Le chef d'équipe d'Attempto critique Audi après la pénalité du Dakar : "Retirer une personne de son poste !"

Le chef d’équipe d’Attempto critique Audi après la pénalité du Dakar : « Retirer une personne de son poste ! »

Dakar



Le chef d'équipe d'Attempto critique Audi après la pénalité du Dakar : "Retirer une personne de son poste !"

(RacingNews.fr) – La lourde amende de 750.000 euros infligée par la FIA à Audi pour ne pas avoir participé au championnat de rallye-raid après le Rallye Dakar, malgré un engagement ferme, suscite la colère : en effet, selon le chef d’équipe Attempto, Arkin Aka, qui a participé l’année dernière avec son équipe cliente Audi, entre autres, au DTM, l’argent manque désormais dans le domaine du sport client, qui sera réduit en 2023, et il exige donc des conséquences internes.

Le projet Dakar d’Audi continue de faire parler de lui après son triomphe
Zoom

« On devrait clairement demander des comptes à la personne qui a provoqué cela, de préférence même la démettre de ses fonctions. Un chef d’Audi Motorsport, Michl, devait savoir quelque chose comme ça et aurait dû intervenir à temps », estime Aka dans un entretien avec RacingNews.fr le directeur du sport automobile d’Audi, Rolf Michl, est également responsable.

« Ces 750.000 euros auraient été bien mieux investis dans le sport client, qui a fait la force d’Audi Sport, que dans la FIA. Pour cela, un grand nombre de missions stratégiques auraient pu être disputées », argumente Aka.

« J’espère qu’on ne va pas laisser faire »

L’amende, contre laquelle Audi a d’ailleurs fait appel, ne représente certes qu’une fraction du budget total du Dakar, mais avec 750.000 euros, on pourrait par exemple engager deux bolides GT3 à la classique des 24 heures de Spa-Francorchamps. « J’espère que l’on ne laissera pas cela se faire sans réagir chez Audi », demande Aka. « Car c’est vraiment beaucoup d’argent – pour moi, en tant qu’investisseur privé, c’est même incroyable ».

Le projet Dakar, finalement victorieux, avec l’Audi RS Q E-Tron, qui s’est terminé fin janvier 2024 après trois ans, était dernièrement le seul engagement d’usine restant d’Audi, car on avait depuis longtemps mis l’accent sur l’entrée en Formule 1 en 2026. Elle est placée sous la responsabilité de Rolf Michl, qui dirige le département sport automobile depuis septembre 2022.

Le chef de l’équipe Attempto remet en question le conseil d’administration d’Audi

Mais les grandes décisions sont généralement prises au sein du directoire. A l’égard duquel Aka émet également des critiques. « Fondamentalement, on peut se demander pourquoi le directoire d’Audi a autorisé d’autres activités de sport automobile d’usine après 2023, après avoir tiré la prise sur le sport client pour se concentrer entièrement sur la Formule 1 », décèle-t-il une position particulière du projet Dakar. « Ou était-ce peut-être une action isolée de certaines personnes ? »

Aka ne précise pas à qui il fait référence. Mais il paraît que ce sont surtout l’ex-patron d’Audi Markus Duesmann et le directeur du développement Oliver Hoffmann qui se sont engagés intensivement dès le début, contre vents et marées, en faveur du projet Dakar. Interrogé par Audi Sport, un porte-parole a refusé de confirmer les déclarations d’Aka. RacingNews.fr ne fait d’ailleurs pas l’objet de commentaires.

L’équipe Attempto d’Aka a remporté la Sprint Cup du GT-World-Challenge avec Audi en 2023 Zoom

Malgré le mécontentement suscité par le démantèlement du secteur sport client, qui a été réduit à l’encadrement de base en 2023 en plus de la dissolution de l’équipe de pilotes, le chef de l’équipe Attempto garde toutefois espoir en ce qui concerne l’avenir d’Audi.

Pourquoi Aka croit en Döllner, le nouveau patron d’Audi

Nous sommes vraiment très tristes de ce qui vient de se passer chez Audi et Audi Sport, mais j’ai une très haute opinion de Gernot Doellner et j’ai entendu beaucoup de choses positives à son sujet », déclare-t-il pour soutenir le nouveau patron d’Audi, en poste depuis la fin de l’été 2023 à la place de Duesmann. « Il est le nouveau capitaine qui manœuvre le grand pétrolier Audi dans la bonne direction ».

Aka voit également dans ce changement de direction l’occasion d’une nouvelle orientation dans le domaine du sport. « Dans ce contexte, le sport automobile ne devrait pas se limiter à la Formule 1, mais aussi au sport client », recommande le chef d’équipe. « C’est la seule façon d’amener les modèles R et RS, prestigieux et couronnés de succès, aux clients sportifs. Le passé l’a toujours montré ! »

Döllner a, selon Aka, « identifié de nombreux problèmes et y a remédié. Peut-être peut-il maintenant résoudre ce problème et donner une nouvelle direction à Audi Sport – avec le bon pilote au volant ». Le nouveau patron d’Audi a prouvé ces derniers mois qu’il ne reculait pas devant des décisions profondes.

« Il a déjà dû faire le ménage à grande échelle », explique le chef d’équipe d’Attempto. Il a notamment changé le designer ». Le directeur technique devrait également, selon les médias, quitter son chapeau ». Il s’agit d’Hoffmann, qui – comme cela a été rapporté – est également menacé de départ après Duesmann. « Il n’a vraiment pas mis beaucoup de nouveaux modèles Audi sur la route », estime Aka.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *