Oscar Piastri peut donc conserver sa troisième place sur la grille de départ

Oscar Piastri peut donc conserver sa troisième place sur la grille de départ

Formule 1


(RacingNews.fr) – Pour la première fois depuis le Grand Prix du Japon il y a deux mois, le pilote McLaren Oscar Piastri est revenu dans le top 3 des qualifications de la finale de la saison à Abu Dhabi. Mais l’Australien a d’abord dû trembler pour sa place sur la grille de départ en raison d’un examen médical.

Oscar Piastri

Oscar Piastri peut partir en troisième position pour la dernière course de la saison 2023

Zoom

Pour avoir barré la route à Pierre Gasly lors des qualifications, il risquait d’être rétrogradé sur la grille de départ. Mais les commissaires de course ont conclu que Piastri n’avait pas influencé le tour de Gasly de manière durable, raison pour laquelle il n’y a pas eu de pénalité.

« Je pense qu’il a encore un petit décalage horaire de Vegas », sourit Gasly lui-même lorsqu’on lui parle de la scène. « Je pense qu’il était juste endormi », dit-il avant d’expliquer : « Quand je suis arrivé, je ne savais pas vraiment s’il allait à droite ou à gauche ».

« Mais ce n’est pas grave, et j’ai fait une bonne qualification, donc j’espère qu’il ne sera pas pénalisé », poursuit le Français. Et en effet, les stewards ont acquitté Piastri. Dans les motifs de leur jugement, ils disent textuellement ceci

« La télémétrie de la voiture 10 [Gasly] a montré qu’il était à 100 % sur l’accélérateur à l’approche de la voiture 10 et de la voiture 81 [Piastri] a dépassé la voiture. Le pilote de la voiture 10 a indiqué qu’il avait dû faire un petit changement de direction, mais que cela n’avait pas affecté son tour ».

« Le pilote de la voiture 10 a indiqué qu’il n’avait pas été influencé par la voiture 81 et les données ont montré que c’est à ce moment-là qu’il a réalisé son meilleur temps en mini-secteur », poursuit le communiqué. Ainsi, Piastri pourra entamer la dernière course de la saison 2023 en partant de la troisième place sur la grille de départ.

Piastri : McLaren « très rapide ce week-end

Même en faisant abstraction de l’incident Gasly, la séance a été « difficile », rapporte l’Australien lui-même, qui explique : « C’est extrêmement serré ce week-end ». Et lui-même n’a pas réussi à faire une séance de qualification propre, avoue-t-il.

« Le rythme était là », souligne-t-il, mais il a tout simplement commis « beaucoup d’erreurs ». Ainsi, il n’a terminé la Q1 et la Q2 qu’aux douzième et dixième positions. Dans le deuxième segment des qualifications, le pilote McLaren a réussi à passer le cut pour seulement 0,081 seconde.

« Le rythme dans tous les virages sans erreur a été bon tout le week-end. Seulement quand j’ai fait une erreur, ce n’était pas une petite erreur, mais presque une erreur qui mettait fin à un tour », explique-t-il en soulignant que « la voiture est très rapide ce week-end ».


Qualifications Abu Dhabi 2023

Mais cela ne s’est vraiment révélé qu’en Q3 lors des qualifications. Piastri souligne qu’il avait déjà été rapide lors des essais, mais qu’il avait commis « quelques grosses erreurs à chaque tour » et qu’il n’avait pas réussi un seul « tour propre » de tout le week-end avant les qualifications.

Il s’est donc compliqué la vie, et la Q1 n’a pas été bonne non plus. La Q2 s’est un peu mieux passée, mais la Q3 a été « plutôt bonne ». Il a réalisé un temps de 1:23.782, soit environ une demi-seconde de mieux qu’en Q2.

Le rythme de course, un gros point d’interrogation pour Piastri

Finalement, la troisième place a été un « bon retournement de situation après Vegas », selon Piastri. En effet, McLaren y avait perdu ses deux voitures en Q1. « Nous savions que le week-end à Las Vegas serait un peu difficile pour nous », explique-t-il.

Certes, le résultat a été particulièrement mauvais parce que des erreurs supplémentaires ont été commises en qualifications. « Mais nous savions que ce serait beaucoup mieux ici », souligne Piastri. La McLaren va « définitivement » mieux à Abu Dhabi.

« Nous avons été rapides dans le secteur 1 tout le week-end. Il semble que ce soit notre endroit préféré ici », révèle-t-il, expliquant que, comme toujours, les virages rapides et moyennement rapides sont ceux qui conviennent le mieux à la voiture, les sections lentes un peu moins.


Galerie de photos : Les pilotes de Formule 1 en 2024

Mais d’une manière générale, le week-end a été marqué par des hauts et des bas pour de nombreuses équipes. Il rappelle : « Russell a semblé extrêmement rapide dans toutes les séances d’essais, et Max a dit qu’il avait un peu de mal. Il est donc un peu difficile de savoir où chacun se situe réellement ».

Car après avoir réalisé le meilleur temps en FT3, Russell n’a été « que » quatrième en qualifications, tandis que Verstappen a décroché la pole après avoir été sixième aux essais. Et même en vue de la course de dimanche, Piastri n’a « aucune idée » de l’équilibre des forces.

« Je pense que le maximum que quelqu’un puisse faire ce week-end, c’est d’aller au bout de la course. [in den Trainings] c’est probablement cinq tours d’affilée », explique Piastri. C’est pourquoi le rythme de la course est encore un mystère pour tout le monde.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *