Norris est en conflit avec la décision d'attribuer des points F1 lors du GP de Belgique.

Norris est en conflit avec la décision d’attribuer des points F1 lors du GP de Belgique.

Formule 1


Norris n’est pas d’accord avec le principe de distribuer des points sans avoir effectué de véritables tours de course, tout en reconnaissant que les six points gagnés par son coéquipier Daniel Ricciardo pour la quatrième place ont été utiles dans la bataille en cours avec Ferrari.

Norris avait une chance de décrocher la pole à Spa après avoir été le plus rapide en Q1 et Q2 samedi, avant de chuter en Q3.

Il s’est retrouvé en 10ème position, avant qu’une pénalité pour changement de boîte de vitesse ne le fasse chuter à la 15ème place. Il a gagné une place au classement final après que Sergio Perez ait chuté sur la grille de départ.

Interrogé par Autosport sur le fait de se rendre compte rétrospectivement du coût de l’accident, Norris a reconnu sa frustration.

« Oui, bien sûr », a-t-il dit. « Mais je suppose qu’avec le recul, ce ne sont que des demi-points aussi. Et maintenant, beaucoup de gens contre qui je cours en tant que pilote n’ont pas marqué de points, ou Charles, le pilote de l’année dernière. [Leclerc] en a eu un ou autre.

« Et même pour nous en tant qu’équipe, nous avons quand même battu Ferrari, ce qui est important. Mais nous sommes ici pour courir, nous voulons courir. Et oui, je suppose que je suis déçu de ne pas avoir pu essayer de rattraper le problème d’hier. »

Norris a déclaré que les points n’auraient dû être attribués que s’il y avait eu de véritables tours de course.

« Je ne pense pas qu’aucun point ne devrait être attribué pour aujourd’hui. Le peu que nous avons fait aujourd’hui, je pense [it’s OK if it was] X tours de course réels, comme nous sortons et nous courons pendant X tours de course, mais faire le tour derrière la voiture de sécurité et que les gens obtiennent des points ?

« Peut-être que je dirais le contraire si j’étais premier, avec un bon nombre de points. Même si ça nous a profité aujourd’hui, Daniel a obtenu un bon nombre de points par rapport à Ferrari, je ne pense pas que c’était une course méritant des points, parce que ce n’était pas une course à la fin de la journée. »

Lando Norris, McLaren

Lando Norris, McLaren

Photo par : Glenn Dunbar / Motorsport Images

McLaren espère que le moteur le plus récent de Norris pourra être réutilisé, même s’il a été remplacé après son accident.

Norris a installé son troisième et dernier moteur de la saison pour la course de Spa le week-end dernier, mais il a été endommagé lorsqu’il a percuté les barrières à Eau Rouge.

Mais bien que Norris ait été privé de son troisième groupe moteur dimanche, le directeur de l’équipe McLaren, Andreas Seidl, s’attend à ce qu’il soit de retour en action lors des prochaines courses.

« Évidemment, le PU a été inspecté en détail, une fois qu’il était hors de la voiture », a déclaré Seidl. « Le PU3 semble fondamentalement correct, mais il y a encore plus de vérifications qui doivent être faites.

« Donc, par précaution, nous sommes revenus à l’unité de puissance numéro deux pour la course, avec l’intention de réutiliser la PU3 lors de futures courses. »

Parlant des dommages de l’accident, Seidl a dit que le châssis a survécu en raison de la façon dont Norris a reculé dans les barrières.

« Grâce à l’angle de l’impact que Lando a eu, la monocoque était en bon état, donc nous avons pu la réutiliser car c’était le premier souci.

« Mais il était clair que la boîte de vitesse devait être changée et nous avons dû accepter la pénalité de cinq places sur la grille. »

Norris était en lice pour la pole position avant son accident en Q3, et s’est excusé auprès de l’équipe après avoir commis l’erreur qui a ruiné ses chances.

Lando Norris, McLaren MCL35M

Lando Norris, McLaren MCL35M

Photo par : Steven Tee / Images de sport automobile

Seidl a déclaré qu’il n’avait que des éloges pour le jeune homme, dont l’attitude est un exemple pour tout son personnel.

« Avec tout ce que Lando a montré jusqu’à présent depuis qu’il est entré en F1, cela montre clairement qu’il a tout ce dont il a besoin pour devenir un pilote de haut niveau à l’avenir », a déclaré Seidl.

« En F1, il n’en est qu’à sa troisième année, mais c’est impressionnant de voir ce qu’il fait à l’intérieur de la voiture, et aussi à l’extérieur, en termes de collaboration avec l’équipe, et comment il exprime ce dont il a besoin de la part de l’équipe pour être performant.

« Une partie de sa performance est sa personnalité et son caractère. Il est aussi très autocritique et il est le premier à lever la main si quelque chose ne va pas de son côté, et c’est une attitude que j’aime beaucoup, et que nous aimons beaucoup dans l’équipe.

« Je veux que cette culture émane de chaque membre de l’équipe, car c’est la seule façon de s’améliorer en tant qu’équipe et d’aller de l’avant. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *