Miller dénonce le "double standard" des qualifications en MotoGP.

Miller dénonce le « double standard » des qualifications en MotoGP.

Paddock


La direction de la course a dû renforcer ses sanctions à l’encontre des pilotes Moto3 pour tenter de dissuader ce qu’elle considère comme une conduite irresponsable lors des séances d’essais qualificatifs, où un pilote roule délibérément lentement et recule dans ses tours afin de chercher un remorqueur.

Cependant, ce problème a affecté la grille MotoGP lors des dernières courses, notamment en Allemagne et au Mugello le mois dernier, et à nouveau lors de la Q1 samedi au Grand Prix des Pays-Bas.

L’opinion sur ce comportement en MotoGP est partagée, de nombreux pilotes estimant que ce n’est pas un problème de sécurité aussi important dans la catégorie reine car il y a moins de motos qu’en Moto3.

Miller est totalement opposé à ce comportement et a critiqué les autres pilotes MotoGP qui le défendent tout en critiquant les pilotes Moto3 pour le même comportement.

« J’ai dit clairement ce que j’avais à dire à la Commission de Sécurité à ce sujet », a déclaré Miller, qui s’est qualifié huitième à Assen.

« Il y avait certains coureurs qui sont généralement impliqués dans ce genre de situation tout le temps qui ont essayé de se défendre, en disant que ce n’était pas dangereux parce que nous regardions et des choses comme ça.

« Et j’ai dit qu’il y avait deux poids deux mesures dans la façon dont vous pouvez juger ces enfants ». [in Moto3] quand ils font ça, mais qu’ils le font eux-mêmes. [in MotoGP] et disent ‘non, non, c’est bon parce que je regarde’.

Jack Miller, équipe Ducati

Jack Miller, équipe Ducati

Photo par : Gold and Goose / Images de sport automobile

« Vous ne savez pas quand l’autre moto arrive, vous ne savez pas ça.

« Donc, pour moi, nous ne devrions pas avoir ce système de pénalité ». [for touring]. C’est le MotoGP, ces idiots devraient être capables de faire le chrono eux-mêmes.

« Ils ne devraient pas s’arrêter, ils ne devraient pas attendre dans la file. J’ai presque nettoyé [Jorge] Martin en FP3 parce qu’il était arrêté en plein milieu du virage 6, le point le plus rapide de la piste.

« Mais ils insistent pour le faire et ensuite ils ont l’audace de le défendre.

« Mais ensuite ils sont les premiers à en parler quand les enfants le font, en disant que c’est mauvais pour la télé, mauvais pour l’image. »

Il a ajouté : « Donc, je ne comprends pas. Je ne comprends vraiment pas parce que cette connerie de double standard est… ils disent ‘ouais, si tu fais une erreur ou quelque chose comme ça’, alors vous devriez être puni.

« C’est comme avoir la règle du drapeau jaune et ensuite seulement si vous vous écrasez sur le drapeau jaune, vous pouvez avoir des problèmes.

« C’est un double standard, vous ne pouvez pas avoir le meilleur des deux mondes. Les gars savent qui ils sont, à 100%. »

Lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *