Mercedes a du mal à se qualifier, mais se voit bien devancer Ferrari en course

Mercedes a du mal à se qualifier, mais se voit bien devancer Ferrari en course

Formule 1


(RacingNews.fr) – L’importante mise à jour de Barcelone a permis à l’équipe Mercedes de se rapprocher des leaders de la Formule 1. Avec la quatrième place de George Russell et la sixième de Lewis Hamilton, les Flèches d’argent ont obtenu en Espagne le meilleur résultat de l’année en qualifications, après un début de séance d’essais très prometteur le vendredi.

George Russell

George Russell n’est pas entièrement satisfait de sa 4e place lors des qualifications à Barcelone

Zoom

Pourtant, on remarque que Mercedes aurait peut-être même espéré mieux : « Nous sommes satisfaits, car il ne faut pas être immodeste. En Q2, certains rêvaient peut-être de nous voir en tête, mais je dirais que c’est un très bon résultat, vu d’où nous venons », explique Toto Wolff, le patron de l’équipe.

George Russell voit lui aussi un potentiel de progression : « Si l’on regarde le résultat, c’est évidemment la meilleure qualification de la saison, mais honnêtement, nous n’avions pas les pneus dans la bonne fenêtre de température. Si tout avait été optimal, nous aurions pu finir troisièmes ».

Le dernier secteur empêche un meilleur résultat

« Nous étions toujours les plus rapides dans le premier secteur et, en contrepartie, nous avions à chaque fois du mal dans le troisième secteur. Nous n’avons donc jamais trouvé le bon équilibre », explique le Britannique. Andrew Shovlin, ingénieur de course en chef chez Mercedes, est également préoccupé par le résultat des qualifications.

« C’est frustrant de ne pas être plus proche de la tête. Nous avons clairement progressé avec la voiture, mais dans le dernier secteur, les pneus ont un peu surchauffé et une fois que cela a commencé, le dérapage ne fait que générer des températures plus élevées, ce qui ne fait qu’aggraver le problème », explique-t-il.

« Cela explique une bonne partie du retard, mais il ne fait aucun doute que nous devons aussi travailler sur les réglages », ajoute Shovlin. Néanmoins, Mercedes s’est nettement amélioré par rapport aux courses précédentes de la saison, en maîtrisant le problème de rebond.

Une solution au porpoising déjà trouvée à Miami

« Nous comprenons maintenant et nous comprenons aussi où nous devons maintenir la voiture en termes de hauteur de caisse pour ne pas rebondir. Mais nous n’avons pas encore exploité tout le potentiel de performance de la voiture », explique Wolff.

« Nous avions déjà le sentiment d’avoir trouvé la solution lors du week-end de Miami », ajoute Russell. « Nous savions dans quelle direction nous devions aller. Mais nous devions d’abord trouver quel était exactement le problème avant de pouvoir développer les pièces et les apporter à la voiture pour la rendre plus rapide ».

« Je pense que nous y sommes parvenus dans une certaine mesure. Nous connaissons maintenant la direction à prendre et nous pouvons enfin nous concentrer sur l’amélioration de la vitesse de la voiture plutôt que sur la résolution des problèmes », a déclaré Russell.

Russell voit encore un énorme potentiel après la solution du rebond

Pourtant, selon Russell, le comportement de la W13 n’a pas fondamentalement changé malgré les mises à jour : « Dans les virages, nous n’avons pas vraiment senti de différence, nous avions simplement plus d’adhérence parce que nous pouvions abaisser la voiture ».

« Au final, nous n’avons toujours pas la voiture là où nous voulons qu’elle soit, car nous voulons évidemment nous battre avec les pilotes de devant », poursuit Russell. « Mais maintenant, nous avons une bonne base sur laquelle nous pouvons construire. Mais il nous faudra encore quelques courses avant de trouver un rythme vraiment soutenu ».

Russell : « J’ai encore une marge de progression par rapport à Hamilton

Il est frappant de constater que Russell a une fois de plus dominé son coéquipier et septuple champion du monde de Formule 1 Lewis Hamilton, ce que lui-même ainsi que le chef d’équipe Toto Wolff minimisent : « Je ne me concentre que sur moi-même », a déclaré Russell.


Schumacher & Vettel : perdants en qualifications

Pas le samedi de Mick Schumacher et Vettel au Grand Prix d’Espagne, mais des drames dans la lutte pour la pole : nous analysons les qualifications ! Plus de vidéos sur la Formule 1

« Je ne pense pas que je tire actuellement tout ce que je peux du package. Si je me compare à Lewis, j’ai clairement un potentiel d’amélioration. C’est pourquoi je suis curieux de voir comment je vais performer un peu plus tard dans la saison ».

Interrogé sur la performance d’Hamilton en qualifications, Wolff souligne qu’il n’y a pas eu de gros problèmes : « C’est juste l’équilibre avec la voiture qui était un peu différent et c’est dans le dernier secteur, avec la surchauffe des pneus, qu’on peut vite perdre du temps ».

Russell s’attend à une course chaotique

Pour la course, Mercedes estime avoir de bonnes chances et caresse l’idée d’un podium par ses propres moyens : « Au niveau du feeling, nous sommes avec Ferrari, en ce qui concerne la performance long-terme, peut-être même un peu plus rapide », suppose Wolff.

« La Red Bull était dans une ligue à part. Mais je pense que si nous sommes déjà dans le coup avec Ferrari, nous sommes passés à l’étape suivante. Mais c’est bien sûr basé sur les résultats d’hier ».

En fait, contrairement à tous les autres, Ferrari a effectué une simulation de course supplémentaire lors de la troisième séance d’essais libres, ce qui laisse entendre que la Scuderia a pu améliorer considérablement ses performances avec beaucoup d’essence. « Ferrari a l’air extrêmement rapide ce week-end, mais je pense que notre voiture devrait être meilleure en course qu’en qualifications », a déclaré Russell, qui reste néanmoins optimiste.

« Cela pourrait être une course chaotique avec une multitude d’arrêts au stand pour tout le monde », dit le Britannique. « Je pense que Max a l’air plus rapide que le reste, mais nous pourrions avoir une chance contre Ferrari, à moins qu’ils n’aient trouvé quelque chose pendant la nuit. Nous allons donc essayer de nous battre pour le podium ».

« L’usure des pneus a été incroyablement élevée, ce qui pourrait faire de cette course l’une des plus difficiles de la saison, encore pire qu’à Bahreïn. Nous devons donc maintenant travailler dur pour trouver la meilleure solution pour la course de demain ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *