Supersport, Yari Montella "En 2024, nous pourrons nous amuser".

Supersport, Yari Montella « En 2024, nous pourrons nous amuser ».

Paddock


Trois jours de piste à Valence pour casser la routine. Yari Montella est allé s’entraîner en Espagne avec le Team Barni. Le pilote de Campanie est un professionnel sérieux mais aussi un super passionné toujours sur la moto, il a donc profité de l’occasion pour rouler un peu avant les vacances. Sa saison 2023 en World Supersport a connu de nombreuses nuances : des plus sombres avec les diverses blessures aux plus lumineuses avec les cinq podiums. Cependant, le bilan est positif et lui vaut une reconfirmation pour l’année prochaine.

« Je suis allé à Valence pour terminer l’année en beauté. – Yari Montella raconte à Corsedimoto – C’était des jours d’entraînement sans stress, pas pour rester immobile et faire des kilomètres. Cela faisait un moment que je n’avais pas fait de moto et j’avais envie d’aller sur la piste. Nous avons utilisé une moto d’entraînement. Physiquement, je vais bien, la fracture a été soignée au mieux. J’avais pris quelques kilos à la fin de la saison parce que je m’étais arrêté un peu et que je m’étais fait plaisir, mais tout rentre dans l’ordre. Je suis déjà en train de retrouver la forme.

Quel bilan tirez-vous de votre saison 2023 ?

« Malheureusement, tout a commencé avec une clavicule cassée en Australie, nous avons eu quelques problèmes de blessures, mais depuis Misano, nous avons récupéré et à Portimao, nous avons montré que nous pouvions vraiment nous battre pour la victoire. Nous avons montré que nous pouvions être vraiment compétitifs. Je ne sais pas quelle note donner à cette saison, mais je suis satisfait. Au cours de l’année, j’ai fait un grand pas en avant, tant sur le plan physique que mental. Je remercie sincèrement toute l’équipe, mais aussi les gars qui travaillent avec moi depuis chez eux.

Yari Montella, quelles sont vos attentes pour l’année prochaine ?

« Une relation de confiance mutuelle s’est établie entre moi et l’équipe Barni. Nous avons très bien travaillé et je suis convaincu que nous pouvons nous amuser. Il est clair que l’objectif est d’essayer de se battre pour le titre mondial, mais le niveau est très élevé. Je pense que si nous pouvons exploiter au maximum le potentiel de la Ducati, nous pouvons certainement avoir notre mot à dire.

Qui sont les favoris ?

« A mon avis, au niveau des motos, Ducati mis à part, celles qui pourraient faire la différence sont les MV Agusta et avec une année d’expérience supplémentaire, elles pourraient vraiment viser haut. Parmi les pilotes, le grand favori est certainement Stefano Manzi, le seul à avoir réussi à battre Nicolò Bulega à plusieurs reprises cette année. Ensuite, il faudra surveiller Schrotter, Tuuli, Huertas, Baldassarri s’il revient en Supersport, et bien d’autres encore. Tout comme je les ai cités comme favoris possibles, j’aime à penser qu’ils peuvent faire parler d’eux.

Comment allez-vous passer les vacances ?

« Je ne ferai rien de spécial. À Noël et au Nouvel An, je serai avec ma famille et mes amis, puis j’irai travailler dur en vue de la prochaine saison.

Photo social



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *