Marquez sera confronté à une "grande frustration" s'il vise la victoire chez Ducati en MotoGP dès maintenant

Marquez sera confronté à une « grande frustration » s’il vise la victoire chez Ducati en MotoGP dès maintenant

MotoGP


Le passage de Marquez de Honda, après 11 ans et six titres mondiaux, à l’équipe satellite Gresini Ducati pour 2024 suscite un intérêt sans bornes à l’approche de la nouvelle saison.

Beaucoup de ses pairs ont déjà prévu qu’il gagnerait bientôt sur la Ducati âgée d’un an, mais Marquez a continué à balayer ces attentes du revers de la main.

Interrogé à nouveau sur la perspective de se battre pour une première victoire en Grand Prix depuis 2021 après le premier jour des essais au Qatar, Marquez a dit qu’il comprenait les attentes placées en lui mais a insisté sur le fait que « je suis humain ».

Après quatre années difficiles marquées par des blessures et des résultats décevants alors que Honda commençait à être à la traîne de ses rivaux européens, il dit qu’il ne peut pas encore penser en ces termes.

« Je comprends les attentes des fans et le fait qu’ils croient en moi, mais d’un autre point de vue, c’est la réalité », a-t-il déclaré après avoir terminé la première journée au Qatar à la 16e place.

« La réalité, c’est que je sors de quatre années très difficiles où j’ai besoin de retrouver la confiance.

« Si vous voyez la pré-saison, j’ai juste essayé de la prendre d’une bonne manière, calmement et en essayant de comprendre la moto. Pourquoi ? Parce que cela prend du temps, je suis humain.

« Les années passent et les jeunes coureurs arrivent, ils sont plus rapides et c’est naturel.

« Chaque athlète a son moment et il faut ensuite, étape par étape, comprendre comment s’adapter à la situation.

Marc Marquez, Gresini Racing

Marc Marquez, Gresini Racing

Photo par : Gold and Goose / Images du sport automobile

« Bien sûr, ce sera une saison difficile, il y a deux ou trois gars chez Ducati qui roulent très bien.

« J’essaie d’apprendre d’eux, mais cela prend du temps et c’est difficile.

« Nous allons voir si je peux me rapprocher d’eux petit à petit, mais ce n’est pas mon objectif. Si mon objectif était de gagner, ce serait une grande frustration.

Marquez a effectué 58 tours lundi au Qatar et n’était qu’à neuf dixièmes de la Ducati d’usine de Francesco Bagnaia en tête de la feuille des temps.

L’octuple champion du monde des Grands Prix dit qu’il se sent « plus libre » sur la Ducati GP23, mais admet que son « instinct » est toujours de piloter le circuit comme il le fait sur une Honda.

« Je veux dire que depuis le début, je me sens plus libre sur la moto, avec plus de confiance, en jouant plus avec mon corps et c’est déjà une amélioration, » a-t-il ajouté.

« C’est vrai que j’arriverai toujours sur les circuits, en pilotant un seul type de moto depuis 11 ans, mon instinct est celui-là.

« Mais je dois changer petit à petit. J’ai travaillé sur moi-même tout au long de la journée et maintenant, dans la dernière partie de la journée, nous avons commencé à travailler sur les réglages.

« Mais avant tout, j’ai travaillé sur mes performances, sur mon style de pilotage et j’ai commencé à me sentir de mieux en mieux. Nous allons donc voir si demain nous pouvons faire un pas de plus.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *