"Tout pour l'ananas doré"

« Tout pour l’ananas doré »

Dakar



"Tout pour l'ananas doré"

(RacingNews.fr) – Matthias Walkner a terminé le Rallye Dakar 2021 à la neuvième place. Le pilote d’usine KTM avait déjà perdu toute chance de faire un bon résultat le deuxième jour. Une panne d’embrayage a coûté à l’Autrichien deux heures et 26 minutes. Il est retombé à la 46e place du classement général.

Matthias Walkner s’est battu pour remonter à la neuvième place.
Zoom

A ce moment-là, l’écart entre Walkner et les coureurs de tête était de deux heures. Après douze étapes, sa perte de temps s’élève à deux heures et 32 minutes. « Les courses du Rallye Dakar deviennent de plus en plus exigeantes chaque année, c’était un Dakar vraiment brutal », dit Walkner.

« En même temps, tout avait si bien commencé avec une troisième place, mais ensuite la panne d’embrayage, dans laquelle j’ai perdu presque deux heures et demie. Cela a réduit à néant tout espoir de podium d’un seul coup et dès la deuxième étape. »

« Malgré tout, j’ai ensuite essayé de continuer, de profiter de toutes les étapes et de faire de mon mieux. Je me suis vraiment beaucoup amusé, sauf les deux derniers jours. Bien sûr, il était aussi parfois très difficile de me motiver à prendre un tel risque extrêmement élevé – tout cela pour l’ananas doré. »

« Malgré tout, j’ai acquis beaucoup de nouvelles impressions et je peux à nouveau raconter d’autres histoires, comme le jour où j’ai essayé de retenir mes collègues pendant deux heures pour accéder à une réserve de pièces détachées afin de pouvoir continuer. »

Le dernier jour, l’Autrichien s’est écrasé contre une clôture de barbelés.

« Ce sont des moments intéressants à retenir. Mais aussi la courbe d’apprentissage en termes de vitesse et de navigation a montré une forte tendance à la hausse. » Le rallye s’est terminé pour le vainqueur général 2018 avec la troisième place de la dernière étape.

Cela ne s’est pas passé sans heurts, cependant.  » Le matin, je disais encore que c’est de la folie de ne pas avoir chuté une seule fois pendant tout un Dakar. C’est une première. Puis je roule à 60 km/h dans une clôture de barbelés qui n’a pas cédé. »

« Ça m’a fait tomber de ma moto de plein fouet. Heureusement, la lentille était assez dure et n’avait que quelques égratignures dues au fil barbelé. Lèvre et épaule, j’ai été un peu insulté et je peux encore voir quelques étoiles, mais je vais bien. »

Le meilleur pilote KTM est Sam Sunderland, troisième. La recrue Daniel Sanders a suivi en quatrième position. Les privés Skyler Howes et Stefan Svitko ont terminé respectivement cinquième et huitième.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *