Deniz Öncü arrache la victoire à Sasaki sous la pluie

Deniz Öncü arrache la victoire à Sasaki sous la pluie

Moto 3



Deniz Öncü arrache la victoire à Sasaki sous la pluie

(RacingNews.fr) – Course difficile sous la pluie pour la catégorie Moto3 en Australie ! Grâce à un dépassement dans le dernier tour, Deniz Öncü (KTM) s’est emparé de sa troisième victoire de la saison 2023, tandis qu’Ayumu Sasaki (Husqvarna) s’est une nouvelle fois incliné pour terminer deuxième pour la sixième fois.

Le Turc Deniz Öncü a remporté sa troisième victoire de la saison.
Zoom

« La course était vraiment longue ! Après dix tours, j’avais déjà très froid », explique Öncü. « Quand tout ton corps tremble comme ça, c’est difficile de se concentrer. J’ai juste essayé de rouler le plus proprement possible ».

« Honnêtement, la victoire n’était pas du tout mon objectif. Je voulais simplement faire aussi bien que possible. Au final, la victoire est arrivée. Je pense que cela montre à quel point nous sommes rapides. Merci beaucoup à mon équipe et à tout le monde pour votre soutien ».

Le matador local Joel Kelso (CFMoto) a fait la fête à Phillip Island en montant sur la troisième marche du podium (résultat de la course). Pour la première fois de sa carrière, l’Australien a assisté à la cérémonie de remise des prix. Jaume Masia (Honda) a conservé une courte avance au championnat du monde (voir le classement général).

Les drames ont commencé avant même le départ. Lors du tour de reconnaissance, Diogo Moreira (KTM), Matteo Bertelle (Honda) et Daniel Holgado (KTM) ont chuté. Leurs motos ont été passablement endommagées. Sur la grille de départ, les réparations ont été effectuées de manière frénétique.

De plus, la pluie s’est remise à tomber plus fort pendant les préparatifs de départ. Vicente Perez (KTM), le remplaçant d’Ana Carrasco, blessée, a également chuté lors du tour de reconnaissance. Sa moto a été réparée dans la pitlane. Il a dû prendre le départ depuis la fin du peloton.

La course de 21 tours a été lancée comme prévu. Malgré des conditions difficiles, tout s’est bien passé au premier tour. Moreira a dû prendre le départ depuis la voie des stands. En début de course, Adrian Fernandez (Honda) s’est placé en tête devant le duo IntactGP composé de Sasaki et Collin Veijer.

Fernandez a mené la course de manière souveraine durant les premiers tours. Derrière lui, un groupe s’est formé avec Öncü, Kelso, Sasaki et Veijer. Dans le deuxième groupe, à partir de la septième place, on trouvait Holgado et Masia.

Par moments, Fernandez avait jusqu’à une seconde d’avance dans la première moitié de la course, mais après neuf tours, ses poursuivants l’ont rattrapé. Les cinq premiers avaient plus de 20 secondes d’avance sur le deuxième grand groupe.

Fernandez a continué à maintenir sa position de leader devant Öncü. Derrière, Sasaki et Kelso se sont livrés un duel pour la troisième place. Alors que le dernier tiers de la course commençait, Sasaki s’est emballé et s’est emparé de la deuxième place d’Öncü, qui a connu plusieurs dérapages.

Adrian Fernandez s’envole en tête de la course

La scène décisive s’est produite au 16e tour. Fernandez, qui avait une seconde d’avance, a chuté au virage 11 et a glissé dans le pré mouillé. Le frère cadet du pilote MotoGP Raul Fernandez a continué à rouler en cinquième position après sa chute.

Il y a donc eu une lutte à trois entre Sasaki, Kelso et Öncü pour la tête de la course. Sasaki a accéléré le rythme. Öncü a pu suivre, mais Kelso a quelque peu perdu le contact. Dans les trois derniers tours, la pluie s’est remise à tomber.

Sasaki a entamé le dernier tour en tête, mais Öncü a mis la pression et a guetté sa chance. Mais aucune attaque n’a eu lieu dans l’épingle à cheveux de Miller. Au virage 10, Öncü a finalement fait sa manœuvre et a freiné pour dépasser Sasaki.

C’était la décision ! Une fois de plus, Sasaki a manqué la victoire dans le dernier tour. Pour la sixième fois de la saison, le Japonais a terminé deuxième. « C’était probablement la course la plus folle que j’ai jamais faite », a commenté Sasaki. « J’ai simplement essayé de ne pas tomber ».

« Je savais que Deniz était derrière moi. Dans le dernier tour, il m’a encore dépassé. Dans les deux derniers virages, je n’ai pas pu le dépasser, mais réduire l’écart au championnat du monde, c’était très important. Merci beaucoup à l’équipe. Nous allons continuer à attaquer ».

Pour le plus grand plaisir des fans australiens, Kelso est monté sur le podium pour la première fois de sa carrière en tant que troisième. Veijer a franchi la ligne d’arrivée en quatrième position. Fernandez a conservé la cinquième place jusqu’à la fin. Derrière, Riccardo Rossi et Taiyo Furusato (tous deux Honda).

Masia était présent dans le grand deuxième groupe et a terminé en huitième position. Sasaki ayant manqué la victoire dans le dernier tour, Masia a conservé la tête du championnat du monde. Son avance s’est réduite à quatre points.

Holgado a franchi le drapeau à damier en 13e position et son retard au championnat du monde est de 22 points. Au total, seuls 18 coureurs ont réussi à parcourir la distance. Xavier Artigas, le deuxième coureur de PrüstelGP, n’a pas récolté de points au championnat du monde après une chute (16e).

Le prochain Grand Prix aura lieu dès le week-end prochain. Le 29 octobre, les courses se dérouleront sur le circuit international de Buriram en Thaïlande.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *