Endurance/Sports Car News Octobre 2020 : Nouvelle course de 24h à Sebring

Endurance/Sports Car News Octobre 2020 : Nouvelle course de 24h à Sebring

ELMS



Endurance/Sports Car News Octobre 2020 : Nouvelle course de 24h à Sebring

24h Series : A partir de 2021, la course des 24 heures de Sebring (29 octobre)

Le Sebring International Raceway accueillera la course de 24 heures à partir de 2021
Zoom

Creventic organisera la course de 24 heures à Sebring à partir de 2021. Elle se déroulera du 12 au 14 novembre 2021 et constitue la nouvelle saison finale de la « Série des Continents », le championnat du monde non officiel de l’univers de Creventic.

Jusqu’à présent, la manche américaine de la série de courses, qui s’adresse principalement aux amateurs, se tenait au Circuit of the Americas. Un mélange de voitures GT3, GT4, d’autres GT et de voitures TCR participent à la série.

Carrie Schreiner absente des GT Masters au Lausitzring (29 octobre)

Le week-end prochain, Hamza Owega succédera à Carrie Schreiner dans le cockpit, devenant ainsi le coéquipier de Dennis Marschall. Schreiner ne pourra pas participer à la sixième manche du GT Masters pour cause de maladie.

« Il est bien sûr dommage que je ne puisse pas rivaliser avec Dennis », a déclaré Schreiner. « Pour le moment, cependant, ma santé passe avant tout et je dois m’assurer d’être rétabli pour la finale de la saison. Je suis heureux pour Dennis qu’il puisse continuer à se battre et je souhaite à mon équipe de réussir ce week-end. »

Martin Tomczyk a Corona (27 octobre)

Le pilote d’usine BMW Martin Tomczyk a été testé positif au virus corona SARS-CoV-2 après les 24 heures de Spa. L’ancien champion du DTM a été contrôlé positif dimanche. Un autre test effectué lundi s’est également révélé positif.

« Physiquement, je vais bien. J’ai une voix légèrement congestionnée et un peu de toux. Mais ce sont les seuls symptômes que je présente », a déclaré l’homme de 38 ans dans une déclaration sur Facebook. Tomczyk est actuellement en quarantaine domestique.

bäIMSA : Van der Zande out en 2021 chez Wayne Taylor (27 octobre)

Le leader des points IMSA, Renger van der Zande, et Wayne Taylor Racing se sépareront en 2021. Van der Zande et Briscoe sont actuellement en tête du classement IMSA dans une Cadillac DPi V.R. Wayne Taylor Racing passera à une Acura ARX-05 l’année prochaine, le Néerlandais étant un pilote régulier de la Caddy noire depuis 2018.

Ricky Taylor devrait retourner dans l’équipe de son père après la fin de la participation de Penske au championnat IMSA SportsCar. Selon les rumeurs du paddock, Filipe Albuquerque est en discussion pour être le deuxième pilote à plein temps. Cela signifierait que Ryan Briscoe, qui n’a rejoint WTR que cette année, devrait également partir à la recherche d’un cockpit pour la saison à venir.

GT Masters/GTWC : Grasser 2021 avec un programme élargi (24 octobre)

Le Grasser Racing Team a présenté son programme pour la saison 2021. Malgré la situation économique difficile causée par la pandémie de COVID-19, l’engagement sera considérablement accru. Quatre Lamborghini Huracan GT3 seront engagées pour les GT Masters 2021. En plus de l’équipe existante, une équipe Lamborghini Junior sera créée.

Le GRT revient également au GT World Challenge Europe après une année d’absence. Deux Lamborghini participeront à la Coupe d’endurance en 2021. Cela signifie également un retour aux 24 heures de Spa.

WEC : Inter Europol passe de l’ELMS au WEC (23 octobre)

L’équipe Inter Europol Compétition (à ne pas confondre avec Eurointernational), qui pilotait jusqu’à présent des voitures LMP2 et LMP3 dans les European Le Mans Series (ELMS), passera au Championnat mondial d’endurance (WEC) en 2021. Pour ce faire, l’équipe se séparera de l’actuelle Ligier JS P217 et passera à une Oreca 07. L’équipe a l’intention de rester fidèle à l’ELMS avec des engagements en LMP3.

L’équipe polonaise a déjà fait un premier pas : Au Petit Le Mans en IMSA, elle a concouru en coopération avec PR1/Mathiasen Motorsports (voir photo). Jakub Smiechowski, Rob Hodes et Austin McCusker ont terminé en troisième position sur quatre partants. Inter Europol sera de nouveau sur la grille de départ des 12 heures de Sebring.

GTWC/IGTC : Meilleur temps du warm-up pour Ferrari (23 octobre)

Lors du warm-up avant le Superpole, Alessandro Pier Guidi sur la Ferrari SMP n°72 (Molina/Rigon/Sirotkin) a réalisé le meilleur tour sur une piste humide en 2:34.154. Le seul incident notable a été une crevaison sur la Porsche KCMG n°47 (Christensen/Lietz/Estre) de Kevin Estre. Il a ramené la 911 GT3 R aux stands à très faible vitesse sans endommager davantage le bolide. (Résultat)

GTWC/IGTC : meilleur temps de Porsche sur piste sèche (22 octobre)

Bien que les qualifications se soient également déroulées dans l’obscurité, seule la séance d’essais libres suivante a été officiellement déclarée essais de nuit. Le meilleur temps de la dernière séance de jeudi a été réalisé par Kevin Estre sur la KCMG-Porsche #47 (Christensen/Lietz/Estre) en 2:22.370 minutes. (Résultat)

Cela signifie une nette avance de 0.686 secondes sur la HRT-Mercedes #4 (Engel/Stolz/Abril). Bien sûr, les heures ne sont pas très significatives. Il y a eu une brève interruption lorsque l’Optimum-McLaren #69 (Wilkinson/Bell/Osborne) est sortie. Le programme du vendredi comprend un court échauffement à 17h30, puis le Superpole à 18h20.

GTWC/IGTC : Meilleur temps de BMW en pré-qualification (22 octobre)

Nick Catsburg a établi un meilleur temps clair sur la Walkenhorst-BMW #34 (Farfus/Catsburg/Angleterre) en 2:17.445 minutes lors des pré-qualifications (en fait la deuxième séance d’essais libres). C’est presque une demi-seconde de plus que le deuxième meilleur temps de Felipe Fraga sur la Mercedes Akka-ASP n°88 (Marciello/Boguslawski/Fraga). (Résultat)

Il y a eu un drapeau rouge pendant la séance lorsque la Ferrari AF Corse n°52 (Hommerson/Machiels/Bertolini/Serra) est sortie en raison de problèmes techniques. C’est la même Ferrari qui s’était accrochée avec la Ram-Mercedes n°74 (Vos/Konrad/Onslow-Cole/MacLeod) lors des essais libres.

Les qualifications commencent à 18:50 et peuvent être suivies en direct sur RacingNews.fr.

GTWC/IGTC : Lamborghini réalise le meilleur temps des essais libres à Spa (22 octobre)

Le pilote d’usine Lamborghini Andrea Caldarelli a réalisé le meilleur temps lors des essais libres des 24 heures de Spa. La Lamborghini FFF n°63 (Lind/Caldarelli/Mapelli) a donc confirmé sa volonté de mettre fin à la série de victoires des constructeurs allemands dans les Ardennes. Caldarelli a réalisé le meilleur temps de 2:19.030 minutes à la fin de la séance de 90 minutes. 22 voitures ont terminé à moins d’une seconde les unes des autres. (Résultat)

Les essais ont dû être brièvement interrompus à deux reprises par le drapeau rouge : Une fois, l’AF-Corse-Ferrari #52 (Hommerson/Machiels/Bertolini/Serra) et la Ram-Mercedes #74 (Vos/Konrad/Onslow-Cole/MacLeod) sont entrées en collision dans la courbe de Bruxelles, l’autre fois, deux Bentleys se sont arrêtées en même temps. La CMR-Continental #107 (Panciatici/Jean/Morris) avait touché le mur à La Source, au même moment la Parker-Bentley #11 (Kjaergaard/McKay/Bird) se garait sur la piste.

Il y aura une retransmission en direct depuis Spa des pré-qualifications à 15h15.

IMSA : Pla pilotera Shank-Acura (16 octobre)

L’équipe Meyer Shank Racing a nommé son premier pilote régulier pour le programme DPi 2021 : L’ex-Olivier Pla va enfin réaliser sa première saison complète en IMSA. Cela signifie qu’il a enfin retrouvé un foyer permanent après la fin du programme de l’usine Ford. Pla était un pilote régulier pendant les quatre années GT de Ford dans le WEC.

L’homme de 38 ans a été un « pilote de substitution » dans les courses d’endurance pendant des années sur la scène IMSA, et a notamment remporté les 24 heures de Daytona en 2016 avec MSR aux côtés de John Pew et Oswaldo Negri Jr dans une Ligier JS P2 propulsée par HPD. Plus récemment, il était le troisième pilote de Mazda et il conduit également une Mazda RT24-P à Petit Le Mans ce week-end.

MSR avait déjà présenté A.J. Allmendinger comme pilote remplaçant pour les 24 heures de Daytona. Un deuxième pilote régulier n’a pas encore été annoncé.

WEC : Les nouveaux pneus sont moins durables (15 octobre)

Michelin devra réduire la durabilité des pneus neufs dans le championnat du monde d’endurance (WEC) pour permettre aux nouvelles hypercars de la série de faire régulièrement des tours plus rapides que les voitures LMP2. Le patron du sport automobile Michelin, Matthieu Bonardel, déclare à « Sportscar365.com ».

Il y aura également deux familles de pneus : Dans le premier, tous les pneus sont de la même taille, ce qui explique qu’ils soient destinés aux véhicules à quatre roues motrices tels que la Toyota Hybrid. La deuxième famille est constituée de pneus différents à l’avant et à l’arrière de la voiture.

Le départ de la première apparition du championnat IMSA SportsCar à Road Atlanta 2020 Zoom

IMSA : 31 voitures au Petit Le Mans (12 octobre)

L’IMSA a récemment publié la liste des engagés pour le Petit Le Mans à Road Atlanta le 17 octobre. Huit DPi, quatre LMP2, six GTLM et quatre GTD, soit 31 voitures. Les troisièmes pilotes sur les voitures respectives qui ne sont pas des partants réguliers sont particulièrement intéressants.

L’équipe LMP2 Era Motorsport, qui s’est retirée de la saison, n’est pas incluse. Entre-temps, Job van Uitert a été engagé comme troisième pilote sur la Starworks Oreca #8.

GTWC : Titre sprint pour WRT (11 octobre)

Lors de la dernière manche du GT World Challenge Europe Sprint 2020 à Barcelone, la lutte pour le titre ne s’est décidée que dans la dernière course (course 3 du week-end). Dries Vanthoor et Charles Weerts (WRT-Audi), qui étaient arrivés en tête du championnat, ont défendu leur avance au classement et ont été confirmés comme champions.

Les deux premières courses à Barcelone ont été initialement remportées par leurs plus féroces poursuivants Albert Costa et Giacomo Altoe (Frey-Lamborghini). Cependant, ils ont perdu la deuxième de ces deux victoires rétrospectivement en raison d’une violation du règlement pendant l’arrêt aux stands. Pour la même raison, Mario Engel et Luca Stolz (Mercedes principale) ont été pénalisés et ont vu leurs espoirs de titre s’envoler également. Ils n’étaient que 2,5 points derrière Vanthoor/Weerts avant la pénalité, Costa/Altoe avaient 3,5 points de retard. La pénalité dans les deux cas signifiait toutefois qu’une deuxième place dans la dernière course, derrière les vainqueurs Boguslawski/Marciello (ASP-Mercedes), suffisait à Vanthoor/Weerts pour remporter le titre.

Si le classement général du GT World Challenge Europe Sprint est ainsi fixé, la décision dans le GT World Challenge Europe Endurance ne sera prise que lors des deux courses encore à venir : les 24 heures de Spa (24/25 octobre) et les 1000 kilomètres du Castellet (15 novembre).

Un titre ELMS pour United Autosports (11 octobre)

En European Le Mans Series (ELMS), la lutte pour le championnat dans la catégorie supérieure LMP2 s’est décidée tôt dimanche lors de la quatrième des cinq courses de la saison. Filipe Albuquerque et Philip Hanson ont remporté les 4 heures de Monza au volant de l’Oreca de United Autosports et se sont assurés du titre avec cette victoire.

La victoire à Monza s’est déroulée de manière dramatique : parti en pole position sur une piste humide, Hanson a glissé dans les graviers à l’entrée de la première chicane. Il s’ensuit une course de rattrapage depuis la P13, qui se termine par sa troisième victoire de la saison et le titre. La saison 2020 de l’ELMS s’achève le 1er novembre avec les 4 Heures de Portimao au Portugal.

Victoire sous la pluie de Roval pour Corvette (11 octobre)

Le Roval de Charlotte, les projecteurs et la pluie : Cette combinaison était trop forte pour certaines équipes IMSA samedi soir. Dans un peloton de seulement 18 voitures, les deux classes GTLM et GTD étaient entre elles. Mais les conditions sur la combinaison circuit-ovale du Charlotte Motor Speedway ont donné lieu à une course qui était tout sauf détendue (Photos : IMSA sur le roval de Charlotte).

Après une heure de retard, la course s’est terminée après la durée prévue de 1:40 heures avec la cinquième victoire de la saison pour Antonio Garcia et Jordan Taylor dans la Corvette C8.R #3. Les autres places du podium ont été prises par BMW. Il n’y avait rien pour Porsche après une pause d’une course. Les deux 911 RSR-19 ont abandonné en raison d’accidents, tout comme la deuxième Corvette. Dans la classe GTD, Bill Auberlen et Robby Foley dans la BMW Turner l’ont emporté.

GT Masters : Yaco Racing avec départ invité (10 octobre)

L’équipe Yaco Racing participera finalement à la saison 2020 des GT Masters. Nordbert Siedler et le jeune Simon Reicher feront une apparition avec l’Audi R8 LMS au Red Bull Ring. À l’origine, l’équipe s’était concentrée sur la réalisation d’essais sur les pistes du GT Masters.

Le fondateur de l’équipe, Uwe Geipel, explique cette décision comme suit :  » Nous pensons avoir compris le nouveau pneu de Pirelli sur la distance de la course. La qualification nous donne quelques maux de tête. Nous pouvons simuler la qualification dans les tests quotidiens, mais nous savons aussi que cela n’a pas vraiment de sens. C’est pourquoi nous voulons tester les qualifications en conditions réelles dans le GT Masters ».

Richard Westbrook à Bahreïn dans l’Am-Aston (9 octobre)

Richard Westbrook concourra à nouveau pour Aston Martin lors de la finale de la saison du WEC à Bahreïn. Le Britannique rejoindra Paul Dalla Lana et Ross Gunn au volant de la Vantage #98 en GTE Am, puisque les deux pilotes habituels Augusto Farfus et Darren Turner participeront aux 12 Heures de Sebring qui auront lieu le même week-end.

Westbrook avait d’abord piloté pour Aston Martin aux 24 heures du Mans, puis aux côtés de Nicki Thiim et Marco Sörensen dans la GTE Pro n°95. « Ce ne sera que ma deuxième course au volant de la Vantage, mais après Le Mans, je pense avoir fait assez de kilomètres pour me sentir à l’aise dans la voiture », dit-il.

ELMS : Chatin a COVID-19 (8 octobre)

Le champion ELMS en titre, Paul-Loup Chatin, ne participera pas aux 4 Heures de Monza. Le pilote d’Idec Sport a été testé positif à deux reprises pour le coronavirus SRAS-CoV-2. Il aurait partagé l’Oreca 07 avec Richard Bradley et Paul Lafargue à Monza. Son chauffeur remplaçant n’a pas encore été choisi. Les signes pointent vers Nicolas Minassian.

GTWC : La première décision du championnat sera prise (8 octobre)

La saison de sprint a débuté à Misano en août, avec la finale à Barcelone ce week-end||606|479pb¿Alors que la saison d’endurance du GT World Challenge Europe culmine aux 24 heures de Spa les 24/25 octobre, la finale du GT World Challenge Europe Sprint, qui a été raccourcie pour des raisons de couronne, se déroule ce week-end. À Barcelone, les trois dernières courses de la saison (une le samedi et deux le dimanche) décideront du titre.

Mathématiquement, plusieurs paires de coureurs sont en lice pour le titre de sprint. Les meilleures chances sont les leaders du championnat, Dries Vanthoor et Charles Weerts (WRT-Audi) et leurs poursuivants, Maro Engel et Luca Stolz (principal Mercedes). Mais Kelvin van der Linde et Ryuichiro Tomita dans la deuxième Audi WRT n’ont pas encore abandonné. Il en va de même pour Timur Boguslawski et Raffaele Marciello (ASP-Mercedes), bien que seul Boguslawski soit en lice pour le titre ici car Marciello a été représenté pour la dernière fois par Felipe Fraga à Zandvoort.

Christopher Haase et Arthur Rougier (Sainteloc-Audi) ainsi qu’Albert Costa et Giacomo Altoe (Frey-Lamborghini) ont des chances extérieures. Haase/Rougier devra cependant réaliser à Barcelone une chose qu’ils n’ont pas encore réussi à faire au cours de la saison jusqu’à présent : gagner.

IMSA : Mazda stoppe le programme IMSA 2021 (6 octobre) :

Mazda n’engagera qu’une seule voiture dans la catégorie DPi de la série IMSA en 2021. L’équipe du constructeur japonais a fait l’annonce lundi. La voiture sera pilotée par Oliver Jarvis et Harr Tincknell. Jonathan Bomarito rejoindra l’équipe en tant que troisième pilote pour les longues courses. Tristan Nunez travaillera à l’avenir en tant qu’ambassadeur de la marque et au développement de voitures de série.

IMSA : Acura veut aller au Mans avec LMDh (4 octobre) :

Acura a signalé son intention de poursuivre sa participation à la série IMSA dans le cadre de la nouvelle réglementation LMDh. « Nous sommes très enthousiastes quant aux possibilités de l’ère hybride. Il apportera des idées nouvelles et de nouveaux sponsors », déclare Ted Klaus, président de Honda Performance Development (HPD), la division des sports mécaniques de la société mère d’Acura en Amérique du Nord.

« Tant que tout le monde s’en tiendra aux annonces qu’il a faites ces dernières années, nous continuerons avec DPi 2.0 et LMDh », a ajouté Klaus. En plus de sa participation à la série IMSA, Wayne Taylor affirme qu’un départ aux 24 heures du Mans sera alors également à portée de main.

« Je pense que si HPD se met en place et que les préparatifs se déroulent comme Ted et moi le pensons, alors j’irai certainement au Mans », déclare Taylor, qui fait passer son équipe de course de Cadillac à Acura.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *