Week-end positif en Arabie Saoudite pour DS-Penske

Week-end positif en Arabie Saoudite pour DS-Penske

Formule-E



Week-end positif en Arabie Saoudite pour DS-Penske

(RacingNews.fr) – DS-Penske repart de l’E-Prix de Diriyya en Arabie Saoudite avec quelques points importants. Jaguar et Porsche, qui étaient en tête de la Formule E-2023 et qui sont toujours aux avant-postes au début de la jeune saison 2024, savent désormais qu’il faudra aussi compter avec l’équipe franco-américaine.

Stoffel Vandoorne a pris la cinquième place de la course 2 de l’E-Prix de Diriyya.
Zoom

Le résultat de Jean-Eric Vergne vendredi – pole en qualifications et deuxième place en course – combiné au fait que les deux voitures ont terminé dans les points samedi, constitue une sorte de libération pour Eugenio Franzetti, le directeur de DS Performance.

« Vendredi a été une grande journée pour l’équipe DS-Penske », souligne le représentant de DS Automobiles en Formule E. « Nos résultats depuis le début de la saison, et surtout ici, montrent la très bonne performance de notre DS E-TENSE FE23. Ces points sont bons pour le moral, surtout en début de saison », ajoute Franzetti.

« Bien sûr, nous savons que nous devons encore travailler pour combler notre retard sur certains de nos concurrents. Mais je suis confiant dans le fait que nous y parviendrons. Maintenant que nous connaissons les domaines dans lesquels nous avons encore une marge de progression, nous pouvons continuer à travailler dans la bonne direction », déclare le directeur de DS Performance.

En tant que challenger de Porsche et Jaguar, DS-Penske a souvent été à portée de main en 2023, mais n’a pas été en mesure de les défier sérieusement sur l’ensemble de la saison. Depuis le début de la saison 2024, les voitures de l’équipe sont devenues plus compétitives, et ce avec des pilotes à la hauteur de la tâche.

Les progrès doivent être confirmés

En Formule E, tout se joue sur quelques points, même si les tendances de fond finissent toujours par prendre le dessus. Ainsi, Stoffel Vandoorne n’a certes pas pu réaliser un tour rapide lors des qualifications du vendredi à Diriyya, mais il a montré son véritable niveau de performance le lendemain.

Après des essais libres convaincants (Vergne en P2 et Vandoorne en P6), les deux pilotes DS-Penske, bien qu’évoluant dans le même groupe de qualification, se sont hissés parmi les quatre premiers et ont ainsi accédé aux quarts de finale. Au fil des duels, Vandoorne a ensuite éliminé Sacha Fenestraz (Nissan) et s’est qualifié pour les demi-finales. Le Belge est parti de la quatrième place, tandis que Jean-Eric Vergne a pris la huitième place sur la grille.

Stoffel Vandoorne Zoom

Au cours de la deuxième course du week-end, les leaders de la veille n’étaient pas tous aussi compétitifs. Et le fait que la course du samedi ait été plus courte d’un tour (36 au lieu de 37) a redistribué les cartes en termes de stratégie énergétique.

Comme lors de l’ouverture de la saison à Mexico, DS-Penske a joué la position, Vandoorne prenant la cinquième place et Vergne la huitième. Ces résultats valent actuellement à Vergne la troisième place au classement des pilotes et à DS-Penske la deuxième place au classement des constructeurs, derrière Jaguar, mais devant Porsche et l’équipe cliente de Porsche, Andretti.

Suite à l’annulation de la course d’Hyderabad (Inde), initialement prévue pour la mi-février, la Formule E fait maintenant une pause de sept semaines jusqu’à la course de Sao Paulo (Brésil). Les équipes peuvent profiter de ce temps pour régler en détail leurs bolides de formule pour la suite de la saison, qui sera certainement très disputée.

Jean-Eric Vergne (à droite) avec Jay Penske Zoom

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *