du Nürburgring 2021. C’est ce qui ressort de la liste des participants publiée par l’ADAC Nordrhein. Un total de 30 voitures sont inscrites dans la classe supérieure SP9 pour les véhicules GT3. Il s’agit notamment d’une Mercedes-AMG GT3 avec direction Space Drive et d’une Glickenhaus SCG004c. Ces deux voitures partiront dans la classe SPX.

ADAC GTM : Mick Wishofer deuxième pilote pour MRS-GT Racing (4 mai)

MRS-GT Racing a trouvé le coéquipier de Maximilian Hackländer dans la Porsche 911 GT3 R : Le pilote Zakspeed de l’année dernière, Mick Wishofer, profite de l’occasion. Il s’était déjà assis dans le cockpit lors des essais à Oschersleben.

« Le test s’est bien passé et constitue une grande motivation pour l’équipe », a déclaré Wishofer, qui a remporté une victoire au Lausitzring en 2020. « J’ai été très positivement surpris par la Porsche. Je m’attendais à ce qu’elle se comporte différemment de la Mercedes-AMG de l’année dernière, mais je ne pensais pas que la différence serait si grande. » L’objectif est le titre de rookie.

Le manager de l’équipe, Iris Dorr, a ajouté : « Le test était très prometteur. Max a fait un excellent travail. Mick devait encore s’habituer un peu au onze, mais on voyait qu’il avait un grand talent. »

24h N’ring : 10Q Racing dévoile son nouveau design (4 mai).

L’équipe Mercedes-AMG 10Q Racing a annoncé son line-up pour la course de 24h au em Nürburgring et la course de qualification. Elle a notamment dévoilé un nouveau design spectaculaire aux couleurs du nouveau sponsor des distributeurs automatiques de mini-barres d’or.

Avec Kenneth Heyer, Yelmer Buurman, Thomas Jäger et Dominik Baumann, quatre pilotes AMG très expérimentés s’aligneront sur la bolide GT3. Baumann ne participera pas encore à la course de qualification, mais il les rejoindra pour la grande course.

10Q Racing n’a fait ses débuts sur la Nürburgring-Nordschleife qu’en 2020 et a fait impression : lors de la course de 24 heures, l’équipe de Thomas Zabel et Daniela Hauer est restée dans le top 10 jusqu’à peu avant la fin, avant qu’un accident ne mette fin à la course.

WEC : Deletraz remplace van der Zande dans deux courses (2 mai).

Louis Deletraz disputera deux manches du championnat du monde d’endurance pour le concours Inter Europol. Le Suisse remplacera Renger van der Zande dans l’Oreca 07 pour les 8 Heures de Portimao le 13 juin et les 6 Heures de Fuji.

Le Néerlandais ne sera pas sur place pour ces deux courses car il participera au championnat IMSA SportsCar pour Ganassi au volant d’une Cadillac DPi V.R. Portimao se heurte à Détroit, Fuji à Long Beach.

Il était déjà clair, lorsque van der Zande a été annoncé comme troisième pilote, qu’un remplaçant serait nécessaire pour ces deux tours. Les deux autres pilotes d’Inter Europol sont Jakub « Kuba » Smiechowski et Alex Brundle.

WEC : Di Resta remplacera Albuquerque à Portimao (2 mai).

Dans le même temps, les vainqueurs de Spa, United Autosports, ont également besoin d’un remplacement sur leur propre Oreca 07, et ils l’ont trouvé en interne : Filipe Albuquerque, absent en raison de l’IMSA à Détroit, sera remplacé par l’ex-pilote de Formule 1 Paul di Resta, qui a déjà fait partie de l’équipe WEC de United en 2020.

WEC : La prochaine Porsche est sortie avant le départ (1er mai).

Porsche doit renoncer à une autre voiture dans la catégorie GTE-Am avant même le début de la course à Spa : Michael Wainwright dans la Porsche GR n°86 (Wainwright/Barker/Gamble) a chuté en pneus froids dans la zone des Combes lors d’un tour d’inspection. Les dégâts n’ont pas pu être réparés dans le court laps de temps disponible, c’est pourquoi un départ de course n’a pas été possible.

WEC : Out pour Project 1, Proton in (1er mai).

Sur les deux Porsche 911 RSR-19 accidentées lors des qualifications vendredi, une voiture a pu être réparée. La Porsche Proton n°77 (Ried/Evans/Campbell) prendra le départ des 6 heures de Spa. Un porte-parole de Porsche l’a confirmé à « RacingNews.fr ».

En revanche, la Porsche Project 1 n°56 (Perfetti/Cairoli/Pera), qui a chuté peu après au même endroit, sera retirée de la course. Les dégâts sont trop importants. Project 1 a déjà dû retirer la voiture n°46 (Olsen/Buchardt/Jefferies) de la course après qu’Anders Buchardt ait chuté dans la région de Bruxelles pendant le prologue lundi.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *