Pas de pénalité pour la défense de Rowland en Formule E à Tokyo, c'est nul

Pas de pénalité pour la défense de Rowland en Formule E à Tokyo, c’est nul

Formule-E



Pas de pénalité pour la défense de Rowland en Formule E à Tokyo, c'est nul

Le pilote portugais était troisième dans les derniers tours de la première course de Formule E au Japon, après s’être hissé de la huitième place sur la grille de départ et avoir défié le leader de longue date Rowland pour la deuxième place.

Da Costa s’est lancé sur la ligne extérieure à l’approche du virage 15 alors que Rowland défendait, et le premier a tenté de compléter le dépassement à l’extérieur du virage à gauche.

Lire aussi :

Da Costa affirme qu’il a dû freiner pour éviter le mur extérieur et que, malgré l’absence de contact entre lui et Rowland, l’incident justifie une enquête des commissaires.

« J’ai couru pendant de nombreuses années et je connais le risque de contourner quelqu’un par l’extérieur, mais vous ne pouvez pas mettre quelqu’un dans le mur, et si je n’ai pas freiné, j’ai touché le mur », a déclaré Da Costa à Autosport.

« J’ai juste besoin de savoir si la FIA est d’accord parce que si c’est le cas, je courrai comme ça, mais un jour c’est bon, un jour ce n’est pas bon.

« Le chevauchement était à 100%, ma roue avant était sur sa roue avant et il m’a complètement poussé contre le mur.

« Je suis un peu déçu parce que la FIA dit toujours qu’elle ne pénalise pas sur les conséquences, mais elle le fait parce que je sais que si je touche le mur à ce moment-là, Oliver reçoit une pénalité.

« Et parce que j’ai évité le contact, il n’a pas de pénalité, donc j’ai presque l’impression qu’il faut que je percute le mur pour que la FIA le pénalise, ce qui est vraiment dommage.

Lire aussi :

La perte de vitesse a permis à Jake Dennis de devancer da Costa et de s’emparer de la dernière place du podium, tandis que Rowland a finalement terminé deuxième derrière Maximilian Guenther.

Interrogé sur l’incident, Rowland a répondu : « Dehors, suicide ».

Oliver Rowland, Nissan Formula E Team, sur la grille de départ

Photo par : Simon Galloway / Motorsport Images

Da Costa estime que s’il avait devancé Rowland, il aurait pu disputer la victoire à Guenther, tandis que la quatrième place reste un point positif après un début d’année difficile.

« Ces gars-là gèrent leur énergie, j’avais l’impression d’avoir un petit avantage au niveau de l’énergie », a-t-il déclaré.

« Nous avons semblé être très efficaces, comme toujours, avec le groupe motopropulseur Porsche, ce qui est très bien.

« Personne ne peut dire [if I would have won]mais j’aurais certainement essayé parce que je ne suis pas du genre à m’asseoir et à regarder, mais parfois cela peut me mordre en retour.

« C’est décevant, mais d’un autre côté, je pense que Sao Paulo et ici, nous avons montré un bon rythme, en continuant sur notre lancée, ce que je voulais faire.

« J’ai terminé quatrième aujourd’hui, j’aurais dû monter sur le podium, et à Sao Paulo nous avons terminé sixième, donc nous commençons à prendre de l’élan pour le reste de la saison.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *