Fermin Aldeguer gagne, Pedro Acosta est champion du monde

Fermin Aldeguer gagne, Pedro Acosta est champion du monde

Moto 2


(RacingNews.fr) – Fermin Aldeguer triomphe avec brio au Grand Prix de Malaisie. En terminant deuxième, Pedro Acosta est couronné champion du monde Moto2 2023. A 19 ans et 171 jours, l’Espagnol est le plus jeune champion Moto2 et le deuxième plus jeune de l’histoire de la catégorie intermédiaire derrière Dani Pedrosa.

Pedro Acosta

Pedro Acosta est le plus jeune champion du monde de la catégorie moderne Moto2 à quatre temps

Zoom

« À la fin, je devais remercier les mauvais souvenirs de l’année dernière, lorsque j’ai chuté », dit Acosta. « Maintenant, je dis simplement merci à toute l’équipe pour ces deux années. L’année dernière a été vraiment difficile. C’est ma troisième saison chez Ajo Motorsport et ma dernière. Je ne veux pas pleurer maintenant, mais je ne peux pas en dire plus ».

Au départ de la course de 17 tours, un contact s’est produit au virage 2 entre Aldeguer et Manuel Gonzalez. Ce dernier a chuté. Tony Arbolino a presque dû s’arrêter pour ne pas le percuter. Heureusement, tout le peloton a pu éviter Gonzalez.

Aldeguer a pris la tête et Acosta s’est classé deuxième dès les premiers virages. Marcos Ramirez, Aron Canet, Celestino Vietti et Ai Ogura suivaient. Arbolino était septième après le premier tour.

Au deuxième tour, les choses se sont resserrées au virage 9. Ogura a dépassé Canet. Arbolino a voulu suivre le mouvement et s’est lui aussi enfoncé à l’intérieur. Il a touché le pneu arrière d’Ogura et le côté de Canet. Les trois sont restés assis. Mais Arbolino est sorti de la piste et a chuté à la 21e place.

Après un début de course mouvementé, Aldeguer a mené trois secondes devant Acosta. Ramirez était troisième. Le groupe de tête s’est ensuite dispersé. Aldeguer s’est envolé à l’avant. Acosta a géré sa deuxième place pour fixer le titre de champion du monde.

Arbolino gagnait du terrain et se retrouvait à nouveau dans les points du championnat du monde au dixième tour, en 13e position. Mais comme une place dans le top 4 suffisait à Acosta pour boucler la boucle, la décision était prise. Arbolino a finalement franchi la ligne d’arrivée en dixième position.

Acosta avait donc une avance irrattrapable de 77 points au championnat du monde avant les deux derniers Grands Prix (vers le classement général). Il est, avec Alex Marquez, le deuxième pilote de l’ère moderne à être devenu champion du monde des catégories quatre temps Moto3 et Moto2.

Outre Acosta, Aldeguer a également fait la fête. Il a remporté sa troisième victoire de la saison avec sept secondes d’avance : « Je suis très heureux de la manière dont ce week-end et cette course incroyable se sont déroulés. Merci à toute l’équipe et félicitations à Pedro pour son titre de champion du monde ».

Le duel pour la dernière place sur le podium a été passionnant jusqu’à la fin. Ogura a rattrapé Ramirez et lui a mis la pression. Mais Ramirez a gardé le dessus et a décroché son premier podium dans la catégorie Moto2. Trois Espagnols ont assisté à la cérémonie de remise des prix (voir les résultats).

Jake Dixon a terminé cinquième. Les autres places étaient occupées par Somkiat Chantra, Sam Lowes, Joe Roberts, Albert Arenas et Arbolino. Plusieurs grands noms ont été éliminés suite à des chutes. Parmi eux, Vietti et Canet.

Lukas Tulovic a chuté dès le deuxième tour. Il a continué à rouler en queue de peloton et a terminé 24e. Son coéquipier chez IntactGP, Darryn Binder, s’était blessé lors d’une chute lors des essais du samedi et n’avait pas pu participer à la course.

Le prochain Grand Prix aura lieu le week-end prochain, le 19 novembre, au Qatar.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *