Premiers essais à partir du milieu de l'année

Premiers essais à partir du milieu de l’année

Dakar



Premiers essais à partir du milieu de l'année

(RacingNews.fr) – Les préparatifs d’Audi pour le départ du Rallye Dakar 2022 progressent. Comme l’a annoncé le constructeur allemand vendredi, la conception du véhicule d’entrée de gamme est en grande partie achevée. Le déploiement est prévu pour la fin du mois de juin, la première mondiale en juillet. Les premiers essais sont prévus pour le milieu de l’année.

La voiture de course Audi pour le Dakar devrait faire ses débuts en milieu d’année.
Zoom

Audi a également fixé le cap en termes de personnel pour le premier départ du Dakar en tant qu’équipe d’usine. Andreas Roos, qui était dernièrement responsable du programme DTM chez Audi Sport, a pris en charge la gestion du projet.

« Avec le projet du Dakar, Audi reste fidèle à sa philosophie qui consiste à utiliser pour la première fois en sport automobile de nouvelles technologies révolutionnaires pour la série », déclare Julius Seebach, responsable d’Audi Motorsport. « Dans notre histoire du rallye, c’était la transmission quattro, par exemple, et maintenant nous allons tester les composants des futures transmissions électriques dans des conditions extrêmes au Rallye Dakar. »

Trois moteurs de Formule E seront utilisés

« Le projet du Dakar est un énorme défi pour toute l’équipe », déclare Roos. « Nous avons un calendrier serré pour mettre en œuvre notre concept innovant. Nous sommes le premier constructeur automobile à s’attaquer au Rallye Dakar avec un groupe motopropulseur électrique. Tout le monde dans l’équipe travaille à plein régime pour s’assurer que nous sommes prêts à partir à temps pour le Dakar 2022. »

Andreas Roos est le nouveau chef de projet d’Audi pour le rallye Dakar Zoom.

Le coureur du Dakar utilisera l’unité moteur-générateur (MGU) de l’actuelle Formule E qu’Audi a nouvellement développée pour la saison 2021 – et trois d’entre eux : « Nous aurons un MGU sur l’essieu avant et un sur l’essieu arrière. Un troisième MGU sert de générateur pour charger la batterie haute tension pendant la conduite », explique Roos.

« Bien sûr, nous devons apporter des modifications parce que le désert présente des défis différents de ceux des villes dans lesquelles nous courons actuellement en Formule E. Les sauts, le sable, les très longues étapes. Mais fondamentalement, nous pouvons nous appuyer sur le savoir-faire de la Formule E et aussi de nos courses du Mans avec l’e-tron quattro », explique le chef de projet.

Audi développe également la batterie haute tension elle-même. En Formule E, il s’agit d’une exigence standard en tant que pièce de fournisseur pour toutes les équipes. Le moteur quatre cylindres du DTM fournit l’énergie nécessaire à la charge. « Ce moteur est incroyablement efficace et à la pointe de la technologie en termes de poids et de consommation », déclare Andreas Roos.

« Le Dakar est unique et constitue l’une des dernières grandes aventures de ce monde », déclare Sven Quandt, qui participe au Rallye Dakar avec son équipe Q Motorsport en collaboration avec Audi Sport. « Je suis convaincu qu’un constructeur automobile peut gagner beaucoup en participant au Rallye Dakar – surtout si l’on choisit une voie innovante comme l’a fait Audi avec le groupe motopropulseur électrique. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *