La performance à basse vitesse "n'est pas une évidence" après la pole de Monaco

La performance à basse vitesse « n’est pas une évidence » après la pole de Monaco

Formule 1



La performance à basse vitesse "n'est pas une évidence" après la pole de Monaco

Ferrari a abordé le week-end monégasque comme un cheval noir pour le podium après avoir impressionné dans le lent troisième secteur de Barcelone, qui est souvent une bonne indication du rythme de Monaco.

Mais la Scuderia a réalisé des performances au-delà de ses espérances les plus folles en imposant son rythme dans les rues de la principauté. Charles Leclerc a pris la pole, tandis que son accident en fin de Q3 a empêché son coéquipier Carlos Sainz de s’approcher de la référence de Leclerc, se contentant de la quatrième place sur la grille.

Alors que Leclerc n’a pas pu participer à la course en raison d’un problème d’arbre de transmission, un reliquat non détecté de son accident de qualification, Sainz a pris la deuxième place derrière Max Verstappen de Red Bull, marquant ainsi le premier podium de Ferrari en 2021 et son meilleur résultat depuis la deuxième place de Leclerc lors de l’ouverture de la saison 2020 en Autriche.

Les prouesses de Ferrari dans les virages à basse vitesse pourraient potentiellement lui donner plusieurs autres occasions de monter sur le podium en 2021, notamment en Hongrie et à Singapour.

Mais le patron de l’équipe, Binotto, a déclaré qu’une répétition de Monaco n’est « pas acquise », préférant se concentrer sur l’extraction de plus de performances de la SF1000 sur tous les types de circuits, en commençant par le Grand Prix d’Azerbaïdjan de la semaine prochaine.

« Je pense que oui, il y aura des circuits avec des virages à basse vitesse où nous pourrons être à nouveau compétitifs, mais ce n’est pas un fait acquis », a déclaré Binotto.

« Au lieu de penser à quel circuit sera de nouveau compétitif, je pense que nous sommes déjà concentrés sur Bakou, qui est le prochain, et ensuite nous serons concentrés sur les suivants, parce qu’il y a encore de la place pour mieux exploiter la voiture.

« Je pense que nous avons montré que nous préparons bien le week-end de course, nous pouvons au moins exploiter le meilleur potentiel de la voiture elle-même. Il y aura quelques développements à venir, pas beaucoup, mais ils sont toujours à venir et il est important qu’ils fonctionnent correctement. »

Lire aussi :

Sainz a minimisé le potentiel de Ferrari pour arracher plus de podiums à Mercedes et Red Bull, soulignant que le caractère unique de Monaco ne sera pas reproduit sur d’autres circuits.

Lorsqu’on lui a demandé quand il serait en mesure de se battre à nouveau pour des podiums, Sainz a répondu : « Je pense que c’est une réponse assez simple : il suffit de regarder les caractéristiques du circuit de Monaco et ensuite d’essayer de voir quel est le circuit qui s’en rapproche le plus, vous n’en trouverez pas beaucoup et vous ne trouverez pas que même ces circuits auxquels je suis sûr que vous pensez sont les mêmes.

« Cela ne signifie pas que nous allons nous battre pour la pole ou pour un podium, [with] Mercedes et Red Bull. Je pense qu’ils ont encore un avantage sur nous et il sera très délicat de se retrouver à se battre contre pour une pole position et pour une victoire.

« C’est pourquoi ce week-end, c’est aussi un peu difficile à avaler parce que vous ne savez pas quand la prochaine occasion se présentera, mais nous devons être fiers du pas en avant que nous avons fait et de la compétitivité de la voiture ce week-end.

« Il n’est pas facile d’être rapide à Monaco et le fait que Charles et moi ayons été si rapides est également dû à la bonne performance de l’équipe et à la façon dont tout a fonctionné ce week-end. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *