Formule 2 et Formule 3 avec des calendriers séparés à partir de 2021

Formule 2 et Formule 3 avec des calendriers séparés à partir de 2021

Formule 3



Formule 2 et Formule 3 avec des calendriers séparés à partir de 2021

(RacingNews.fr) – Les organisateurs de la Formule 2 et de la Formule 3 ont adopté un ensemble de mesures visant à réduire les coûts pour les séries de jeunes talents. La mesure la plus radicale : le nombre de week-ends de course par saison sera réduit et la Formule 2 et la Formule 3 ne rouleront plus ensemble à l’avenir dans le programme-cadre de la Formule 1.

La Formule 2 ne cohabitera plus avec la Formule 3 en 2021
Zoom

Concrètement, huit week-ends de course sont prévus en 2021 pour la Formule 2 et sept pour la Formule 3, qui ne doivent pas se chevaucher. Ainsi, les équipes – à l’exception de l’écurie suisse Jenzer, toutes les autres équipes sont actives dans les deux séries – ont la possibilité de réduire le nombre de leurs collaborateurs, puisqu’ils peuvent désormais être engagés dans les deux championnats.

En contrepartie, trois courses seront toutefois organisées à l’avenir par week-end, ce qui portera la Formule 2 à 24 courses et la Formule 3 à 21, comme cette année. Les détails concernant les calendriers et le format des courses n’ont pas encore été communiqués.

Les voitures actuelles continueront d’être utilisées

En outre, il a été décidé qu’en Formule 2, la voiture actuelle, introduite lors de la saison 2018, serait utilisée jusqu’en 2023 inclus. En Formule 3, la voiture d’engagement reste également inchangée et devrait être utilisée au-delà de 2021.

Entretien #ThinkingForward avec Bruno Michel

L’entretien complet avec Bruno Michel, patron de la Formule 2, dans le cadre de notre série d’interviews #thinkingforward. Plus de vidéos sur la Formule 1

Les coûts de location des moteurs et des pièces de rechange devraient également être réduits.

« L’une de nos valeurs clés depuis le lancement de la série GP2 en 2005 est la maîtrise des coûts. Aujourd’hui plus que jamais, elle doit être au cœur de notre stratégie », explique Bruno Michel, directeur général de la Formule 2 et de la Formule 3.

Des mesures importantes pour la stabilité des championnats

« Les mesures que nous annonçons ici sont essentielles, car elles ont un impact sur le fonctionnement des deux championnats, mais aussi sur le calendrier et les horaires des week-ends de course, et donc sur le règlement sportif ».

« De plus, les équipes qui participent actuellement aux deux championnats auront la possibilité de transférer une partie de leur personnel entre les deux catégories afin d’économiser des coûts supplémentaires », poursuit Michel.

« Nous sommes fermement convaincus que cela doit se faire et être mis en place le plus rapidement possible afin de garantir la stabilité des deux championnats dans les années à venir ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *