Jonas Folger complètement sans points à Estoril

Jonas Folger complètement sans points à Estoril

SBK


(RacingNews.fr) – Jonas Folger n’a pas marqué le moindre point lors de la deuxième épreuve WSBK de la saison en cours à Estoril. Après un problème de pneu dans la première course (voir la réaction du samedi) et une décevante 18ème place dans la course sprint, Folger a abandonné après deux tours dans la deuxième course principale (voir le rapport de course).

Jonas Folger

Jonas Folger a eu un week-end à oublier à Estoril.

Zoom

Une pompe à essence défectueuse sur la BMW M1000RR de l’Allemand a mis fin à la course prématurément. « Un défaut technique a ajouté à ce week-end difficile. La course s’est terminée assez rapidement. C’est dommage, nous aurions pu marquer des points, » explique Folger à ‘RacingNews.fr’ dans le paddock d’Estoril.

« Leon Haslam a terminé douzième. Avant la retraite, nous étions en avance sur lui », regrette Folger. « Aujourd’hui n’était malheureusement pas le jour que nous espérions. Ce n’était pas beaucoup mieux que la première course, mais c’était mieux. J’avais espéré des points après les mauvaises courses précédentes. »

Aucune sensation pour le pneu arrière de la BMW.

« Le virage était notre plus gros problème ici. Les problèmes de freins n’étaient pas aussi prononcés qu’en Aragon », note Folger. Le champion IDM n’est pas encore en mesure d’avoir un bon feeling avec le pneu arrière.

Jonas Folger

Jonas Folger pas encore en harmonie avec la nouvelle BMW M1000RR Zoom

« Je ne peux pas vraiment m’occuper de l’adhérence en ce moment. Normalement, je ressens bien l’adhérence lorsque j’appuie sur l’accélérateur à l’angle d’inclinaison et que le pneu commence lentement à glisser. Je comprends alors ce que fait le pneu arrière. En ce moment, c’est comme si j’avais de l’adhérence mais que je n’arrivais pas à passer les virages. Lorsque j’accélère, j’ai de l’adhérence, mais ensuite, elle se brise soudainement. C’est imprévisible pour moi », admet-il.


Photos : Championnat du monde de Superbike 2021 : Estoril (Portugal)


« Je ne sais jamais vraiment quand le pneu commence à glisser. Je dois trop me concentrer sur le pneu », décrit Folger. « Il n’y a pas grand-chose que je puisse faire. Je dois cocher les courses. Bien sûr, nous n’avons pas commencé la saison comme je l’espérais. L’objectif était ou est le top 10, et malheureusement nous en étions loin. »

Analyse des données et redémarrage à Misano

« En pratique, ça a marché pendant un ou deux tours. Mais dans la course, c’est une autre histoire », freine Folger. « Je ne peux pas faire plus qu’analyser la course et prendre note de ce que j’ai fait de mal en tant que coureur. Je vais également examiner les données des autres pilotes BMW. C’est tout ce que je peux faire. »

« Je vais essayer de me vider la tête à la maison et reprendre l’entraînement après une pause de deux jours », a rapporté l’Allemand. La saison se poursuit à Misano dans deux semaines. « Misano me convient. J’ai déjà fait de grandes courses là-bas et j’y voyage avec de bons souvenirs. » Le circuit convient-il mieux à la BMW ? « Je l’espère », dit Folger.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *