Le champion du monde Joan Mir s'attend à une course difficile au Mans

Le champion du monde Joan Mir s’attend à une course difficile au Mans

MotoGP


(RacingNews.fr) – Le vendredi au Mans ne s’est pas déroulé comme prévu du point de vue de Suzuki. Joan Mir et Alex Rins ont chuté lors des essais libres et ont terminé en dehors du top 10 à la fin de la FT2, laissant les deux pilotes Suzuki concourir en Q1 samedi si aucune amélioration ne peut être apportée dans la FT3 samedi matin. Il devrait y avoir de fortes averses de pluie pendant la nuit.

Joan Mir

Joan Mir ne s’attend pas à gagner ou à finir sur le podium au Mans

Zoom

Suzuki a déjà eu des problèmes au Mans l’année dernière. Joan Mir a terminé en onzième position. Le futur champion du monde a dû prendre le départ de la course depuis la 14e place sur la grille. Son coéquipier Alex Rins est reparti bredouille du Grand Prix de France l’année dernière.

« Ce n’est pas notre meilleure piste », note Joan Mir. « L’année dernière, nous avons eu le pire résultat ici sur ce circuit. Je ne me sentais pas très à l’aise aujourd’hui et j’ai chuté. Si je suis concentré et que je peux me battre pour le top 5, je serai heureux. »

Le Mans ne convient pas à la Suzuki GSX-RR, selon Joan Mir.

« Le Mans est difficile pour notre moto. Dans les autres classes, j’ai aimé le circuit et j’ai pris plaisir à rouler ici. Mais maintenant, je ne me sens pas à l’aise », admet le champion en titre, qui a terminé 13e au classement combiné vendredi. L’écart avec le sommet était de 1,161 seconde.

« Sur le mouillé, je me sentais à l’aise. Sur le sec, ce n’était pas mauvais, mais quelque chose dans la zone de la roue avant ne fonctionnait pas correctement. Quand j’ai accéléré le rythme, je n’ai pas pu faire un bon chrono et j’ai fini au sol. J’ai dû changer pour l’autre vélo, mais il était réglé différemment. Cela m’a mis en colère », a commenté Mir à propos de l’accident.


Photos : MotoGP : Grand Prix de France 2021 (Le Mans)


Les prévisions météorologiques annoncent de la pluie pour le reste du week-end. Mir préfère une course sur le sec, mais aimerait aussi faire une course de drapeau à drapeau à un moment donné. « Je serais plutôt content si nous avions une course du drapeau au drapeau. C’est une expérience que je dois développer en tant que cavalier. Plus tôt j’aurai cette expérience, mieux ce sera », a expliqué l’Espagnol.

« C’est étrange de changer de moto pendant une course. Mais je n’y suis pas opposé. Mais honnêtement, je préférerais une course sur le sec », a expliqué Mir, qui était environ un dixième et demi de seconde plus lent que son coéquipier Alex Rins vendredi.

Alex Rins manque de peu le top 10.

Rins a également manqué le top 10, avec une chute dans le FT2 au virage 3 empêchant un meilleur résultat. En onzième position, il a échoué de peu à se qualifier provisoirement pour la Q2 du samedi après-midi.

Alex Rins

Alex Rins a manqué le top 10 pour 0,051 seconde. Zoom

« Je vais bien après l’accident », Rins a donné le feu vert. « L’essentiel est que c’était une bonne journée. Bien sûr, nous sommes en dehors du top 10 et donc en dehors de la Q2. Je vais devoir aller au Q1 80 % du temps car il est censé pleuvoir abondamment ce soir. Les tours que j’ai faits étaient de bons tours, surtout en FT2 où nous avons pu rouler sur le sec. »

« Je me sentais bien. C’est la première fois que je me sens à l’aise ici au Mans pendant ma période MotoGP. Par le passé, nous avons toujours eu du mal ici », se souvient le pilote Suzuki, qui est prêt à tout pour marquer des points après des chutes à Jerez et Portimao s’il ne veut pas perdre le contact.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *