"Il ne faut jamais abandonner ses rêves !"

« Il ne faut jamais abandonner ses rêves ! »

WRC



"Il ne faut jamais abandonner ses rêves !"

(RacingNews.fr) – Adrien Fourmaux avait toutes les raisons de se réjouir après la deuxième manche du Championnat du monde des rallyes (WRC) en Suède : le pilote Ford a non seulement obtenu le meilleur résultat de sa carrière WRC jusqu’à présent, mais il a également décroché son premier podium en terminant troisième au classement général derrière le vainqueur Esapekka Lappi (Hyundai) et Elfyn Evans (Toyota).

Adrien Fourmaux se réjouit de son premier podium en WRC
Zoom

Pour Fourmaux, c’est la concrétisation d’un rêve longtemps attendu. « Cela montre que l’on peut [das Podium] peut être atteint un jour si on n’abandonne jamais », se réjouit le Français de 28 ans. « Quand on croit en un rêve, il faut juste le suivre et ignorer les gens qui vous disent que vous ne pouvez pas l’atteindre ».

Déjà, après la deuxième des 13 manches du WRC, Fourmaux a marqué plus de points que lors de sa première saison complète en Rally1 en 2022. L’an dernier, le Français a ensuite été relégué au programme Rally2 de M-Sport, avant de se voir offrir une seconde chance dans la catégorie supérieure du WRC cette année.

Fourmaux est « très content de ça »

« C’est vraiment génial. Ce n’est que mon quatrième rallye sur neige, donc je peux vraiment en être fier », a déclaré Fourmaux lors d’un entretien avec l’édition anglophone de Motorsport.com, une plateforme sœur de RacingNews.fr sur Motorsport Network. « C’est mon premier podium dans la catégorie reine pour le deuxième rallye de mon retour en Rally1, donc je suis très content ».

Ce résultat a également constitué une avancée importante pour le classement général. « Nous sommes troisièmes au championnat, c’est fou », rayonne le pilote Ford. « Le chemin est encore long, mais je suis vraiment content, car nous avons eu beaucoup de conditions avec la neige, et parfois nous n’avions pas une bonne position sur la piste, et monter sur le podium après tout ça, c’est fantastique ».

« Pour être honnête, mon objectif était la cinquième place, et si j’avais terminé là, j’aurais été content », admet Fourmaux, « mais être deuxième le samedi et finir troisième, c’est génial ».

Une frayeur coûte la deuxième place au classement général

Lors de la onzième étape, Fourmaux a réalisé le quatrième meilleur temps en spéciale de sa carrière. Un peu plus tard, il a dû digérer une seconde de frayeur lorsqu’il a percuté un banc de neige lors de la 15e étape. Le Français de 28 ans a alors décidé de ne pas s’engager dans une bataille avec Evans et a chuté à la troisième place à l’arrivée.

« D’habitude, je suis quelqu’un d’assez calme, alors je ne veux pas avoir le sentiment que tout va bien et que nous allons maintenant décrocher beaucoup de podiums », a déclaré Fourmaux, qui reste réaliste après son premier podium. « Il y en a un dans la poche, mais je dois me préparer pour les prochains rallyes ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *