L'équipe d'exploitation veut continuer en Formule E

L’équipe d’exploitation veut continuer en Formule E

Formule-E



L'équipe d'exploitation veut continuer en Formule E

(RacingNews.fr) – L’équipe d’usine actuelle de Mercedes en Formule E a confirmé son intention de continuer à concourir dans la série de course électrique après le retrait du constructeur allemand après 2022. Honnêtement, nous avons beaucoup de scénarios différents que nous examinons en ce moment », a déclaré le patron de l’équipe, Ian James, à l’édition anglaise de « Motorsport.com ».

Le pilote Mercedes Stoffel Vandoorne lors de la course de Formule E 2021 à Berlin, en Allemagne.
Zoom

« Cela va d’une équipe d’usine complète, comme nous le sommes aujourd’hui, à une équipe de clients. Entre ces deux extrêmes, il existe différentes variations », explique James, qui décrit différentes options.

Mercedes avait annoncé en août en marge de la finale de la saison à Berlin-Tempelhof qu’elle se retirerait en tant que constructeur de la Formule E après la saison 2022 et donc après seulement trois ans. Dans le même temps, Mercedes avait toutefois déclaré que la direction actuelle de l’équipe travaillerait à la poursuite de l’existence de l’équipe et à sa participation à l’ère de la Gen 3 à partir de 2022.

Des spéculations sont alors apparues selon lesquelles le patron de l’équipe, James, et le patron du sport automobile de Mercedes, Toto Wolff, pourraient reprendre l’équipe dans le cadre d’un rachat par la direction et la poursuivre seuls. Le retrait de l’équipe d’usine Honda de la Formule 1 en 2008, après que le patron de l’équipe, Ross Brawn, ait repris l’équipe en tant qu’équipe privée la saison suivante, pourrait servir de modèle.

Dans une fin de saison mouvementée, Nyck de Vries s’assure le premier titre mondial de l’histoire de la Formule E. Malgré l’abandon de nombreux rivaux du championnat, de Vries a tout risqué jusqu’à la fin.

Le règlement de la Formule E, qui oblige les fabricants de groupes motopropulseurs à fournir les clients intéressés, pourrait aider à cette entreprise. « De la façon dont la série est structurée, c’est possible », dit James. « C’est positif car cela donne le plus de flexibilité possible aux entreprises concernées ».

Indépendamment du retrait de Mercedes, les plans visant à concentrer l’équipe, qui est actuellement répartie sur plusieurs sites, au siège de l’écurie de Formule 1 restent en place. « L’intention a toujours été de déplacer la majorité des activités à Brackley. Les principaux centres seront situés à Brackley et Brixworth. Tout ça va arriver. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *