Une collision au départ fait de Piastri un champion

Une collision au départ fait de Piastri un champion

Formule 3



Une collision au départ fait de Piastri un champion

(RacingNews.fr) – Oscar Piastri (Prema ; 7e) est le successeur de Robert Schwarzman au titre de champion de Formule 3 : une septième place a suffi à l’Australien pour remporter le titre lors de la course finale au Mugello. Sébastien Fernandez (ART ; 8e) a été d’une grande aide en éliminant Logan Sargeant (Prema ; DNF) lors d’un accrochage au départ. La dernière victoire de la saison a été remportée par Liam Lawson (Hitech).

Oscar Piastri est champion de Formule 3 2020
Zoom

« C’est une blague, mec ! », jurait Sargeant à la radio. L’Américain ne pouvait pas vraiment faire grand-chose pour une collision qui a finalement été considérée comme un accident de course par les commissaires sportifs.

Fernandez s’est pris les deux roues dans la boue après le virage San Donato, a traversé et a mis hors course non seulement Sargeant, mais aussi le poleman du samedi, Lirim Zendeli (Trident ; DNF). L’incident a déclenché une phase SC.

Piastri, parti de la onzième place, a progressé au cours du premier tour jusqu’à la septième place, devançant même son seul rival restant pour le titre, Théo Pourchaire (ART ; 3e). Le Français n’avait plus rien à perdre et s’est lancé dans une impressionnante remontée au moment du redémarrage : Il a dépassé Piastri, qui a même été relégué à la dixième place.

La remontée de Pourchaire relance le suspense

A partir de là, les rôles étaient clairement distribués : Pourchaire attaquait, Piastri roulait en sécurité, trop en sécurité aux yeux de certains. Le Français a gagné une place après l’autre et, soudain, Pourchaire semblait avoir de réelles chances de remporter le titre. La troisième place aurait suffi à Piastri s’il avait été 10e.

Mais Prema avait encore un atout dans sa manche : Le vainqueur du samedi, Frederik Vesti (Prema ; 9e), a laissé passer son coéquipier. Les deux coéquipiers ont également dépassé le peu convaincant Alexander Smoljar (ART ; 8e). Pourchaire avait besoin de la deuxième place ou du tour le plus rapide, mais Vesti l’a emporté.

Liam Lawson s’impose avec autorité Zoom

Sa course de rattrapage s’est toutefois terminée en troisième position. Il n’a pas pu attaquer David Beckmann (Trident ; 2e). Piastri est ainsi devenu champion. Pour fêter l’événement, il s’est emparé de la septième place de Fernandez avec l’aide du DRS sur la ligne d’arrivée.

« Je suis assez abattu pour être honnête. Les dernières semaines m’ont fait passer par des montagnes russes d’émotions », dit le nouveau champion, qui pense aussitôt à son coéquipier. « Je suis désolé pour Logan. On ne veut évidemment pas voir quelque chose comme ça arriver à un coéquipier. Je vais essayer de le réconforter ».

La dernière victoire de la saison a été remportée par Liam Lawson. Le Néo-Zélandais a eu la partie facile depuis la pole position en grille inversée, a tout fait correctement au restart et peut finalement se réjouir de sa troisième victoire de la saison. Seuls lui et Vesti ont remporté plus de deux victoires cette saison, mais tous deux ont connu trop d’échecs pour pouvoir jouer un rôle dans le championnat.

Beckmann a dû porter seul le drapeau allemand à l’avant après l’abandon de Zendeli. David Schumacher (Carlin ; 19e) et Sophia Flörsch (Campos ; 28e) ne sont pas parvenus à marquer des points.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *