Lucas di Grassi gagne d'un cheveu

Lucas di Grassi gagne d’un cheveu

Formule-E



Lucas di Grassi gagne d'un cheveu

(RacingNews.fr) – Lucas di Grassi (Abt-Audi) a remporté l’avant-dernière course du Championnat du monde de Formule E 2021 par une marge infime sur le circuit de Berlin-Tempelhof samedi, célébrant ainsi sa deuxième victoire de la saison. Le Brésilien a franchi la ligne d’arrivée après 45 minutes plus un tour avec une avance de 0,141 seconde sur Edoardo Mortara (Venturi). La troisième place est revenue à Mitch Evans (Jaguar, +5,499 secondes).

Lucas di Grassi au E-Prix de Berlin 2021 de Formule E
Zoom

Norman Nato (Venturi) a obtenu le meilleur résultat de sa carrière en Formule E avec la quatrième place, Jake Dennis (BMW-Andretti) était cinquième. Jean-Eric Vergne, Antonio Felix da Costa (tous deux de DS-Techeetah) et les trois Allemands Maximilian Günther (BMW-Andretti), Rene Rast (Abt-Audi) et Andre Lotterer (Porsche) complètent le top 10.

« Nous avons choisi la bonne stratégie. Nous avons économisé de l’énergie au bon moment et attaqué quand nous le pouvions. Je savais que je n’avais pas grand-chose à perdre », a commenté di Grassi à propos de sa course sur « SAT.1 ».

Les 7 premiers du championnat à moins de neuf points

Pendant ce temps, la bataille pour le premier titre de champion du monde de Formule E a continué à se jouer avant la dernière course. Bien qu’il ait terminé 22e sans aucun point après une journée de course à oublier, Nyck de Vries (Mercedes) reste en tête du classement des pilotes avec 95 points. Cependant, avec Mortara (92), Dennis (91), Evans (90), Robin Frijns (Virgin, 89), qui n’a pas non plus marqué de points aujourd’hui, Di Grassi (87) et Felix da Costa (86), il y a six poursuivants à moins de dix points derrière lui.

Mathématiquement, un total de 14 des 24 pilotes peut encore devenir champion du monde. La course pour le championnat par équipe est également complètement ouverte. Jagaur mène avec 171 points devant DS-Techeetah (166), Virgin (165), Abt-Audi (162), Mercedes (158) et BMW-Andretti (157).

Partant de la troisième place, di Grassi a adopté une approche tactique dans la première phase de la course, économisant de l’énergie et suivant les deux DS-Techeetah de Vergne et Felix da Costa, qui menaient initialement la course après être partis de la première ligne.

DS-Techetah d’abord souverain, puis impuissant.

Jusqu’à la moitié de la course, il semblait que l’équipe championne des trois dernières saisons se dirigeait vers une double victoire. Mais ensuite, le rythme de Vergne et de Felix da Costa s’est relâché, alors que dans le même temps, le mode attaque a secoué le peloton. Elle n’a pu être activée qu’une seule fois dans la course de samedi, mais a fourni plus de puissance pendant huit minutes.

Rast, qui avait activé le mode attaque relativement tôt, a gagné place après place dans le top 10. A 22 minutes de la fin de la course, Vergne perd la tête au profit de Felix da Costa, qui se fait dépasser peu après par les deux Venturis de Mortara et Nato, qui roulent en mode attaque. Par la suite, le champion en titre a également dû s’avouer vaincu face aux deux Audi.

Alors que les deux pilotes de DS-Techeetah n’ont pas été en mesure de progresser même avec le mode Attack, di Grassi, qui avait été le dernier pilote du groupe de tête à activer la puissance supplémentaire, a enregistré les heures en tête. Onze minutes avant la fin de la course, il dépasse Mortara et prend la tête.

Sprint vers le drapeau à damiers

La situation devient de nouveau excitante dans le dernier tour, lorsque Mortara a un peu plus d’énergie à sa disposition et se rapproche de di Grassi. Ce dernier a sauvé sa 12e victoire en Formule E dans le dernier tour en sprintant à la sortie du dernier virage vers le drapeau à damier noir et blanc.

Pascal Wehrlein (Porsche) a dû effectuer un arrêt au stand non programmé à 34 minutes de la fin de la course après un contact avec Oliver Rowland (Nissan-e.dams) avec une crevaison à l’arrière gauche. Au final, il a terminé en 21ème position. Presque au même moment, Sam Bird (Jaguar), l’un des prétendants au titre, s’est arrêté sur la ligne droite de départ-arrivée sans aucune propulsion, ce qui a entraîné une phase de voiture de sécurité.

La dernière course de la saison 2021 de Formule E, qui déterminera le premier champion du monde de la série de courses électriques, débutera à 15 h 34 dimanche (15 août). Le parcours sera alors conduit dans la direction opposée à celle d’aujourd’hui.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *