La FIA va examiner l'étirement de la ceinture de sécurité dans l'accident de Sainz à Monza.

La FIA va examiner l’étirement de la ceinture de sécurité dans l’accident de Sainz à Monza.

Formule 1


Sainz a percuté le mur de la chicane Ascari lors de la deuxième séance d’essais libres samedi matin, ce qui a entraîné un impact assez important.

Les images embarquées de l’incident ont mis en évidence l’importance de l’impact, Sainz ayant été projeté assez loin vers l’avant en direction de son volant.

Ferrari mène actuellement sa propre enquête sur l’accident en utilisant les caméras de cockpit à haute vitesse obligatoires de la FIA, ainsi que d’autres données de télémétrie, afin d’obtenir une image complète de l’incident et de ses conséquences.

Et bien qu’il ne soit pas clair pour le moment si le casque de Sainz est entré en contact avec le volant ou non, cela devrait devenir clair à partir de l’analyse que Ferrari et la FIA mènent.

La manière dont Sainz a été projeté vers l’avant dans l’accident a alarmé les observateurs, car elle semblait si inhabituelle.

Cependant, la FIA affirme qu’il est normal que les ceintures de sécurité cèdent un peu en cas d’impact, car cela est plus sûr pour le corps humain qu’une ceinture entièrement rigide.

Le directeur de course de la F1, Michael Masi, a expliqué : « Je pense que les ceintures sont faites pour s’étirer.

« Vous avez un corps humain à l’intérieur, donc il doit y avoir un peu de jeu. Vous ne pouvez pas garder tout le monde complètement attaché parce qu’il doit y avoir un peu de jeu dans les choses.

Les commissaires ramènent la voiture de Carlos Sainz Jr, Ferrari SF21, aux stands.

Les commissaires ramènent la voiture de Carlos Sainz Jr, Ferrari SF21, au stand.

Photo : Steven Tee / Images de sport automobile

« Nous allons donc examiner la ceinture de sécurité, comme nous le faisons pour tout incident majeur, ou incident significatif de ce genre, et voir ce que nous pouvons en tirer comme leçon. Vous savez, est-ce que ça peut être amélioré ? Jetons un coup d’oeil ? »

A la question de savoir s’il y avait un élément des ceintures peut-être trop tendues dans le cas de Sainz, Masi a dit : « C’est possible. Et essayons d’en tirer des leçons. »

Alors que certains avaient suggéré que le HANS de Sainz s’était détaché dans l’accident, l’Espagnol lui-même a clairement indiqué que ce n’était pas le cas. Les photos prises après l’incident montraient également ses sangles HANS en place.

« Non, ce n’est pas le cas », a déclaré Sainz lorsque l’on a suggéré que les sangles du HANS avaient cassé. « C’est juste que l’impact était si lourd que ma tête a beaucoup avancé et j’ai emporté un peu des ceintures avec moi, mais pas le HANS ».

La FIA a déclaré que l’enquête sur les accidents après chaque week-end de F1 était un processus essentiel pour aider à améliorer la sécurité.

Masi a ajouté : « Je suis toujours encouragé par tous les dispositifs de sécurité et par l’amélioration constante de la sécurité que nous avons.

« Vous regardez l’incident de Carlos en FP2. Même si ça n’avait l’air de rien, l’impact était assez violent.

« Que ce soit le halo, l’équipement, la conception de la voiture, tout, il y a toujours cette évolution constante de l’amélioration de la sécurité dans son ensemble. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *