Dosoli sur les débuts difficiles de Rea chez Yamaha

Dosoli sur les débuts difficiles de Rea chez Yamaha

SBK


(RacingNews.fr) – « Personne n’aurait pu imaginer un début aussi difficile pour Jonathan avec Yamaha », déclare Andrea Dosoli, chef de projet Yamaha. Le premier week-end de course du recordman du monde avec la R1 s’est transformé en désastre. Jonathan Rea a eu de la chance de pouvoir quitter l’Australie sans blessures graves.

Photo de couverture de la news : Jonathan Rea

Jonathan Rea a vécu des débuts Yamaha à oublier

Zoom

Déjà lors de la journée d’essais, Rea a chuté et a également été touché par la moto. Enfin, il a provoqué un drapeau rouge avec un highsider au début de la deuxième course principale. Il a été victime de contusions à la hanche et a été jugé « pas en état ».

Son bilan à Phillip Island se résume à zéro point au championnat du monde et à deux chutes graves. La dixième place de la course Superpole a été le meilleur résultat individuel de Rea. Son coéquipier Andrea Locatelli a prouvé que la Yamaha était compétitive en montant deux fois sur le podium.

Mais pourquoi Rea a-t-il eu tant de mal ? « Dès les premiers tours de roue sur le nouvel asphalte, il n’avait pas un bon feeling avec la moto », explique Dosoli. « Bien qu’il ait beaucoup travaillé avec son équipe, ses sensations ne se sont pas améliorées jusqu’à dimanche ».

Le chef d’équipage de Rea est Andrew Pitt. Le double champion du monde de Supersport s’est occupé de Locatelli ces dernières années. Pitt et Rea étaient coéquipiers chez Ten-Kate-Honda en 2008 dans le championnat du monde Supersport. Au fil des années, une amitié étroite s’est développée.

« La chute lors du test de mardi n’a pas aidé non plus. Mais je pense aussi qu’il n’est pas faux de dire que le stress lié à un départ difficile avec un sextuple champion du monde n’a pas non plus aidé l’équipe dans son travail », estime Dosoli.

Par exemple, lors de la course de samedi, l’arrêt au stand ne s’est pas déroulé sans problème. Rea est sorti de la voie des stands 21 secondes après le temps minimum. Il a terminé 17ème, avec une R1 qui n’avait pas un comportement optimal.

Dosoli : « Nous devons prendre nos responsabilités ».

« Dimanche, ses sensations se sont améliorées, mais une autre grosse chute a mis un point final au week-end. Il s’agit sans aucun doute de l’un des pires week-ends de Jonathan en championnat du monde Superbike ».

« Nous devons en assumer la responsabilité », maintient le team manager. « Nous n’avons pas donné à Jonathan ce dont il avait besoin pour Phillip Island. Nous devons apprendre de ces difficultés et de ces erreurs ».

Andrea Dosoli

Andrea Dosoli estime que le team Yamaha a aussi un devoir à remplir pour aider Rea Zoom

« En ce qui concerne les réglages de la moto et la méthode de travail générale, il y a encore une grande marge d’amélioration. Son équipe est soutenue par les ingénieurs de Yamaha. Nous devons travailler plus dur afin d’être mieux préparés pour le prochain test ».

« Nous avons deux jours de tests à Barcelone pour commencer la saison 2024 de manière raisonnable avec la course de Barcelone. Jonathan a le talent et les compétences. Nous savons que la moto fonctionne. Nous savons donc que ce partenariat peut être fructueux ».

Deux jours d’essais sont prévus les 14 et 15 mars sur le circuit de Barcelona-Catalunya, suivis du week-end de course du 22 au 24 mars. Après Barcelone, Assen, l’un des circuits préférés de Rea, sera au calendrier fin avril. C’est à ce moment-là que l’on verra quels progrès il peut faire avec la Yamaha R1.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *