Fernandez subit sa première "vraie chute" lors du test MotoGP de Mandalika.

Fernandez subit sa première « vraie chute » lors du test MotoGP de Mandalika.

Paddock


Le vice-champion du monde Moto2 2021 a été l’un des nombreux pilotes à chuter samedi en Indonésie, mais sa chute a été particulièrement violente.

L’Espagnol a poussé trop fort sur la gomme usagée et a glissé de sa KTM à environ 200km/h, laissant des contusions au visage et à la tête.

Contrarié de ne pas avoir pu monter un pneu tendre neuf pour une attaque en fin de journée – ce qui l’a laissé 21e sur la feuille de temps – Fernandez affirme que son samedi a été positif malgré sa chute « difficile ».

« La journée a été vraiment positive, nous avons fait un pas en avant par rapport à hier », a déclaré l’Espagnol meurtri, qui a également eu une légère chute du train avant lors du test de Sepang la semaine dernière.

« Je vois, plus ou moins, tour par tour les autres pilotes et nous sommes plus ou moins là.

« On n’est pas très loin, on ne perd pas trop de temps sur eux. C’est important, aussi toute la journée j’étais dans le top 15.

« Mais dans la dernière partie de la journée, j’ai chuté et je n’ai pas pu mettre de nouveaux pneus.

« Quoi qu’il en soit, la journée est positive et nous verrons demain.

« Mais maintenant j’ai des douleurs dues à la chute et je veux rouler demain, c’était une chute difficile. C’était ma première vraie chute en MotoGP. »

Raul Fernandez, KTM Tech3

Raul Fernandez, KTM Tech3

Photo par : Gold and Goose / Images de sport automobile

Expliquant son accident, Fernandez a ajouté : « [I did] Rien d’étrange, nous avons travaillé sur la moto et le pneu avait trop de tours. [on it] et j’ai chuté.

« Ce n’était rien, mais j’ai chuté et j’ai chuté à trop grande vitesse.

« Je n’ai pas vu, mais c’était plus ou moins 200km/h. Sur une moto de MotoGP, c’est facile.

« Dans mon cas, c’est parce que j’avais de vieux pneus et j’ai poussé comme si c’était un nouveau, et j’ai chuté.

 » Aussi, en Moto2, j’ai eu une belle expérience pour les crashs durs, mais de toute façon demain je verrai. Je suis vraiment concentré pour essayer d’améliorer mon temps. »

Jorge Martin de Pramac a été un autre pilote à chuter rapidement samedi sur le nouveau circuit Mandalika International Street Circuit et a critiqué le gravier de la piste – qu’il a dit être « comme des couteaux ».

Lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *