"Plus de perspectives que chez Mercedes-AMG !"

« Plus de perspectives que chez Mercedes-AMG ! »

WEC



"Plus de perspectives que chez Mercedes-AMG !"

(RacingNews.fr) – Daniel Juncadella passe de Mercedes-AMG à Corvette. Pourquoi ? « Il y avait différentes choses », explique l’ancien pilote DTM dans un entretien avec RacingNews.fr. « Après tant d’années avec une marque, il y avait la possibilité d’essayer quelque chose de différent, c’est très excitant. C’est un moyen facile de trouver une nouvelle motivation ».

Daniel Juncadella participera au WEC pour Corvette en 2024
Zoom

La raison principale devrait toutefois être différente : « Ces dernières années, j’ai essayé de convaincre la marque Mercedes-AMG de réaliser une hypercar ou un prototype, car ce serait mon objectif un jour », déclare Juncadella en toute honnêteté. « Actuellement, il ne semble pas que cela puisse fonctionner. J’ai remarqué que dans ce que je peux faire chez Mercedes, je suis déjà arrivé au sommet ».

« Avec Corvette et GM, mes perspectives d’avenir s’élargissent », explique le pilote de 32 ans pour résumer sa décision en faveur des Américains. « Cadillac est la même marque et il y a une opportunité supplémentaire, même si mon attention est actuellement entièrement tournée vers Corvette. Mais je suis plus proche d’une marque qui utilise une hypercar, c’est intéressant pour moi. Ces choses ont [beim Wechsel zu Corvette] ont joué un grand rôle ».

Mais : selon les informations de RacingNews.fr Juncadella continuera à participer à diverses courses d’endurance pour Mercedes-AMG et à soutenir son ancien employeur, à condition qu’il n’y ait pas de chevauchement avec le programme Corvette. Car l’Espagnol n’est pas le seul pilote à avoir quitté la marque à l’étoile.

Raffaele Marciello s’est lui aussi séparé de Mercedes-AMG pour s’engager chez BMW. L’Italien espère y gravir les échelons, car le constructeur munichois participera au Championnat du monde d’endurance (WEC) avec la BMW M Hybrid V8 à partir de 2024. Il n’a pas encore été révélé si Marciello obtiendrait une place dans le prototype LMDh, mais cela n’est pas improbable.

Corvette avec « beaucoup de différences par rapport à Mercedes

A Daytona, Juncadella a pu découvrir pour la première fois la nouvelle Corvette Z06 GT3.R, après avoir piloté exclusivement la Mercedes-AMG GT3 ces dernières années ». C’est difficile de comparer parce que c’est une voiture complètement nouvelle et différente », telle est la première conclusion de l’Espagnol. « La Corvette a été conçue pour la saison 2024, alors que la Mercedes est de 2017 ».

« Il y a beaucoup de différences et les sensations au volant sont aussi très différentes », explique Juncadella à RacingNews.fr. « Mais c’est très excitant parce que c’est un nouveau projet avec une équipe très expérimentée ». Pratt-Miller, qui est responsable du développement de la nouvelle Corvette GT3, a « un niveau élevé », explique l’Espagnol.

Daniel Juncadella espère avoir plus de chances chez Corvette Zoom

« D’un autre côté, j’ai réalisé pourquoi la Mercedes avait autant de succès », explique le nouveau pilote officiel de Corvette. « Elle sait tout faire et est très compétitive. Il est difficile de trouver un circuit qui ne convienne pas à la Mercedes. Avec la Corvette, je ne peux pas encore l’évaluer, je n’ai encore roulé qu’à Daytona ».

« Plus de ressemblance avec un prototype »

« J’apprécie beaucoup parce que c’est un nouveau défi pour moi après de nombreuses années avec Mercedes », se réjouit Juncadella. Dans le WEC 2024, il pilotera une Corvette de TF Sport avec Hiroshi Koizumi et Sébastien Baud.

« Mais il est difficile de trouver une meilleure voiture GT3 que la Mercedes-AMG », doit admettre celui qui a été pilote officiel Mercedes pendant de nombreuses années. « La Mercedes gère très bien les pneus. Chaque année, de nouvelles voitures arrivent, par exemple Ferrari ou Lamborghini, ou Audi et BMW avec les packs Evo, mais la Mercedes se bat toujours à armes égales avec elles, ce qui montre que c’est une très bonne base ».

La nouvelle Corvette Z06 GT3.R sera au départ de l’IMSA & du WEC en 2024 Zoom

Le pilote GT expérimenté sait donc qu’il ne doit pas se montrer trop ambitieux pour sa première saison. « C’est encore très tôt », explique le pilote de 32 ans, qui doit encore se familiariser avec son nouveau poste. « Par rapport aux autres voitures GT3, elle ressemble plus à un prototype ».

« Mais elle a encore beaucoup d’ADN d’une voiture GT3, notamment au niveau du poids, car la voiture est très lourde », rappelle Juncadella, qui se réjouit de la nouvelle Corvette, au moins d’un point de vue visuel. « Ce n’est pas vraiment un prototype, mais elle a l’air un peu plus extrême ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *