Pourquoi Dorna fait "un compromis

Pourquoi Dorna fait « un compromis

Moto 2


(RacingNews.fr) – Les trois grandes catégories du championnat du monde de motocyclisme – MotoGP, Moto2, Moto3 – font un premier pas vers un avenir où les carburants durables seront utilisés lors de la prochaine saison 2024.

Carlos Ezpeleta

Carlos Ezpeleta explique la feuille de route pour l’introduction des e-fuels dans le championnat du monde de moto

Zoom

Dès l’automne 2021, il a été décidé qu’à partir de la saison 2024, le carburant utilisé dans les motos de course devra être à 40 pour cent exempt de fossiles. Dans un deuxième temps, à partir de la saison 2027, le carburant devra être composé de 100 pour cent d’éléments exempts de fossiles, c’est-à-dire qu’il devra être neutre à 100 pour cent en termes de CO2. L’agenda du championnat du monde de moto est donc clair en ce qui concerne les carburants électroniques.

Il n’existe pas de fournisseur unique pour les e-fuels, du moins dans la catégorie MotoGP. Dans les catégories Moto2 et Moto3, Petronas est le seul fournisseur de carburant pour toutes les équipes. Dans la catégorie MotoGP, la Fédération internationale de motocyclisme (FIM) et le promoteur du MotoGP (Dorna Sports) ont délibérément laissé libre cours au développement dans ce domaine, le laissant aux constructeurs et à leurs partenaires respectifs en matière de carburant.

« D’une part, nous réagissons ainsi à ce qui se passe dans l’industrie. Mais en même temps, nous sommes proactifs lorsqu’il s’agit d’apporter un changement positif », explique le directeur sportif de Dorna, Carlos Ezpeleta, dans l’interview qu’il a accordée à l’AFP. podcast officiel du MotoGP.

Ezpeleta explique ainsi le fait que les moteurs à combustion dans le championnat du monde de motocyclisme doivent être exploités de manière plus durable en deux étapes, à savoir à quarante pour cent à partir de 2024 et à cent pour cent à partir de 2027 : « Chaque fois qu’il y a un changement de règlement, chaque constructeur le considère comme une possibilité d’obtenir soit un avantage, soit un désavantage. En tant que Dorna, nous avons donc le devoir de créer un compromis ».

Honda RC213V

Dans la catégorie MotoGP, les constructeurs et leurs partenaires de carburant sont libres de développer Zoom

À ce stade, le directeur sportif de Dorna estime que les moteurs des motos MotoGP, Moto2 et Moto3 ne devront pas être modifiés pour passer de l’essence à l’e-fuel : « Ce sera comme si on pouvait verser l’e-fuel directement dans le réservoir. Cela s’accompagnera d’une légère perte de puissance du moteur. Mais c’est quelque chose que nous saluons tout à fait en termes de sécurité ».

L’objectif que se sont fixé la FIM et Dorna avec l’introduction des e-fuels est clair. « L’objectif est que des carburants neutres en CO2 soient disponibles pour les milliards de motos qui circulent sur les routes du monde entier et que ces motos roulent avec », explique le fils du patron de Dorna, Carmelo Ezpeleta.

La quatrième catégorie du championnat du monde de moto, à savoir la catégorie MotoE, roule de toute façon depuis toujours sans émissions. La série de courses électriques a été créée en tant que coupe du monde pour la saison 2019. Depuis 2023, elle dispose également d’un statut officiel de championnat du monde.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *