L'équipe de course Mercedes FE étudie un nouveau partenariat avec un fabricant

L’équipe de course Mercedes FE étudie un nouveau partenariat avec un fabricant

Formule-E



L'équipe de course Mercedes FE étudie un nouveau partenariat avec un fabricant

Alors que le conseil d’administration de Daimler a décidé que Mercedes quitterait la Formule E à la fin de la saison prochaine, qui ne sera que sa troisième saison en tant que programme d’usine, des personnalités clés de l’équipe de course ont exprimé ouvertement leur désir de trouver de nouveaux investissements pour continuer sous une forme indépendante.

Les principaux artisans de cette éventuelle rupture sont le directeur de l’équipe, Ian James, et le directeur général de l’écurie de Formule E, Toto Wolff.

Dans l’annonce qui a finalement confirmé son intention de suivre Audi et BMW, Mercedes a révélé que « le groupe de direction de l’équipe a commencé à explorer les options pour que l’équipe continue à concourir dans la série pendant l’ère Gen3, y compris une vente potentielle à de nouveaux propriétaires ».

James a ajouté : « Bien que Mercedes-Benz ait décidé de se retirer, nous reconnaissons la valeur et la puissance de la Formule E ; par conséquent, nous allons explorer les meilleures options pour que l’équipe continue à concourir au-delà de l’ère Gen3. [the end of 2022]. »

S’adressant à Autosport, James avait déclaré que sur la liste des options à considérer, il y a la possibilité pour l’équipe de course de continuer en légion avec un autre constructeur.

Grâce aux liens actuels de Wolff, il pourrait s’agir d’une marque affiliée à Mercedes, telle qu’Aston Martin, en prévision de son changement retardé vers l’électrification de sa gamme de voitures de route.

James a déclaré : « Honnêtement, nous avons un tas de scénarios différents que nous étudions en ce moment.

« Cela peut aller d’un concurrent constructeur à part entière, comme nous le sommes aujourd’hui, sous un même toit, pour ainsi dire, jusqu’à une équipe de clients dans le futur.

Stoffel Vandoorne, Mercedes-Benz EQ, EQ Flèche d’argent 02

Photo par : Carl Bingham / Motorsport Images

« Il y a différentes permutations de cela entre ces deux extrêmes.

« Nous gardons toutes les options ouvertes pour le moment.

« Je suis excité par l’avenir. J’ai hâte d’évaluer ces options pour l’avenir.

« Mais je n’exclurais rien.

Le règlement de la Formule E prévoit que si une équipe indépendante s’adresse à un autre constructeur, tel que Jaguar, et demande un groupe motopropulseur client, cette demande doit être acceptée.

James poursuit : « La façon dont la série est structurée permet que cela se produise.

« C’est une chose positive, car cela donne autant de flexibilité que possible aux différentes entités qui sont impliquées. »

James a également confirmé que le plan visant à déplacer la grande majorité des opérations de l’équipe de Formule E à Brackley était toujours en cours à temps pour la saison prochaine, malgré l’annonce du départ de Mercedes.

James a déclaré à Autosport : « Notre huitième saison n’est pas affectée.

« L’intention a toujours été de transférer la majorité des opérations à Brackley.

« Les centres clés, l’objectif principal sera toujours à Brackley et à Brixworth. C’est ce qui se passe.

« Je suis chez Mercedes depuis 16 ans, et je n’ai jamais vu le conseil d’administration prendre des décisions autres que stratégiques.

« Ce que je veux dire par là, c’est qu’il faut voir à moyen et long terme. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *