Nouvelles des voitures d'endurance/sportives Mars 2021 : Dempsey-Proton fixe le pilote

Nouvelles des voitures d’endurance/sportives Mars 2021 : Dempsey-Proton fixe le pilote

ELMS



Nouvelles des voitures d'endurance/sportives Mars 2021 : Dempsey-Proton fixe le pilote

WEC : Dempsey-Proton avec Ried/Campbell/Evans (31 mars).

La première équipe de Dempsey-Proton est en place.
Zoom

L’équipe Dempsey-Proton a annoncé ses pilotes pour la Porsche 911 RSR n°77 du championnat du monde d’endurance (WEC) : Le propriétaire de l’équipe, Christian Ried, partagera le cockpit avec Matt Campbell, pilote d’usine Porsche, et Jaxon Evans, ancien junior Porsche. Dans la voiture n°88, seul Julien Andlauer a été confirmé jusqu’à présent.

WEC : Antonio Fuoco dans la Ferrari Cetilar (30 mars).

Le pilote de simulateur de Formule 1 de Ferrari, Antonio Fuoco, fera ses débuts dans le championnat du monde d’endurance (WEC). Le jeune homme de 22 ans deviendra coéquipier de Roberto Lacorte et Giorgio Sernagiotto chez Cetilar Racing dans une Ferrari 488 GTE. Il s’agira de la première saison complète de Fuoco en sport automobile depuis la Formule 2 en 2018.

Le propriétaire de l’équipe Lacorte et son ami Sernagiotto sont passés de LMP2 à GTE Am. En conséquence, il n’y avait plus de place dans le cockpit pour leur ancien coéquipier, le spécialiste LMP Andrea Belicchi. Toutefois, l’équipe a assuré dans une déclaration que l’homme de 44 ans continuerait à jouer « un rôle fondamental » dans l’équipe – sous le titre de « coordinateur des pilotes ».

WEC/IMSA : Nouvelle tentative pour un événement commun en 2022 (29 mars).

L’IMSA et l’ACO ne se laissent pas abattre : après avoir dû annuler les 1 000 Miles de Sebring à deux reprises en raison de la pandémie de COVID-19, une nouvelle tentative sera faite en 2022 pour organiser la course avant les 12 Heures. Le Sebring International Raceway l’a confirmé dans un courriel adressé aux fans.

L’événement conjoint du championnat IMSA SportsCar et du championnat du monde d’endurance, avec deux courses de voitures de sport de haut niveau en un week-end, a été accueilli avec enthousiasme par les fans. L’année 2022 verra le 70e anniversaire des 12 heures de Sebring.

GTWC : AMG réalise le meilleur temps des essais au Castellet (27 mars).

Le GT World Challenge Europe a terminé ses essais sur le circuit Paul Ricard. Jeudi et vendredi, 35 voitures de sport GT3 se sont préparées pour la saison 2021. Les essais ont été reportés de deux semaines et ont donc coïncidé avec les essais et les réglages sur la Nordschleife vendredi.

Dans d’excellentes conditions printanières, plus de 200 tours ont été bouclés sur le circuit de 5,8 kilomètres. C’était aussi la première apparition de trois nouvelles équipes GTWC : Allied-Racing a montré sa Porsche 911 GT3 R pour la première fois, Iron Lynx envoie deux Ferrari dans la Coupe d’endurance et Winward Racing une Mercedes-AMG dans toutes les courses.

Bien sûr, les temps sont accessoires, mais le meilleur temps a été marqué par l’ancien pilote d’usine de Bentley, Jules Gounon, sur la Mercedes Akka-ASP n°88 (Marciello/Juncadella/Gounon), l’un des principaux prétendants à la couronne GTWC cette année. Gounon a réalisé un temps de 1:52.960 vendredi matin. Cela lui donne une avance de 0,067 secondes sur l’homme surprise Alexandre Cougnaud dans l’Audi n°25 de Sainteloc (Haase/Tambay/Cougnaud). (Tous les résultats de l’essai du GTWC au Castellet)

L’IMSA repousse d’une semaine la course de Detroit (25 mars).

La série IMSA a réagi au report des 24 heures du Mans en déplaçant sa course dans les rues de Détroit d’une semaine, soit les 11 et 12 juin. Cela signifie que la course IMSA sur le circuit routier aura lieu le même week-end que la course IndyCar.

L’IMSA avait précédemment prévu que la course aurait lieu le 5 juin, ce qui aurait permis aux équipes des séries d’endurance américaines de se préparer pour les 24 heures du Mans en juillet. Cependant, comme la classique en France a été reportée au mois d’août, l’IMSA a pu s’associer à nouveau avec la série IndyCar pour la course de Détroit.

En raison du changement de date, la catégorie GTLM sera également autorisée à participer à la course, mais aucun point ne sera attribué dans cette catégorie. Pour Corvette, cela signifie que les deux C8.R pourront participer à leur course nationale. Les pilotes DPi et GTD, quant à eux, se battront pour les points. La catégorie LMP2 a été écartée du programme de Détroit et sera logée dans un autre événement.

VLN/NLS : Kolb/Rocco/Niederhauser dans la Car-Collection-Audi (22. mars)

Audi au lieu de Porsche : Patrick Kolb et Lorenzo Roccco di Torrepadula piloteront une Audi R8 LMS GT3 de l’équipe Car Collection lors de la saison 2021 sur la Nordschleife. Le nom officiel de l’équipe est désormais « Lionspeed GP ». Patric Niederhauser, champion de l’ADAC GT Masters 2019, sera le troisième pilote de la voiture Pro-Am.

« Car Collection Motorsport a prouvé avec succès dans les courses internationales de GT qu’ils ont l’infrastructure et le savoir-faire pour nous soutenir parfaitement. Avec une troisième place au classement général des 24H Nürburgring 2019 et une deuxième place en 2020, Car Collection a montré qu’elle était l’une des équipes les plus performantes au Nürburgring « , déclare Kolb.

« La création de Lionspeed GP est une étape importante. Nous sommes fiers de faire partie de la perspective et de la stratégie à long terme de l’équipe pour devenir une équipe reconnue dans les courses internationales de GT. »

VLN/NLS : Radio Nürburgring bientôt disponible dans le monde entier (21 mars).

À l’avenir, tous les fans pourront suivre les événements du Nürburgring dans le monde entier par radio. Jusqu’à présent, Radio Nürburgring ne pouvait être captée qu’à proximité du circuit, sur la fréquence 87.7. En élargissant le partenariat avec la station de radio de Rhénanie-Palatinat RPR1, la « Ring-Radio » fait maintenant le saut sur Internet.

À l’avenir, les événements du Nürburgring seront diffusés sur les plateformes radio habituelles, sur une chaîne web sur rpr1.de et dans l’application RPR1 lors des différents week-ends d’événements.

En outre, le stream « Streckensprecher Nürburgring » sera diffusé sur le site Internet du Nürburgring sans interludes musicaux. La première diffusion aura lieu lors de la deuxième course de la saison de la série longue distance du Nürburgring (NLS, anciennement VLN), le 17 avril. Si tout va bien, même dès l’ouverture de la saison, le 27 mars.

12h Sebring : Derani prend la pole position pour Action Express (19 mars)

La Cadillac DPi rouge d’Action Express Racing a été la référence absolue jusqu’à présent lors de l’édition de cette année des 12 Heures de Sebring. Après avoir signé trois meilleurs temps lors des essais jeudi, la voiture pilotée par Pipo Derani, Felipe Nasr et Mike Conway a continué à mener le classement des qualifications vendredi. Derani a réalisé le tour de pole avec un temps de 1:45.354 minutes.

Dans la catégorie supérieure DPi, sept voitures sont à nouveau engagées, comme aux 24 Heures de Daytona, puisque la deuxième Cadillac Action Express (n° 48 avec Jimmie Johnson, Kamui Kobayashi et Simon Pagenaud) est engagée dans les quatre courses d’endurance du calendrier IMSA 2021. Johnson/Kobayashi/Pagenaud prendront le départ des 12 heures de Sebring en P7. Johnson a terminé les qualifications avec un tête-à-queue dans le virage 16 et une collision avec la barrière de pneus dans le virage 17. Après la collision, le septuple champion NASCAR s’est extirpé de la voiture par ses propres moyens.

Résultat : 12h Sebring – Qualifications DPi et LMP2

Bien que la classe GTLM ne soit occupée que par cinq voitures. Mais la lutte pour le pôle de la classe était très serrée. Avec un temps de 1:54.910 minutes, Antonio Garcia sur la Corvette n°3 (Garcia/J. Taylor/Catsburg) n’a été que de 0.034 seconde plus rapide sur le tour de 6.02 kilomètres que son collègue de marque Tommy Milner sur la Corvette n°4 (Tandy/Milner/Sims). À propos : en raison du 25e anniversaire de la coopération entre Mobil 1 et Corvette, aucune des deux voitures C8.R ne sera peinte en jaune ce week-end. (Photos : 12h Sebring 2021)

En catégorie LMP2, l’Oreca WIN n°11 (Nunez/Merrill/Thomas/M. Bell) partira en pole grâce à un chrono de 1:51.025 de Steven Thomas. Les classes LMP3 et GTD ont été aussi serrées que dans la classe GTLM. La Ligier #38 Performance Tech (Llarena/Goldburg/Lindh) mène le peloton LMP3 grâce à 1:56.001 minutes de Rasmus Lindh. Lindh a été 0,065 seconde plus rapide que Oliver Askew dans la Duqueine Forty7 (Askew/Norman/McCusker). Dans la catégorie GTD, Tim Zimmermann sur la Lamborghini Grasser n°19 (Goikhberg/Perera/Zimmermann) a réalisé un temps de 2:00.010 dans la partie officiellement chronométrée de la séance, 0,067 seconde plus rapide que Jan Heylen sur la Porsche Wright n°16 (Long/Hindman/Heylen).

Chevrolet exclut la Corvette GT3 pour la saison IMSA 2022 (19 mars).

Avec la disparition de la classe GTLM dans le championnat IMSA Sports Car et l’introduction de GTD-Pro, qui n’autorise que les voitures GT3 homologuées par la Fédération Internationale de l’Automobile (FIA), Chevrolet est confronté à un dilemme. La société n’a présenté la nouvelle Corvette C8.R qu’en 2020 et a exclu une modification vers une voiture exclusivement GT3 pour la saison 2022.

« Nous ne pouvons tout simplement pas fournir une voiture homologuée en GT3 l’année prochaine », a déclaré Laura Wontrop Klause, responsable des courses chez GM, à Sportscar365.com. « C’est quelque chose que nous pourrions éventuellement envisager pour l’avenir. » Mais il y a encore de l’espoir pour Corvette : « Nous travaillons avec IMSA pour comprendre – en connaissant cette limitation – ce que nous pouvons faire avec eux pour l’année prochaine. »

L’alternative serait que l’IMSA autorise une Corvette modifiée de la classe GTLM – c’est-à-dire une voiture réglementaire GTE – en GTD-Pro. « Tout cela est en cours en ce moment et de nombreuses discussions ont lieu. Rien n’est décidé », précise le patron de GM Racing. Le fait est que la philosophie de la voiture GTE signifie qu’elle ne peut pas simplement être convertie en une pure voiture GT3. Les plateformes sont « trop différentes » pour cela.

Un autre problème est que Corvette devrait mettre en place un programme client avec une voiture GT3 et construire au moins 20 voitures pour les acheteurs potentiels au cours des deux premières années. Cependant, selon Wontrop Klause, le programme GT américain est orienté vers une participation de l’usine et non vers une course de clients. En outre, GM n’a pas encore pris de décision sur la question des LMDh, car il n’y a pas encore d’engagement que Cadillac ou toute autre marque GM sera représentée dans la nouvelle classe.

12h Sebring : Action Express mène également les essais de nuit (18 mars).

En préparation des 12 Heures de Sebring, après la première séance d’essais libres de 60 minutes et la deuxième séance d’essais libres de 75 minutes, la troisième séance d’essais libres de 90 minutes, qui était prévue comme une séance d’essais de nuit, s’est également terminée par le meilleur temps pour la Cadillac DPi rouge d’Action Express Racing.

C’est Pipo Derani qui a mené la séance avec un temps de 1:46.898. Il était plus rapide que son coéquipier Felipe Nasr en FT2, mais étonnamment, il ne s’est pas approché du meilleur temps en FT1 également établi par Nasr. Malgré ce qui semblait être les meilleures conditions sur le papier dans l’obscurité, Derani était à plus d’une demi-seconde du meilleur temps de la journée de son collègue.

Pendant ce temps, il y avait bien un nouveau temps le plus rapide du jour dans la classe GTLM. Il a été établi par Mathieu Jaminet dans la Porsche WeatherTech (MacNeil/Jaminet/Campbell) avec un tour en 1:56.563 minutes. Dans la catégorie LMP2, les essais de nuit ont vu la n°52 PR1 Mathiasen Oreca (Lapierre/Huffaker/Keating/Jensen) prendre la tête, avec la Ligier Riley n°91 (Cox/Murry/Bleekemolen) dans la catégorie LMP3 et la Porsche Pfaff n°9 (Robichon/Vanthoor/Kern) dans la catégorie GTD.

En parlant de GTD, la Lexus #12 Vasser-Sullivan (Montecalvo/Veach/Megennis) a perdu une roue immédiatement après un arrêt au stand et s’est retrouvée en « tricycle » dans le virage 3, ce qui a entraîné une brève période rouge pour tout le peloton.

Résultat : 12h Sebring – Essais de nuit

12h Sebring : Action Express également en tête du FT2 (18 mars)

La deuxième séance d’essais de la 69e édition des 12 Heures de Sebring s’est achevée. Le pilote le plus rapide de la séance était le même que dans la FT1 du matin : Felipe Nasr dans la Cadillac rouge Action Express avec le numéro de départ 31. Avec 1:47.323 minutes Nasr était loin d’égaler son temps du matin (1:46.212 minutes) dans la chaleur de l’après-midi.

Le meilleur temps en GTLM est revenu à la seule Porsche de la catégorie, pilotée sous la bannière WeatherTech Racing par MacNeil/Jaminet/Campbell. Campbell a fourni le temps au tour avec 1:56.891 minutes, qui n’était que légèrement plus lent que le précédent meilleur temps de la journée dans la classe, établi en FT1 par le pilote de Corvette Jordan Taylor.

La dernière séance d’essais libres du programme de Sebring 2021 est la séance d’essais de nuit et c’est là que les temps au tour risquent de chuter. Les qualifications sont prévues pour vendredi. Le départ de la course sera donné samedi à 10 h 10, heure locale. Étant donné que l’heure d’été est déjà passée depuis dimanche dernier, le départ de la course sera donné à 15 h 10 HEC.

Résultat : 12h Sebring – 2ème séance d’essais libres

12h Sebring : Action Express en tête des premiers essais (18 mars)

Quatre mois seulement après l’édition 2020, l’édition 2021 des 12 Heures de Sebring prend le départ samedi avec 36 voitures. Sur le calendrier des courses de la saison IMSA 2021, il s’agit de la deuxième course après les 24 heures de Daytona. La journée de jeudi à Sebring sera dominée par trois séances d’essais libres. La séance d’ouverture a été menée par la Cadillac rouge Action Express (voiture numéro 31). Avec un temps de 1:46.212 minutes, Felipe Nasr a donné le ton dans la voiture qu’il partage avec Pipo Derani et Mike Conway.

Dans la catégorie GTLM, Corvette a donné le ton grâce à Jordan Taylor dans la C8.R #3 (Garcia/J. Taylor/Catsburg), avec 1:56.715 minutes affichées aux chronomètres. Dans les catégories LMP2, LMP3 et GT3, le ton est donné par les pilotes : PR1-Mathiasen-Oreca #52 (Lapierre/Huffaker/Keating/Jensen), Riley-Ligier #91 (Cox/Murry/Bleekemolen) et Turner-BMW #96 (Auberlen/Foley/Read).

Résultat : 12h Sebring – 1ère séance d’essais libres

WEC : Corvette officiellement aux 6h de Spa (17 mars)

Corvette Racing a officiellement annoncé sa participation aux 6 heures de Spa en 2021. Après le report de l’ouverture de la saison à Portimao et des 24 Heures du Mans 2021, les 6 Heures de Spa constitueront désormais la manche d’ouverture du Championnat du monde d’endurance (WEC) 2021.

Les pilotes de l’unique Corvette C8.R sont Oliver Gavin et Antonio Garcia. Il n’a pas encore été révélé si l’équipe d’usine participera également à la manche de Portimao, qui a été reportée au mois de juillet. Cela dépend, entre autres, de la poursuite du développement du calendrier IMSA.

GTWC/GT Open : Winward danse sur quatre mariages (16. March)

Winward Racing participera à la Coupe d’endurance du GT World Challenge Europe et au GT Open, en plus de ses engagements dans l’ADAC GT Masters et le DTM. Pour l’équipe, qui coopère avec l’équipe allemande HTP, cela signifie des participations à pas moins de quatre séries de courses.

En GTWC Europe, Russell Ward, Philipp Ellis et un troisième pilote, dont le nom reste à déterminer, participeront aux cinq courses d’endurance de la Silver Cup. En GT Open, Nico Bastian et Markus Sattler seront au volant de la Mercedes-AMG GT3. Le patron de l’équipe, Christian Hohenadel, à propos de cet engagement colossal : « Le temps libre est surfait. »

GTWC : GPX Racing et ART font équipe (15 mars)

L’équipe émiratie GPX Racing change de partenaire opérationnel : Après que la société Monlau Competicion, basée à Barcelone, se soit occupée de l’équipe depuis 2016 et l’ait catapultée de pratiquement nulle part aux yeux du public avec une victoire aux 24 heures de Spa 2019, ART deviendra le nouveau partenaire de la GT World Challenge (GTWC) Europe Endurance Cup.

GPX Racing n’utilisera qu’une Porsche 911 GT3 R d’usine en 2021. Les pilotes seront Earl Bamber, Matt Campbell et Mathieu Jaminet. ART fait ainsi son retour au GTWC pour la première fois depuis 2014. À l’époque, ils ont aligné deux McLaren, mais sont passés au DTM en 2015. ART était également responsable des entrées SMP LMP1 dans le WEC.

GPX participera en outre à certaines courses de la série 24h, et un départ à Macao à la fin de l’année est à l’étude.

GTWC : Sept constructeurs se présentent pour le classement mondial des voitures à un seul moteur (13 mars)

Le GT World Challenge s’impose : après seulement deux marques en 2019 et leurs quatre en 2020, sept constructeurs se sont inscrits au championnat mondial. Il est composé de courses des quatre séries régionales GTWC (Europe, Amériques, Asie et Australie).

Après que seules Mercedes-AMG et Ferrari se soient engagées en 2019, Lamborghini et Audi les ont rejointes l’année dernière. Porsche, BMW et McLaren ont également signé pour 2021. Mercedes-AMG est invaincu jusqu’à présent. Les premiers points de la saison 2021 ont déjà été attribués le week-end dernier lors de l’ouverture de la saison du GTWC America et AMG a une fois de plus pris la tête.

La voiture la mieux placée de chaque constructeur accumule des points dans chaque classe individuelle, de sorte que les amateurs comptent également dans le classement. Ils sont attribués en fonction de la durée de la course : une victoire dans le sprint de 60 minutes rapporte 25 points, tandis qu’une victoire aux 24 heures de Spa en rapporte 100. Ces points sont ensuite multipliés par le nombre de voitures dans chaque classe.

L’équipe LMP2 Jota va courir avec McLaren en GTWC Europe (12 mars).

L’équipe LMP2 Jota, qui connaît un grand succès, sera également active en GT en 2021. L’équipe de course britannique engagera une McLaren 720S GT3 avec des pilotes d’usine dans le GT World Challenge Europe. Ben Barnicoat et Oliver Wilkinson disputeront les championnats de sprint et d’endurance. Dans ce dernier cas, ils seront renforcés par Rob Bell.

En outre, Jota 2021 alignera deux Oreca 07 à équipage renforcé dans le classement LMP2 du Championnat du monde d’endurance (WEC). Une voiture sera pilotée par Antonio Felix da Costa, Anthony Davidson et Roberto Gonzalez, l’autre sera partagée par Sean Gelael, Tom Blomqvist et Stoffel Vandoorne.

Ferdinand Habsburg rejoint l’ELMS (11 mars).

L’ancien pilote de DTM Ferdinand Habsburg participera à l’European Le Mans Series (ELMS) en 2021. L’Autrichien restera à cette fin dans l’équipe Algarve Pro Racing, avec laquelle il est devenu champion de l’Asian Le Mans Series en 2021 sous le label « G-Drive Racing » avec Rene Binder et Yifei Ye.

« Gagner un championnat dès la première tentative a forgé un lien fort entre nous », a déclaré le jeune homme de 23 ans. « Je suis impatient de poursuivre cette relation dans le ELMS. C’est un championnat très compétitif. Nous voulons couronner notre série de victoires par un nouveau titre. »

Ses coéquipiers dans l’Oreca 07 n°24 sont le Britannique Richard Bradley, basé en Chine, vainqueur du Mans 2015 en LMP2 avec KCMG, et le Mexicain Diego Menchaca. Ce dernier a participé à des courses de Formule jusqu’en 2018 et a couru pour la dernière fois en GTWC Europe pour FFF Racing en 2019. Il n’a pas participé à l’année Corona 2020.

IGTC : La course FFF va se dérouler sur toute la saison (10 février).

L’équipe Lamborghini FFF Racing, soutenue par l’usine, tentera une nouvelle fois de participer à la saison complète de l’Intercontinental GT Challenge (IGTC). L’équipe de Songyang Fu et Andrea Caldarelli a tenté de le faire en 2020, mais a avorté en raison de la pandémie COVID-19. Les pilotes sont les pilotes d’usine Caldarelli, Marco Mapelli et Mirko Bortolotti.

« Nous avons la meilleure équipe de pilotes possible, nous devrions donc être les principaux prétendants au titre », a déclaré Fu. FFF Racing n’avait annoncé que récemment un programme Nordschleife en coopération avec Hankook.

L’ouverture du GTWC Sprint est reportée (8 mars).

SRO Motorsports Group a reporté l’ouverture de la Coupe Sprint du GT World Challenge (GTWC) Europe. À l’origine, les deux courses devaient avoir lieu les 1er et 2 mai. Selon l’OSR, ce report est le résultat du plan d’ouverture du gouvernement britannique pour l’économie à la suite de la pandémie de COVID-19. (Calendrier GTWC 2021)

Le problème dans la situation actuelle est que l’ouverture de l’Endurance à Monza le 18 avril était trop proche du week-end de Brands Hatch. Une quarantaine de dix jours aurait mis l’équipe en difficulté. Une autre date n’a pas encore été annoncée. La nouvelle saison de sprint débutera donc à Magny-Cours les 8 et 9 mai.

IMSA ajuste le calendrier des courses (4 mars)

L’ACO et la FIA ayant reporté l’édition de cette année des 24 Heures du Mans de la date initialement prévue des 12/13 juin aux 21/22 août, l’IMSA réagit également en ajustant le calendrier des courses 2021. Ainsi, le week-end de course sur le Virginia International Raceway, réservé aux classes GT, passe de la nouvelle date du Mans à celle d’octobre, à savoir le 9 octobre. Le Petit Le Mans sur le circuit de Road Atlanta était initialement prévu à cette même date. Cette course, qui devait être la finale de la saison IMSA, a été reportée de cinq semaines, au 13 novembre. (Calendrier IMSA 2021)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *