Les équipes votent une dérogation

Les équipes votent une dérogation

Formule-E



Les équipes votent une dérogation

(RacingNews.fr) – Sept pilotes de Formule E se trouvent début mai dans un dilemme qui pourrait amener la série à déroger au règlement officiel. Lors d’un vote en ligne, les chefs d’équipe de la Formule E décideront si certains pilotes ne pourront participer qu’à la deuxième des deux courses de Formule E à Berlin.

Le 11 mai, la Formule E roule à Berlin et le WEC à Spa-Francorchamps.
Zoom

La raison en est une collision de dates avec le championnat du monde d’endurance (WEC). Celui-ci organise le 11 mai la course de 6 heures à Spa-Francorchamps. Le même jour, la première des deux courses de Formule E aura lieu sur l’ancien aéroport de Tempelhof.

Avec Sebastien Buemi, Robin Frijns, Jean-Eric Vergne, Stoffel Vandoorne, Nyck de Vries, Edoardo Mortara et Nico Müller, sept des 22 pilotes de Formule E sont également engagés dans le WEC et doivent donc se décider pour l’une des deux courses.

Les pilotes qui participent au WEC le samedi pourraient sans problème se rendre ensuite à Berlin et y prendre le départ de la Formule E le dimanche. Mais le règlement met un frein à de tels projets. En effet, les deux courses du Double-Header à Berlin ne sont officiellement qu’une seule course, ce qui signifie que les changements de pilotes ne sont pas autorisés après le début de la manifestation sans raison valable.

Dans une déclaration de la Fédération internationale de l’automobile (FIA), on peut lire : « Étant donné que le Berlin E-Prix est, conformément à l’article 5.5, une manifestation composée de deux courses, aucun changement de pilote n’est autorisé après la fin des vérifications administratives, sauf en cas de force majeure et avec l’autorisation des commissaires conformément aux articles 19.1 et 24.15 ».

« Il est donc nécessaire d’accorder une autorisation spéciale à ces pilotes et d’obtenir l’accord unanime des concurrents », poursuit le texte. Cette autorisation exceptionnelle sera votée par les chefs d’équipe jusqu’à aujourd’hui samedi, l’accord des onze équipes étant nécessaire.

Parmi les sept pilotes concernés, seuls Vergne et Vandoorne ont confirmé jusqu’à présent qu’ils préféraient un départ en Formule E plutôt qu’en WEC. Mortara semble lui aussi plutôt pencher pour la Formule E, tandis que Buemi, Frijns, de Vries et Müller n’ont pas encore fait part de leurs intentions.

En conversation avec Autosport, une publication sœur de RacingNews.fr sur Motorsport Network, le directeur de l’équipe Envision Sylvain Filippi regrette cette collision de dates désagréable pour toutes les parties : « Je pense que nous nous tirons une balle dans le pied. Disons que je ne vois pas beaucoup d’avantages, mais beaucoup d’inconvénients. On nous a fait croire que la situation serait réglée l’année dernière, mais cela n’a pas été le cas. C’est décevant ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *