Les attentes étaient-elles trop élevées ?

Les attentes étaient-elles trop élevées ?

MotoGP


(RacingNews.fr) – KTM n’a pas encore égalé son succès en MotoGP en 2020 au cours des cinq premiers week-ends de course. Une cinquième place de Brad Binder à Portimao a été le meilleur résultat sur le sec. Lors de la course du drapeau au Mans, l’équipe Tech 3 s’est mise en évidence. Danilo Petrucci était cinquième et Iker Lecuona neuvième.

Brad Binder

Brad Binder est onzième au championnat du monde avec 24 points après cinq courses.

Zoom

Miguel Oliveira, qui a remporté deux victoires l’an dernier, n’a pas encore réussi à se classer dans le top 10 lors des cinq premières courses. Dans le Championnat du Monde monotype, KTM est cinquième avec 38 points. Au classement par équipe, KTM est neuvième et Tech 3 onzième.

Au championnat des pilotes, Binder est le représentant KTM le mieux placé, en onzième position. « Honnêtement, j’attendais beaucoup plus de moi », a déclaré le Sud-Africain. « Ça a été super difficile. Sur les premières courses, trois n’ont pas eu de chance non plus. C’est pourquoi nous n’avons pas beaucoup de points au championnat. Pour l’instant, c’est difficile. »

« Je pense que des pistes viendront où les choses seront meilleures. Les autres pistes seront également un grand défi. Au Mans, par exemple, je ne me sentais pas à l’aise et je n’ai pas trouvé ma vitesse. C’était un week-end frustrant. »

Brad Binder

L’année dernière, Binder avait 49 points de championnat du monde à son actif après cinq courses. Zoom

Avec trois victoires et cinq autres podiums, KTM a été la grande surprise de l’année dernière. Les succès semblaient venir avec une légèreté de touche. Actuellement, c’est différent. Binder a également connu des moments de frustration.

« Parfois, j’avais l’impression de faire de mon mieux, mais je n’avais que 17 ans », ajoute-t-il. MotoGP.com. « Le Qatar a été très difficile pour nous. Au Qatar 2, nous avions fait quelques progrès le jour de la course. Portimao était très bien. Au moins, j’étais dans les cinq premiers. »

« A Jerez, j’ai chuté dans le deuxième tour. C’est un désastre car j’avais un bon rythme tout le week-end. » Binder a ensuite eu un autre accident dans la course, ce qui a finalement scellé cette journée ratée.

Brad Binder

Brad Binder a chuté deux fois en course à Jerez. Zoom

Néanmoins, le jeune homme de 25 ans voit aussi des aspects positifs dans sa deuxième saison dans la catégorie reine : « Même si ce n’est pas si facile en ce moment, je comprends beaucoup mieux les choses. Quand on change quelque chose sur la moto, je le ressens beaucoup mieux. Je sais exactement ce que nous devons changer. »

« L’année dernière, j’ai juste roulé. L’installation de base a fonctionné. Cette année, nous recherchons quelque chose de plus. Je dirais que l’essentiel est que la moto se dirige plus naturellement. Lors du test de Jerez, nous avons trouvé quelque chose à cet égard. »

Le peloton MotoGP étant dans l’ensemble très serré, les petites choses peuvent également permettre de progresser rapidement et d’obtenir de meilleurs résultats. Binder est convaincu qu’avec un travail acharné, KTM pourra redresser la barre. « Je veux être sur le podium avant la mi-saison. Je pense que c’est tout à fait possible. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *