Endurance/Sports Car News Août 2021 : Remplacement des 12h de Bathurst ?

Endurance/Sports Car News Août 2021 : Remplacement des 12h de Bathurst ?

ELMS



Endurance/Sports Car News Août 2021 : Remplacement des 12h de Bathurst ?

Supercars veut que l’événement GT de haut niveau continue (31 août)

Les 12h de Bathurst seront compensées par un autre événement GT en 2022.
Zoom

Supercars, organisateur de la populaire série australienne de voitures de tourisme du même nom et des 12 heures de Bathurst, se prépare à une nouvelle annulation des 12 heures de Bathurst en février 2022. Au lieu de cela, ils prévoient un événement de remplacement au circuit de Mount Panorama.

« Nous étudions différentes options pour organiser un événement GT de premier ordre tout en étant moins dépendants des voyageurs internationaux. Nous étudions différentes options, au niveau national et international », a déclaré le PDG de Supercars, Sean Seamer. L’Australie applique l’une des mesures de restriction des voyages les plus restrictives au monde à la suite de la pandémie de COVID 19. Même à l’intérieur du pays, les déplacements sont difficiles, et Supercars l’a ressenti à maintes reprises.

En 2021, la course GT a été compensée par une course supplémentaire de Supercars sur le circuit le plus célèbre d’Australie. C’était un cas unique, confirme Seamer. Il se peut que l’événement revienne temporairement à ce qu’il était avant 2011 : une course nationale pour les équipes locales.

GTWC : 44 voitures GT3 au Nürburgring (30 août)

44 équipes se sont inscrites à la course de 3 heures de la Coupe d’Endurance du GT World Challenge (GTWC) Europe. Parmi eux, on retrouve bien sûr les vainqueurs des 24 heures de Spa dans l’IronLynx-Ferrari #51, Alessandro Pier Guidi, Nicklas Nielsen et Come Ledogar.

Les vainqueurs de l’année dernière, Dinamic Motorsport, dans la Porsche n°54, seront également présents. À l’époque, la course durait plus de six heures. Christian Engelhart et Matteo Cairoli ont remporté la course avec Sven Müller en 2020. A la place de Müller, Klaus Bachler s’assied sur la voiture en tant que troisième pilote cette année. Le trio a remporté l’ouverture de la saison à Monza. La Porsche GPX de Mathieu Jaminet, Matt Campbell et Earl Bamber, vainqueur des 1000 kilomètres du Castellet, est également nommée.

Liste des participants aux 3h du Nürburgring 2021

GTWC Sprint : Une défense de titre précoce pour Weerts/D. Vanthoor (29 août)

Le duo WRT-Audi Charles Weerts et Dries Vanthoor est une fois de plus champion de la GT World Challenge Europe Sprint Cup. Une victoire et une deuxième place ont suffi aux deux Belges pour défendre leur titre de manière anticipée à Brands Hatch, dimanche. Lors de la finale de la saison, fin septembre, Raffaele Marciello/Timur Boguslawski (AKKA-ASP-Mercedes) ne pourront plus déloger les pilotes WRT de la tête du classement.

Weerts/Vanthoor avaient hérité de la victoire dans la première course à la table verte. Les vainqueurs de la course initiale, Marciello/Boguslawski, avaient reçu une pénalité de 40 secondes, les commissaires ayant considéré que Marciello avait causé un accident grave.

Dans la deuxième course, Marciello/Boguslawski auraient dû gagner pour garder la lutte pour le titre ouverte. N’ayant pas réussi à le faire, Weerts et Vanthoor ont pu applaudir après avoir terminé deuxième derrière les Mercedes Toksport-WRT de Luca Stolz et Maro Engel.

GTWC/IGTC : Aitken sort de l’hôpital après un accident de Spa (27 août)

Le pilote de réserve de la Formule 1 Williams, Jack Aitken, est sorti de l’hôpital un peu moins d’un mois après son accident dans la Lamborghini Emil Frey aux 24 heures de Spa, rapporte Lamborghini. Il ne retournera pas sur la piste pour la course de Formule 1, mais poursuivra sa convalescence chez lui en Angleterre.

Aitken était au centre du grave accident de quatre voitures au départ des 24 Heures de Spa 2021, souffrant d’une fracture de la clavicule et des vertèbres à la suite d’un choc violent contre la barrière de pneus et de plusieurs chocs avec d’autres voitures.

Emil Frey Racing a dû mettre au rebut les deux châssis impliqués dans l’accident. Deux nouveaux châssis ont été construits pour la course de sprint GTWC à Brands Hatch. Aitken a l’intention de reprendre la compétition dès le mois de septembre.

Toyota en tête du warm-up des 24h du Mans (21 août)

La dernière séance d’essais pour les 24 Heures du Mans 2021 est désormais de l’histoire ancienne avec le warm-up de 15 minutes. Lors d’une séance au cours de laquelle toutes les voitures n’ont de loin pas effectué de tour chronométré – le risque et la récompense sont disproportionnés en vue de la course – c’est Toyota, comme prévu, qui a fini par s’imposer. Le meilleur temps est revenu à la n°8 (Buemi/Nakajima/Hartley) en 3:28.529 minutes.

La seconde était la voiture sœur n°7 (Conway/Kobayashi/Lopez), suivie de l’Alpine n°36 (Negrao/Lapierre/Vaxiviere). Les deux voitures de Glickenhaus n’ont pas fait de tour chronométré. Le meilleur temps dans la classe LMP2 est revenu à l’Oreca #23 de United Autosports (di Resta/Lynn/Boyd), tandis que dans les classes GTE la Porsche #92 (Estre/Jani/Christensen) et la Ferrari #71 d’Inception (Iribe/Millroy/Barnicoat) étaient en tête.

Au total, outre les deux hypercars Glickenhaus, la Corvette #63 (A. Garcia/J. Taylor/Catsburg), ainsi que trois voitures LMP2 et sept GTE-Am se sont également abstenues de faire un tour chronométré. Les 24 heures du Mans débuteront à 16 heures CEST.

Passerelle en l’honneur de Don Panoz (21 août)

L’organisateur du Mans ACO a inauguré un nouveau pont piétonnier en l’honneur de Don Panoz, décédé en 2018 à l’âge de 83 ans, dans le cadre des 24 Heures du Mans 2021 par le président de l’ACO Pierre Fillon et le fils de Don, Dan Panoz. La passerelle de 25 mètres permet la circulation des piétons depuis l’entrée principale.

« Je tiens à exprimer mes remerciements les plus chaleureux à la famille de Don Panoz pour ce monument. La vision, la passion et le génie de Don ont marqué l’histoire du sport automobile. Je suis heureux et touché qu’une partie du parcours porte son nom », a déclaré M. Fillon.

Nancy Panoz, la veuve de Don, déclare : « Cette passerelle est dédiée aux fans, comme notre slogan ‘Motorsport for the fans’. C’est notre façon de remercier l’ACO pour les moments palpitants que la plus grande course du monde nous offre depuis 20 ans. » Don Panoz a toujours suivi la devise « La course pour les fans », même lorsqu’il a créé le Petit Le Mans en 1998 et l’American Le Mans Series un an plus tard.

Porsche change de châssis après l’accident d’Estre (20 août)

Après l’accident de Kevin Estre dans l’Hyperpole, l’équipe Porsche Manthey change le châssis de la #92 (Estre/Jani/Christensen). L’organisateur ACO a donné son autorisation parce que Porsche a pu prouver qu’il y avait des dommages structurels qui pouvaient mettre en danger la sécurité. L’impact n’était en fait que moyen, mais à un angle défavorable.

Les composants centraux sont introduits dans le châssis de remplacement. Il est vrai que les dix châssis de la 911 RSR-19 produits par Porsche pour les équipes clientes seront utilisés lors des 24 Heures du Mans 2021. Cependant, l’équipe de travail a sa propre réserve.

Idec-Oreca #17 ne participe pas à la course (20 août)

Les 24 heures du Mans 2021 ont trouvé leur première victime : L’Idec-Oreca #17 (Laurent/Merriman/Dalziel) n’est pas réparable après l’accident de Dwight Merriman. Cela signifie que seules 61 voitures prendront part à la course.

Ceci met fin à une semaine mouvementée pour la collaboration entre Idec et Era Motorsport. Tout d’abord, Kyle Tilley a dû manquer la course en raison d’une blessure. Le premier remplaçant a été testé positif pour le coronavrus SARS-CoV-2. Thomas Laurent a donc obtenu un cockpit de manière inattendue. Maintenant, il ne pourra plus conduire après tout.

Floury passe d’Oreca à Toyota (19 août)

David Floury, responsable de l’ingénierie chez Oreca, est sur le point de passer à l’équipe Toyota WEC. Il a été l’ingénieur en chef de la course de Toyota pendant longtemps. Ceci est dû à une coopération entre le constructeur japonais et Oreca qui dure depuis des années.

En fait, ce partenariat devrait déjà être de l’histoire ancienne. Lorsqu’Oreca a initialement annoncé son engagement dans l’hypercar avec Peugeot, Toyota a mis fin à la collaboration à la fin de la saison 2020.

Cependant, selon Sportscar365, en raison de la pandémie de COVID-19, cette collaboration a été secrètement et discrètement prolongée jusqu’à la fin du mois d’août. C’est possible car Oreca et Peugeot se sont à nouveau séparés parce qu’Oreca ne veut pas construire un châssis LMH. Rebellion Racing, c’est aussi de l’histoire ancienne. Le changement de personnel aura lieu après Le Mans, mais il y aura une phase de transition.

Albuquerque demande un changement dans les qualifications du Mans (18 août)

Après les qualifications, Filipe Albuquerque a exprimé sa frustration sur Twitter : l’ancien pilote de DTM dans l’Oreca #22 de United Autosports (Hanson/Scherer/Albuquerque) n’a pas pu trouver un tour clair. Depuis 2020, seules 60 minutes sont disponibles lors des qualifications du Mans pour tirer le ticket de l’hyperpôle, dans lequel seuls les six plus rapides de chaque catégorie se rendent.

« Nous devons repenser les qualifications. Il n’est pas acceptable que la GT[E]-Des pilotes professionnels qui détruisent votre tour sur leur tour de piste. C’est tellement frustrant. Nous nous sommes qualifiés en douzième position et nous avions certainement le rythme pour le top six », écrit-il. Il ajoute plusieurs émoticônes de reniflement.

Albuquerque était en bonne voie pour réaliser le meilleur temps à plusieurs reprises lors des qualifications, mais il n’a pu terminer aucun de ses tours de vol correctement.

Thomas Laurent obtient un cockpit au Mans à la dernière minute (17 août)

Thomas Laurent s’est vu attribuer un cockpit pour les 24 Heures du Mans, un jour avant le début des essais libres. Le Français prendra le départ pour IDEC, en remplacement de Kyle Tilley, qui n’avait déjà pas pris le départ lors du test officiel dimanche.

Le jeune homme de 23 ans partagera la voiture n°17 avec Dwight Merriman et Ryan Dalziel. IDEC prendra le départ avec une Oreca 07-Gibson dans la catégorie LMP2, qui compte 25 équipes inscrites. On ne sait pas pourquoi Tilley ne sera pas titulaire. Le Britannique n’était déjà pas présent à la course NASCAR d’Indianapolis, pourtant prévue.

Laurent est prêt pour son cinquième départ au Mans. En 2017, il a terminé deuxième au classement général de la catégorie LMP2 avec Jackie Chan DC. En 2018 et 2019, il a couru pour Rebellion dans la catégorie LMP1 et a décroché davantage de podiums. L’année dernière, il a repris la compétition en LMP2 avec Singatech Alpine. En 2021, il n’avait pas encore trouvé de cockpit pour Le Mans ou le championnat du monde d’endurance (WEC).

Casques hommages pour Campos et Earnhardt au Mans (14 août)

L’as du GT Antonio Garcia se souviendra de son ami, mentor et partenaire commercial Adrian Campos, décédé en janvier, lors des 24 heures du Mans. Un casque hommage a été conçu à cet effet, que l’Espagnol portera lors de la classique d’endurance en France.

« J’ai rencontré Adrian lors d’une cérémonie de remise de prix », se souvient Garcia. « C’était en 1997, il a arrêté la course active et a monté son équipe. J’ai été son premier pilote en 1998 dans une Formule Nissan. J’étais l’un des premiers pilotes aux côtés de Marc Gene. Adrian était mon père en course ! Je n’ai pris aucune décision sans lui en parler. »

Garcia n’est pas le seul pilote qui portera un casque spécial au Mans. Jordan Taylor portera un casque noir pour commémorer Dale Earnhardt, qui a été tué lors de la course NASCAR de 2001 à Daytona. « Je respecte le genre d’homme qu’il était et je veux préserver cet héritage », a déclaré Taylor.

24h du Mans : Prix « Esprit du Mans » pour Philippe Sinault (13 août)

Philippe Sinault, chef d’équipe chez Signatech, reçoit le prix « Esprit du Mans » de l’organisateur ACO. Son équipe participe aux 24 heures du Mans depuis 2009, avec le soutien de l’usine Alpine depuis 2011. Cette année, l’équipe s’est aventurée dans la catégorie des hypercars. Ce prix n’est pas surprenant, car l’annonce d’un projet LMDh est attendue.

« Philippe Sinault incarne les valeurs de l’endurance et des 24 heures du Mans. Je suis ravi de lui remettre le trophée Spirit of Le Mans cette année. Sa passion, son leadership et ses capacités d’analyse sont admirés dans tout le paddock », déclare Pierre Fillon, président de l’ACO.

Sinault ajoute : « C’est une chose merveilleuse pour une personne de 55 ans comme moi ! En fait, je dois partager ce prix avec toute l’équipe et nos partenaires. L’esprit du Mans, c’est le partage de valeurs humaines et sportives, voire philosophiques. C’est un grand honneur – merci ! »

24h du Mans sans Davide Rigon (12 août)

Le pilote d’usine Ferrari Davide Rigon ne participera pas aux 24 heures du Mans. C’est ce qui ressort d’une liste d’entrée révisée publiée jeudi. A la place de Rigon, Sam Bird s’élancera sur la Ferrari AF-Corse #52 en tant que coéquipier de Miguel Molina et Daniel Serra en GTE Pro.

Rigon a été impliqué dans le grave accident survenu dans la zone Eau Rouge/Raidillon lors des 24 heures de Spa, avec quatre voitures impliquées. Il doit porter une minerve mais prévoit de retourner bientôt dans le cockpit.

L’IMSA crée un programme de soutien pour plus de diversité (11 août)

Les organisateurs de la série IMSA ont créé un programme de bourses d’études pour promouvoir la diversité dans le domaine des pilotes. Un total de 250 000 dollars US sera utilisé pour soutenir les « candidats de différents horizons ou milieux » qui ne parviennent pas à accéder au championnat IMSA avec leurs propres moyens.

Le président de l’IMSA, John Doonan, déclare : « Bien qu’il existe des exemples de pilotes masculins et féminins d’origines diverses qui ont gagné des courses IMSA et disputé des championnats au fil des ans, nous devons nous efforcer d’obtenir beaucoup plus de diversité et d’inclusion dans notre sport. »

Pour plus d’informations sur le programme de bourses d’études de l’IMSA, visitez l’édition anglaise de notre portail frère ‘Motorsport.com’.

IMSA : Turner obtient quatre BMW M4 GT3 (10 août)

Turner Motorsport passe une commande importante à BMW : l’équipe prévoit d’aligner quatre M4 GT3 flambant neuves dès le début de 2022. Turner est une équipe BMW en Amérique du Nord depuis 1998, ce qui en fait l’une des équipes BMW les plus traditionnelles au monde.

« Que nous utilisions les quatre voitures ou non, nous avons besoin de quatre voitures », a déclaré le propriétaire de l’équipe Will Turner à Sportscar365. « C’est logique car j’ai également quatre M6 GT3 à ma disposition. Nous les utilisons depuis six ans maintenant. »

Ce sera différent de 2016, où Turner a dû aider à développer la M6 GT3. La M4 arrive déjà sur la scène GT3 en tant que package mature. Turner est surtout connu pour ses participations au championnat IMSA SportsCar avec Bill Auberlen et Robby Foley au volant. Cependant, l’équipe est également active dans le GTWC America.

IMSA : Action Express gagne à Elkhart Lake (8 août)

Dans la course IMSA sur le circuit de Road America à Elkhart Lake, la Shank-Acura de Dane Cameron et Olivier Pla était en tête jusqu’à trois minutes avant la fin. Mais ils ont ensuite dû se ravitailler à nouveau au cours d’un poker de carburant et la première victoire de l’équipe dans la classe DPi, dans laquelle ils ne concourent que depuis le début de la saison, s’est envolée.

La victoire est donc revenue à Felipe Nasr et Pipo Derani (Action Express Cadillac), partis en pole, suivis d’Oliver Jarvis et Harry Tincknell (Mazda) en P2 et de Renger van der Zande et Kevin Magnussen (Ganassi Cadillac) en P3. Cameron/Pla a dû se contenter de la P5 après un arrêt d’urgence tardif. En attendant, c’est la deuxième victoire de la saison 2021 pour Nasr/Derani après la course de sprint à Watkins Glen.

Les autres vainqueurs de classe à Elkhart Lake : Merriman/Dalziel (Era-Oreca) en LMP2, Bennett/Braun (Core-Ligier) en LMP3, MacNeil/Campbell (WeatherTech-Porsche) en GTLM, où Corvette était la seule concurrente, et Robichon/Vanthoor (Pfaff-Porsche) en GTD. (Résultat : IMSA à Elkhart Lake)

GTWC : Le championnat asiatique n’a pas lieu à nouveau (4 août)

Le GT World Challenge (GTWC) Asie ne pourra pas avoir lieu pour la deuxième année consécutive. Après que l’OSR ait initialement annulé les quatre premières courses, la saison est maintenant complètement annulée. La même chose s’était déjà produite en 2020.

La raison en est, bien sûr, la pandémie de COVID 19. L’Asie est devenue l’épicentre de la pandémie à l’été 2021. Il y a trop peu de vaccins dans plusieurs pays d’Asie et la variante delta entraîne des taux d’infection record. Faire comme l’ACO et organiser le championnat asiatique exclusivement dans les pays du Golfe est hors de question pour Stéphane Ratel.

24h du Mans : Racing Team India sans pilotes indiens (2 août)

Le rêve de la première équipe de pilotes entièrement indiens aux 24 heures du Mans doit être reporté. En raison des nouvelles restrictions de voyage imposées à la suite de la pandémie de COVID-19, Team Eurasia devra se passer du personnel indien, notamment des pilotes Narain Karthikeyan et Arjun Maini, qui devaient initialement participer.

Karthikeyan, qui a passé plusieurs saisons en Formule 1 et a été plus récemment actif dans les ligues supérieures japonaises de Super Formula et Super GT, et le pilote de DTM Maini devaient participer à la course, un troisième pilote restant à nommer. Le duo a déjà participé à l’Asian Le Mans Series avec le champion IMSA Prototype Challenge en titre, Naveen Rao. Ici, cependant, ils ont conduit une Oreca pour Algarve Pro Racing.

Dans une déclaration, les deux pilotes indiquent qu’ils essaieront à nouveau l’année prochaine. Eurasia a déjà trouvé des remplaçants et a nommé les pilotes James Winslow, John Corbett et Tom Cloet comme remplaçants sur la Ligier JS P217.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *