La Formule 1 avec des moteurs V10 était une époque géniale

La Formule 1 avec des moteurs V10 était une époque géniale

Formule 1


(RacingNews.fr) – Ce mois-ci a marqué le dixième anniversaire du début de l’ère du turbo-hybride en Formule 1. Le 16 mars 2014, la catégorie reine a disputé sa première course en Australie avec des moteurs V6 turbo de 1,6 litre de cylindrée. Ils ont remplacé les moteurs V8 atmosphériques de 2,4 litres qui étaient en service depuis 2006.

Photo de couverture de la news : Lewis Hamilton

Lewis Hamilton aspire au bon vieux son de la Formule 1

Zoom

Lewis Hamilton a vécu les deux de près en tant que pilote actif et a contribué chez Mercedes de 2014 à 2020 à une série de succès que seul Michael Schumacher avait réussi à dominer de la sorte chez Ferrari entre 2000 et 2005 – à l’époque encore avec des moteurs V10 hurlants, une époque dorée pour beaucoup jusqu’à aujourd’hui.

Pour Hamilton aussi ? « J’ai grandi avec l’ère du turbo », dit-il en se référant aux années 1980, avec des pilotes de renom comme Alan Prost et Ayrton Senna. « Et puis, bien sûr, avec les voitures V10 et V8. Je suis vraiment reconnaissant d’avoir vécu cela ».

« Mais ensuite, participer au développement de cette nouvelle technologie que nous utilisons aujourd’hui, c’était vraiment cool », poursuit Hamilton. « Je me souviens d’être arrivé chez Mercedes et d’avoir vu ce qu’ils faisaient déjà sur le moteur avant mon arrivée ».

« La façon dont tout le monde croyait en la direction qu’ils prenaient, le succès qu’ils avaient obtenu, c’était vraiment phénoménal », s’enthousiasme-t-il. Et le même groupe de personnes est toujours là, selon lui. « Avec de nouveaux visages bien sûr, mais toujours dans l’usine ».

« On a toujours le meilleur package, surtout en ce qui concerne le moteur, en termes de fiabilité et de performance. Bien sûr, les autres ont changé, ont rattrapé leur retard ».

Mais il y a une chose qui manque toujours à Hamilton dans les moteurs de F1 d’aujourd’hui : « Je préfère le son d’avant. Je pense que c’est le cas pour nous tous. L’ancien V10 avait un son incroyable, tout comme le V8. Cela ne me dérangerait donc pas d’y revenir. Mais je ne pense pas que cela arrivera ».


Galerie de photos : Depuis 2014 : les chiffres clés de dix ans d’ère hybride V6 en Formule 1

Des voix réclamant un retour aux moteurs V8 ou V10 se sont fait entendre à plusieurs reprises dans un passé récent. Mais les responsables de la Formule 1 ont toujours rejeté cette idée pour des raisons de durabilité. Pourtant, Hamilton affirme : « J’aimerais que les voitures sonnent un peu mieux ».

« Mais la puissance et le développement de la performance sont vraiment étonnants. Je me sens tout simplement privilégié de faire partie de cette génération », souligne le Britannique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *