Le fils d'un pilote culte inspiré par les légendes du tennis !

Le fils d’un pilote culte inspiré par les légendes du tennis !

Formule 2



Le fils d'un pilote culte inspiré par les légendes du tennis !

(RacingNews.fr) – Roy Nissany, pilote d’essai de la Formule 1 Williams, a révélé qu’un match de tennis entre Novak Djokovic et Rafael Nadal avait inspiré sa meilleure performance lors de la course de Formule 2 à Monaco, où le jeune homme de 26 ans a terminé sur le podium pour la première fois lors de sa troisième année dans la série junior, vendredi.

Roy Nissany avec le trophée de la troisième place de la course de Formule 2 de Monaco 2021.
Zoom

Nissany est plus âgé que onze des vingt pilotes actuels de la Formule 1 et, malgré son contrat avec Williams, il n’est pas considéré comme un candidat sérieux pour un poste de pilotage en Grand Prix. Cependant, la course de Formule 2 à Monaco a été un moment exceptionnel pour le fils du légendaire Israélien Chanoch Nissany, qui était sept secondes plus lent que son coéquipier de Minardi, Christijan Albers, lors de sa seule séance d’essais du vendredi en Hongrie en 2005 et qui jouit depuis d’un statut culte dans les cercles de fans.

Nissany Jr. n’a cependant pas eu de la chance pour son premier podium en Formule 2. Le pilote DAMS avait déjà terminé septième des qualifications jeudi. Lors de la course de vendredi, il a notamment bénéficié de l’abandon du junior alpin Christian Lundgaard, qui occupait la deuxième place à ce moment-là – mais il a également réalisé une performance solide comme le roc.

Il a été, dit-il, inspiré par les légendes du tennis Rafael Nadal et Novak Djokovic, qui se sont récemment affrontés en finale du tournoi ATP Masters 1000 à Rome. Nadal s’est imposé 7-5, 1-6, 6-3 pour remporter l’un des plus importants titres sur terre battue du tennis international.

Nissany a regardé le match à la télévision et « a vraiment pu sentir la tension entre les deux joueurs monter pendant le match. Je voyais dans ses yeux et dans son langage corporel que Nadal parvenait à jouer son propre rythme et à faire monter la pression de manière constante. »

« Contrairement à Djokovic. Je ne suis pas un expert en tennis, mais d’après ce que j’ai pu voir, il était bien là au début, mais il a ensuite perdu le fil. C’est exactement ce qui peut vous arriver à Monaco. Alors j’ai décidé : Je n’ai pas besoin d’être totalement présent dès le début, c’est mieux si je conduis à mon propre rythme. Et ça a marché ! »

De plus, Nissany pense que son poste chez Williams en Formule 1 l’aidera à se rapprocher enfin d’une percée lors de sa troisième saison en Formule 2. Après tout, il a eu l’occasion de piloter l’actuelle FW43 lors des essais hivernaux de Bahreïn, et il a récemment terminé 20e des essais du vendredi à Barcelone – devant Nikita Masepin (Haas) et Robert Kubica (Alfa Romeo).

Lors de l’ouverture de la Formule 2 à Bahreïn, « nous n’avons pas montré tout notre potentiel. Mais depuis, nous avons travaillé dur. Cela porte ses fruits maintenant, comme on peut le voir. Le poste chez Williams est évidemment très précieux pour moi, car il me permet d’acquérir de plus en plus d’expérience en Formule 1. Je peux aussi m’en servir en Formule 2 », dit Nissany.

Il s’élancera de la huitième place sur la grille de départ de la course de sprint de Formule 2 de samedi à Monaco. Dans le sillage du nouveau format de course en trois manches introduit pour la saison 2021, cela vient du résultat écrasé de la course de vendredi.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *