La bataille pour les derniers dixièmes en F1 sera "brutale" tous les week-ends

La bataille pour les derniers dixièmes en F1 sera « brutale » tous les week-ends

Formule 1


Les premières courses ont suggéré que Red Bull, Ferrari, McLaren, Mercedes et Aston Martin devraient dominer le top 10 à la fois en qualifications et en courses, laissant tous les autres se battre pour de rares opportunités d’entrer dans les points.

RB mène désormais ce groupe après que Yuki Tsunoda a obtenu la septième place lors du Grand Prix d’Australie, après s’être qualifié à une encourageante huitième place.

« L’équipe en tête de ce groupe est sixième, c’est là que nous nous trouvons actuellement », a déclaré Mekies à Autosport.

« C’est probablement le reflet de ce que nous avons fait lors de ces trois premières courses, avec des hauts et des bas.

« Ce n’est que la troisième course, il y a encore beaucoup de chemin à parcourir. Et nous savons que le classement va changer, parce que nous voyons maintenant qu’une équipe apporte une mise à jour d’un dixième, et cela va se produire plusieurs fois, et vous monterez et descendrez dans ce groupe.

« Il s’agit donc à la fois d’une course au développement et d’une course à l’exécution parfaite. C’est fantastique, c’est génial pour les fans, c’est génial pour nous tous en tant que compétiteurs. C’est aussi comme cela que nous grandissons, que nous apprenons, et je suis très fier que l’équipe ait pu exécuter parfaitement avec Yuki en Australie. »

Laurent Mekies, Directeur d'équipe, RB F1 Team

Laurent Mekies, Directeur d’équipe, RB F1 Team

Photo by : Red Bull Content Pool

Mekies estime que RB ne doit pas se reposer sur ses lauriers malgré son bon début de saison.

« Nous devons garder les pieds sur terre et travailler plus dur que jamais car ce milieu de terrain est brutal », a-t-il déclaré. « Et ce n’est qu’en le poussant au maximum dans tous les domaines que nous pourrons garder ce petit avantage.

« Cela ne veut pas dire que nous avons maintenant cette position ou que nous allons toujours dominer le milieu de terrain. C’est une lutte pour le dernier dixième chaque week-end de course. Le Japon sera une grande remise à zéro, et encore une fois, un ou deux dixièmes de justesse pourront vous faire passer de P11 à P18. »

Peter Bayer, PDG de RB, a reconnu que le résultat de Melbourne était un coup de pouce utile pour l’équipe, en particulier après que des efforts supplémentaires ont été faits pour accélérer les améliorations.

Lire aussi :

« Ce n’est pas seulement les points, c’est aussi la position qui compte », a déclaré l’Autrichien. « Car avec ces cinq équipes, si elles ont deux voitures à l’arrivée, il est presque impossible de marquer des points.

« Honnêtement, c’est une bonne chose pour l’équipe. Les gars ont été épuisés, ils ont travaillé dur, et à l’usine de Faenza, c’était 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, pour apporter la mise à jour, pour apporter le nouvel aileron.

« Et cela a fonctionné. C’était un grand soulagement pour l’équipe, et certainement une énorme injection d’adrénaline et de motivation pour aller de l’avant.

« En fin de compte, nous sommes une équipe deux fois moins importante, voire moins, qu’une Mercedes ou une Aston, mais il y a énormément d’émotion et de passion dans cette équipe. C’est un groupe fantastique de personnes qui travaillent ensemble et qui se serrent les coudes. Je suis très heureux pour tout le monde ici ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *