La Formule E envisage des changements de parcours à cause de la voiture Gen3

La Formule E envisage des changements de parcours à cause de la voiture Gen3

Formule-E



La Formule E envisage des changements de parcours à cause de la voiture Gen3

(RacingNews.fr) – La saison 2022 de Formule E vient à peine de commencer que l’année prochaine se profile déjà à l’horizon. Et ce n’est pas sans raison : en 2023, le bolide Gen3 sera utilisé pour la première fois, avec lequel la Formule E souhaite faire un nouveau bond en avant.

Le Paris-ePrix est très serré – cela pourrait changer
Zoom

Entre autres, la puissance totale de la nouvelle voiture augmente de 100 KW pour atteindre 350 KW (environ 476 CV). Cela pourrait également avoir des répercussions sur les circuits et leur tracé, comme l’annonce le CEO de la série Jamie Reigle dans un entretien avec ‘Autosport’.

« Le circuit dont on parle beaucoup est Paris, avec ses nombreux virages à 90 degrés. C’est très certainement un circuit urbain, mais ce sera un défi. Nous sommes en discussion avec Paris pour savoir si nous pouvons changer la configuration du circuit. Nous aimerions toujours y organiser des courses et nous prévoyons de le faire à partir de 2023 », a déclaré Reigle.

Mais il n’y a pas que dans la capitale française que des changements seraient probablement à prévoir. A Riyad aussi, où la saison 2022 de Formule E a débuté le week-end dernier, on se prépare à des changements. Actuellement, la série de courses électriques y utilise un tracé court de 2,4 kilomètres.

Formule E Monaco 2021 : les faits marquants

« Quoi que nous puissions proposer, et si nous pouvons faire quelque chose de nouveau, nous serions ravis de le faire. Même si cela implique de changer la longueur du circuit. Notre objectif est que notre course soit spéciale. Il est très important de rendre nos courses plus excitantes et passionnantes, et c’est notre objectif – nous voulons offrir la meilleure course », a annoncé le président de la Fédération saoudienne de l’automobile et de la moto, le prince Khalid bin Sultan al-Faisal.

De nouveaux aménagements pour la Formule E ? Monaco pourrait servir de modèle

Monaco est un circuit sur lequel un changement d’aménagement a déjà eu lieu. Depuis l’année dernière, on y roule sur la variante Formule 1, avec de légères modifications dans la chicane du port. C’est la première fois qu’une comparaison directe avec la catégorie reine est possible.

Mais selon Reigle, ce n’était pas la priorité : « Si je regarde Monaco, l’année dernière, lorsque nous avons roulé pour la première fois sur le circuit complet, il y a eu une discussion intéressante sur les temps au tour : La voiture de Formule E sera-t-elle lente ? Je pense que tout le monde accepte que les voitures de Formule 1 sont plus rapides par rapport à elles ».

Au lieu de cela, l’accent a été mis sur autre chose : La Formule E veut fournir de meilleures courses par rapport à la Formule 1. Sur ce point, Reigle considère l’édition 2021 du Monaco-ePrix comme une réussite totale : « Ce que nous avons vu, ce sont 65 dépassements, six changements de leader et une course automobile incroyable. Et nous pensons qu’il se passera la même chose avec la voiture Gen3, sauf que nous serons cinq, six, sept secondes plus rapides par tour ».

La voiture Gen3 de Formule E, qui fera ses débuts en 2023, ne doit pas seulement être plus rapide, mais aussi plus durable. Au moins 40 pour cent de l’énergie utilisée au cours d’une course doit être récupérée uniquement par la récupération lors du freinage. De plus, le véhicule sera produit selon le principe du « Life-Cycle-Thinking ». Toutes les pièces en fibre de carbone seront recyclées et réutilisées grâce à des processus issus de l’industrie aérospatiale.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *