Les qualifications de Portimao ont montré que j'ai encore beaucoup à apprendre

Les qualifications de Portimao ont montré que j’ai encore beaucoup à apprendre

Formule 1


(RacingNews.fr) – Avec deux quatrièmes places, Charles Leclerc a été la bonne surprise des qualifications cette saison. À Portimao, cependant, son temps n’a été suffisant que pour la huitième place – trois places derrière son coéquipier Carlos Sainz. Le Monégasque y voit un signe clair que, malgré tous les éloges sur son rythme de qualification, il a encore beaucoup à apprendre.

Charles Leclerc

Charles Leclerc n’a terminé que huitième dans les qualifications de Portimao

Zoom

« Certes, les qualifications sont l’une de mes forces, mais hier. [im Qualifying] et en général tout au long du week-end, ça ne s’est pas bien passé pour moi. Très incohérent. J’ai donc encore beaucoup à faire », déclare le pilote Ferrari.

Plusieurs pilotes ont eu des problèmes avec le tarmac glissant au Portugal. Combiné avec le choix de Pirelli pour les pneus les plus durs, cela signifie que de nombreux pilotes ne se sont pas sentis à l’aise.

Leclerc, en particulier, a eu du mal à s’améliorer au cours des qualifications, n’étant plus que 0,067 seconde plus rapide en Q3 qu’en Q1. « J’ai appris que j’aurais peut-être dû prendre les choses étape par étape, surtout lors d’un week-end aussi difficile », a déclaré le pilote Ferrari. « J’ai essayé de pousser la voiture à la limite dès le départ. Cela a rendu mon week-end très chaotique. »


#LastNight : Analyse du GP Portugal 2021

L’analyse : comment Red Bull a été hanté par les limites de la piste. Où Bottas a sous-performé Hamilton. Et comment Wolff s’en prend à Marko avec suffisance. Plus de vidéos sur la Formule 1

Il a déclaré que vendredi et samedi en particulier n’avaient pas été de bons jours pour lui. « J’étais capable de faire un très bon tour peut-être une fois tous les dix tours. Je n’étais tout simplement pas cohérent », a-t-il déploré. « J’aurais peut-être dû y aller pas à pas dans ces conditions, ce que j’ai fait aujourd’hui. [im Rennen] a fait, » a déclaré Leclerc.

Ferrari était également perplexe quant à l’incapacité de Leclerc à convertir son rythme habituel de qualification : « Il a la capacité d’extraire deux dixièmes supplémentaires que nous ne savions pas qu’il y avait dans la voiture », a déclaré le directeur sportif Laurent Mekies. « Il le fait régulièrement. C’est très normal qu’il soit capable de faire ça. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *