Jaume Masia couronné champion du monde avec une victoire

Jaume Masia couronné champion du monde avec une victoire

Moto 3



Jaume Masia couronné champion du monde avec une victoire

(RacingNews.fr) – Jaume Masia est champion du monde Moto3 2023 ! Au cours d’une course très serrée comme à son habitude, le pilote Honda s’est battu à plusieurs reprises avec son poursuivant au championnat, Ayumu Sasaki (Husqvarna), pour finalement s’assurer un titre prématuré en remportant la victoire.

Jaume Masia a sorti les coudes au Qatar pour s’assurer le titre
Zoom

David Alonso (GasGas) et Deniz Öncü (KTM) ont pris la deuxième et la troisième place. Sasaki n’a finalement pas pu faire mieux que sixième après une longue lutte en tête de course.

« Je veux simplement remercier mon équipe, et une fois de plus pour avoir cru en moi », a déclaré Masia au Parc Ferme, visiblement submergé par l’émotion et ne perdant pas beaucoup de mots. « Nous sommes champions du monde ! Je suis tellement heureux ! C’est tout ce que je peux dire en ce moment ».

Öncü avec un départ anticipé et une pénalité

La première course de la journée a débuté à 17 heures, heure locale, sous les projecteurs. Daniel Holgado (KTM) a pris la pole position devant ses collègues de marque Diogo Moreira et Öncü. Sasaki s’est élancé de la quatrième place, tandis que son rival pour le titre, Masia, est parti de la dixième place.

Au départ des 16 tours de course, Öncü a pris la tête, Holgado et Sasaki se sont alignés derrière lui. Mais après une erreur précoce, Öncü a perdu la tête et est retombé à la cinquième place. Et ce n’est pas tout : il a été confirmé que le pilote KTM avait pris un départ anticipé. Il a donc écopé d’un double long lap.

Il a donc été écarté de la lutte pour le podium. Masia, quant à lui, s’est frayé un chemin vers l’avant dès les premiers kilomètres et occupait déjà la quatrième place après un tour et demi.

Duel acharné entre les deux rivaux pour le titre

Au troisième tour, il a même attaqué Sasaki dans la lutte pour la tête, mais il s’est trompé dans le virage 6, ce qui les a tous deux emportés loin. Holgado a pris les rênes de la tête. Ivan Ortola (KTM) était son premier poursuivant.

Mais le peloton est resté très groupé. Ce n’est qu’à partir de la 17e place qu’un premier écart important d’une bonne seconde s’est formé. Dans le sillage de la ligne droite de départ-arrivée, les positions changeaient à chaque tour. La tête de la course a également changé à plusieurs reprises entre Holgado, Ortola, Sasaki et Masia.

Au septième tour, la situation s’est à nouveau tendue entre Sasaki et Masia : comme au début de la course, le pilote Honda a freiné dans le virage 6 et a à nouveau envoyé Sasaki loin. La direction de course a alors donné un avertissement à Masia.

Sasaki relégué en fin de course

Alors qu’il restait six tours à parcourir, les quatre premiers pilotes du championnat du monde occupaient les quatre premières places, car outre Holgado, Sasaki et Masia, l’actuel troisième du classement général, David Alonso (GasGas), se mêlait à la lutte pour le podium. Mais aucun d’entre eux n’a pu se détacher. Le groupe de tête est resté important.

La scène décisive s’est déroulée à trois tours de la fin. Masia et Sasaki se sont battus pour la tête, mais Sasaki a été le perdant et a ensuite été attaqué par les poursuivants. Il s’est retrouvé derrière le coéquipier de Masia, Adrian Fernandez, qui a tout fait pour casser le rythme de Sasaki.

A l’entame du dernier tour, Masia était en tête, tandis que Sasaki roulait en sixième position. Pour garder la lutte pour le titre ouverte, le Japonais devait au moins terminer troisième. Mais après avoir frôlé le crash au virage 13, il n’en a rien été.

Öncü encore solidement troisième à la fin

Masia a conservé la tête jusqu’à l’arrivée et s’est assuré son premier titre de champion du monde par une victoire. Il n’était séparé d’Alonso, deuxième, que par 0,068 seconde. Öncü a effectué une belle remontée après son double long lap et a été récompensé par la troisième place.

Riccardo Rossi (Honda) a finalement manqué le podium pour seulement 0,122 seconde et a terminé quatrième. Vicente Perez (KTM) a complété le top 5, tandis que Sasaki est resté bloqué à la sixième place.

Derrière, Matteo Bertelle et Kaito Toba (tous deux sur Honda) se sont alignés. Holgado a été relégué à la neuvième place dans la phase finale. Collin Veijer (Husqvarna), qui avait remporté sa première course en Malaisie il y a une semaine, a clôturé le top 10.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *