Nasser Al-Attiyah remporte sa cinquième victoire du jour

Nasser Al-Attiyah remporte sa cinquième victoire du jour

Dakar



Nasser Al-Attiyah remporte sa cinquième victoire du jour

(RacingNews.fr) – La lutte pour la victoire finale dans le classement automobile du Rallye Dakar 2021 en Arabie Saoudite s’intensifie. Nasser Al-Attiyah (Toyota) a remporté la victoire du jour pour la cinquième fois cette année et a réduit l’écart avec « Mister Dakar » Stéphane Peterhansel (Mini Buggy). Lors de la huitième étape, le pilote qatari a terminé 3:03 minutes devant Peterhansel, qui a pris la troisième place derrière Carlos Sainz.

Pour la cinquième fois à la première place : Nasser Al-Attiyah
Zoom

375 kilomètres chronométrés – 709 kilomètres au total – étaient au programme de la journée de lundi. La spéciale faisait partie de l’étape marathon au cours de laquelle les pilotes étaient livrés à eux-mêmes dans la nuit de dimanche à lundi. Les mécaniciens et les membres de l’équipe n’étaient pas autorisés dans le bivouac. L’étape en elle-même, très exigeante, était principalement composée de sable et de terrain meuble.

Al-Attiyah a d’abord joué la carte de la sécurité et n’a pas pris trop de risques, car il avait perdu de nombreuses minutes importantes sur le Français en tête dimanche. Le pilote Toyota s’est néanmoins bien débrouillé : bien que mis sous pression par ses poursuivants, le Qatari a remporté la victoire du jour après 2h56’56 » de course.

L’Espagnol Carlos Sainz (Mini Buggy) a terminé deuxième au volant de sa Mini. Il ne manquait que 52 secondes à l’ancien champion pour arriver en tête. Le triple vainqueur du Dakar consolide ainsi sa troisième place au classement général et réduit son retard sur Peterhansel à 38:55 minutes. « Ce n’était pas une mauvaise journée pour nous », a déclaré Sainz. « Nous avons eu une crevaison et une fois la navigation n’a pas été facile, mais je ne peux pas me plaindre ».

L’actuel leader a terminé troisième de la huitième étape, perdant ainsi un temps important sur ses concurrents. Peterhansel a été 3:03 minutes plus lent qu’Al-Attiyah et n’est plus leader du classement auto qu’avec 4:50 minutes d’avance. En cours de route, le Français a endommagé une jante en percutant une pierre. Ce dommage lui a coûté des secondes importantes au cours de l’étape.

« J’ai fait une petite erreur dans les 50 kilomètres finaux parce que je n’ai pas écouté les instructions de mon copilote », explique Peterhansel. « C’est là que nous avons perdu quelques minutes. Nous sommes toujours dans la lutte pour la victoire finale et il est quasiment impossible de faire un sans faute sur le Dakar ».

Le top 3 roule dans un autre monde

Sheik Khalid Al-Qassimi (Peugeot) a terminé quatrième à 12:44 de la tête. Aucun des poursuivants n’était donc en mesure de suivre, même de loin, le rythme du top 3. Cyril Despres (Peugeot) a complété le top 5 avec Michael Horn, à 12’49 » d’Al-Attiyah.

Jakub Przygonski (Toyota) et son copilote allemand Timo Gottschalk ont pris la sixième place. Le duo a été 18:23 plus lent qu’Al-Attiyah à la première place. Shameer Variawa (Toyota) s’est classé septième devant Vladimir Vasiliev (Mini 4×4), Martin Prokop (Ford) et Christian Lavieille (Optimus). Nani Roma (Prodrive) et Giniel de Villiers (Toyota) n’ont pas terminé dans le top 10, perdant ainsi un temps important sur leurs concurrents.

Yazeed Al Rajhi (Toyota) et son copilote Dirk von Zitzewitz (Allemagne) ont perdu beaucoup de temps dans la deuxième partie de l’étape marathon. Après seulement 161 kilomètres, le duo a perdu cinq minutes sur ses concurrents. Au 193e kilomètre, la Toyota d’Al Rajhi a connu des problèmes, raison pour laquelle il avait déjà une heure de retard sur Al-Attiyah après 225 kilomètres. C’était un gros revers pour Al Rajhi et von Zitzewitz, qui avaient remporté l’étape la veille.

Mathieu Serradori (Century) a également perdu beaucoup de temps en raison de problèmes techniques, tandis que Sébastien Loeb (Prodrive) a dû s’arrêter après 43 kilomètres sur la spéciale pour effectuer des réparations sur son véhicule avec son copilote Daniel Elena.

Peterhansel perd du temps

Stéphane Peterhansel a perdu quelques minutes de son avance Zoom

Au classement général, Peterhansel est toujours en tête. Après 29:36.49 heures, le Français occupe la première place de la catégorie auto avec 4:50 minutes d’avance sur le vainqueur du jour Al-Attiyah. Sainz suit quelque part au milieu de nulle part à la troisième place avec 38:55 minutes de retard. Les écarts de l’Espagnol sur les deuxième et quatrième places sont très importants.

Les quatrièmes sont actuellement le Polonais Przygonski et l’Allemand Gottschalk. Ce dernier a 1h38’08 de plus au chrono que le leader. Malgré son revers dans la huitième étape, Roma est cinquième avec 2 h 30 min 29 s de retard. Vasilyev est septième devant Al Qassimi, Prokop, de Villiers et Lavieille.

Résultat de la 8e étape (top 10) :
01. Al-Attiyah/Baumel (Toyota) 2:56.56 heures
02. Sainz/Cruz (Mini Buggy) +0:52 minutes
03 Peterhansel/Boulanger (Mini Buggy) +3:03
04 Al-Qassimi/Panseri (Peugeot) +12:44
05 Despres/Horn (Peugeot) +12:49
06 Przygonski/Gottschalk (Toyota) +18:23
07 Variawa/Murphy (Toyota) +18:51
08 Wasiljes/Tsyro (Mini 4×4) +19:05
09 Prokop/Chytka (Ford) +21:37
10e Lavieille/Garcin (Optimus) +22:06

Classement général après 8 étapes sur 12 (top 10) :
01 Peterhansel/Boulanger (Mini Buggy) 29:36.49 heures
02. Al-Attiyah/Baumel (Toyota) +4:50 minutes
03. Sainz/Cruz (Mini Buggy) +38:55
04 Przygonski/Gottschalk (Toyota) +1:38.08 heures
05. Roma/Winocq (Prodrive) +2:30.29
06. Vasilyev/Tsyro (Mini 4×4) +2:42.00
07. Al-Qassimi/Panseri (Peugeot) +2:45.33
08. Prokop/Chytka (Ford) +3:18.24
09. De Villiers/Haro Bravo (Toyota) +3:26.50
10e Lavieille/Garcin (Optimus) +3:41.57

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *