VeeKay n'est pas le seul responsable du crash de Ganassi

VeeKay n’est pas le seul responsable du crash de Ganassi

Indycar



VeeKay n'est pas le seul responsable du crash de Ganassi

VeeKay n’est pas le seul responsable du crash de Ganassi (23 août)

Scott Dixon a également été impliqué dans l’accident avec Rinus VeeKay et Alex Palou
Zoom

L’accident avec Scott Dixon, Alex Palou et Rinus VeeKay a été le théâtre par excellence de la dernière course ovale de la saison IndyCar en 2021. Lorsque le pilote Carpenter VeeKay a commis une erreur samedi soir dans le virage 1 au Gateway Motorsports Park à St. Louis et était à la fois le leader de la table Palou et Même son coéquipier Ganassi Dixon a malheureusement été éliminé, la lutte pour le titre a commencé à tourner la tête. La victoire du pilote Penske Josef Newgarden et la deuxième place du pilote McLaren Patricio O’Ward ont ensuite fait le reste.

« Tout d’abord, je suis désolé pour Alex et Scott. Ils ont tous les deux de bonnes cartes au championnat », a déclaré la première réaction de VeeKay dans une interview télévisée samedi soir. Le Néerlandais a fait allusion aux P1 et P3 dans le tableau, où se trouvait le duo Ganassi avant l’incident. Actuellement, Palou n’est qu’en P2 et Dixon qu’en P4 du tableau.

« J’étais concentré sur Scott et je restais juste derrière lui », a déclaré VeeKay et sur: « Puis tout s’est enchaîné et c’est devenu trop serré. Avant d’attraper Scott, mes roues avant se sont bloquées. Tout le monde sait qu’avec Oval-Voting peut arriver . Je voulais retarder, mais je ne pouvais plus le faire. Je suis désolé pour tout le monde. Je ne pense pas que je sois responsable de cela. « 

Sur Twitter, VeeKay a souligné sa déclaration de l’interview télévisée : « Mauvaise fin d’une bonne nuit. La voiture était bonne, j’ai bien avancé. Quant à l’incident, je suis vraiment désolé pour Alex Palou et Scott Dixon. Après avoir regardé au niveau des images à bord, je pense que j’ai fait tout ce que j’ai pu pour éviter de m’impliquer. Allons à Portland. « 

Seulement 24 voitures signalées pour Saint-Louis (20 août)

Samedi à Gateway Motorsports Park, seules les 24 voitures à temps plein 2021 Zoom conduiront

La dernière course ovale de la saison IndyCar 2021 est prévue samedi soir sous les projecteurs sur l’ovale de 1,25 mile du Gateway Motorsports Park à Saint-Louis. Il y a actuellement un petit point d’interrogation derrière la météo, car les prévisions pour samedi prédisent des orages – mais actuellement pour la journée, pas pour la soirée.

Ce qui est certain en revanche, c’est que seulement 24 voitures ont été signalées, ce qui est moins que prévu. Dale Coyne Racing n’a engagé que deux voitures au lieu de trois, Romain Grosjean faisant ses débuts sur ovale dans son ancestrale Coyne Honda # 51. De plus, les spécialistes de l’ovale des équipes Carlin, Carpenter et Ganassi prennent le volant. Conor Daly conduit la Carlin-Chevrolet (numéro de départ 59), Ed Carpenter la Carpenter-Chevrolet n°20 et Tony Kanaan la Ganassi-Honda n°48.

Pendant ce temps, le vainqueur de l’Indy 500 Helio Castroneves ne fait pas partie de la dernière course ovale de la saison. Le deuxième Shank Honda reste à la maison comme prévu. Contrairement aux attentes, cependant, la troisième Coyne Honda, que Pietro Fittipaldi aurait dû conduire, manque à l’appel. Et la troisième Rahal Honda, qui a été conduite avec succès à plusieurs reprises par Santino Ferrucci, n’est pas immatriculée cette fois non plus. (Liste complète des inscrits pour St. Louis)

Anniversaire d’Adieu à Trenton Speedway (19 août)

Le coureur Penske Rick Mears a remporté la dernière course de Trenton, Zoom, le 19 août 1979

En raison de son tracé inhabituel, le Trenton Speedway dans l’État américain du New Jersey était l’une des pistes de course ovales les plus distinctives de tous les temps. Il y avait un virage à droite sur la ligne droite arrière de l’ovale de 1,5 mile. Ainsi, le rayon de courbe dans les tours 3/4 était beaucoup plus grand que dans les tours 1/2. Les meilleurs pilotes comme Mario Andretti ont adoré ce défi.

Il y a exactement 42 ans aujourd’hui, le 19 août 1979, la dernière grande course d’IndyCars se déroulait sur le Trenton Speedway. C’était la première saison de l’histoire de la série CART. Et la course de 100 tours sur l’ovale en forme de haricot a été mémorable. Seules 16 voitures étaient au départ, seulement dix ont vu le drapeau à damier. Mais cela ne doit pas cacher le fait que la décision de gagner était extrêmement excitante.

Tom Sneva, qui conduisait une McLaren pour l’équipe de Jerry O’Connell, était en tête. Avec trois tours à faire, cependant, le pilote Penske Rick Mears, qui avait des pneus plus frais, a tiré dans le virage à droite distinctif à gauche de Sneva et a passé le virage 3 à l’intérieur au début. Le coéquipier de Mears Penske, Bobby Unser, a également dépassé Sneva, qui n’a terminé que troisième. Pour Mears, en revanche, il s’agissait de la deuxième des trois victoires de la saison inaugurale de la série CART. A la fin de la saison, le Californien était le premier champion de l’histoire de cette inoubliable série de courses.

À propos : des courses NASCAR ont également eu lieu à Trenton Speedway jusqu’en 1972. La course CART du 19 août 1979 (en dehors des courses locales) était la performance d’adieu. Un peu plus tard, la ligne a été démolie. À part un lac qui était alors dans le champ intérieur, rien ne vous rappelle aujourd’hui l’un des ovales les plus distinctifs qui aient jamais existé.

Alex Albon sur le point de rejoindre IndyCar ? (18 août)

Alex Albon conduira-t-il en IndyCar après la Formule 1 et le DTM ? Zoom

Alex Albon est intéressé à passer à la série IndyCar. Le Thaïlandais est monté sur deux podiums en 38 sorties au total en Formule 1, mais a été remplacé par le vétéran Sergio Perez chez Red Bull pour la saison 2021 en cours. Albon conduit actuellement un programme à temps partiel en DTM pour l’équipe Ferrari AF Corse sponsorisée par Red Bull. Ces jours-ci, cependant, le joueur de 25 ans était à Indianapolis pour parler à plusieurs propriétaires d’équipes IndyCar lors du week-end de course organisé comme un double événement par IndyCar et NASCAR.

« Oui, Alex a parlé à beaucoup de gens », confirme Dale Coyne à notre plateforme sœur anglophone ‘Motorsport.com’. Pour l’équipe de Coyne, l’ex-pilote de Formule 1 Romain Grosjean, entre autres, prend le volant. Pour 2022, cependant, la recrue de cette année sera avant tout courtisée par Andretti Autosport. Coyne révèle qu’Albon est sur sa propre liste : « Nous le surveillons depuis un moment et nous lui parlons depuis plus d’un an. Il est intéressé, cela ne fait aucun doute. »

« Romain fait un excellent vendeur pour nous en montrant ce que nous pouvons faire en équipe », a déclaré Coyne, faisant l’éloge du Français, qui a terminé sur le podium pour la deuxième fois de sa saison recrue à Indianapolis.  » Lui et Alex ont parlé pendant longtemps « , a déclaré Coyne, parlant de  » à quel point c’est génial dans cette série de courses, à quel point les voitures sont compétitives et comment elles conduisent « .

« Que ça [IndyCar-Fahren auf einem Rundkurs] permet d’apprendre rapidement, nous l’avons vu à Lundgaard « , dit Coyne, faisant référence aux débuts en force du pilote de Formule 2 Christian Lundgaard (voir l’entrée du 17 août ici directement ci-dessous). Albon a également connu du succès en Formule 2. C’est ainsi que cela s’est terminé Après quatre victoires, il a terminé troisième au classement général derrière les pilotes de Formule 1 George Russell et Landon Norris lors de la saison 2018. Reste à savoir si Albon passera réellement à la série IndyCar en 2022.

Lundgaard ravi de ses débuts en force (17 août)

Christian Lundgaard a fait des débuts en force sur le circuit d’Indianapolis, Zoom

Le pilote de Formule 2 Christian Lundgaard s’est surpris avec ses débuts en IndyCar samedi dernier. Sur le circuit de l’Indianapolis Motor Speedway, Lundgaard a franchi la ligne d’arrivée en P12 au volant de la troisième Rahal Honda après avoir fait sensation dans la deuxième ligne de la grille en qualifications. Le jour de la course, le Danois de 20 ans, qui fait partie du programme alpin pour les jeunes, a lutté contre une intoxication alimentaire. Néanmoins, il a franchi les 85 tours et a beaucoup appris au passage.

Parti de la P4, Lundgaard est dépassé par Colton Herta dès le premier tour. Parce qu’il a retardé son premier arrêt au stand sous vert un peu plus longtemps que les pilotes devant lui, le débutant en IndyCar a même réservé deux tours d’emblée. Il a finalement franchi la ligne d’arrivée à la douzième place, laissant même derrière lui des ex-champions comme Simon Pagenaud ou Sébastien Bourdais.

En qualifications pour sa première course IndyCar, Lundgaard a fait sensation sur P4 Zoom

« Le week-end a été tout simplement incroyable », a déclaré Lundgaard. « J’ai apprécié chaque seconde. Terminer dans le top 5 avec 28 voitures en qualifications n’était pas à prévoir. Mais cela nous a mis en bonne position pour la course. Avoir mené entre-temps était incroyable. Dans l’ensemble, c’est Mais surtout pour moi de ne pas faire d’erreur et de finir la course proprement. C’était beaucoup plus important pour moi de faire les 85 tours qu’une soixantaine. C’était juste important d’acquérir l’expérience d’une course entière. « 

Les coéquipiers de Lundgaard, les deux pilotes réguliers de Rahal Graham Rahal et Takuma Sato, ont terminé la course aux 7e et 10e places. « J’étais probablement un peu plus prudent que agressif », a déclaré Lundgaard, mais a souligné avec insistance : « Je suis content de la P12. J’ai beaucoup appris. C’était une expérience fantastique. Maintenant, je peux et avec un bonne conscience, commencez le voyage de retour avec beaucoup d’expérience de l’Amérique. « 

Palou reste optimiste après une panne moteur (16 août)

Le pilote de Ganassi Alex Palou ne laisse pas sa bonne humeur gâcher Zoom

Pour Alex Palou, la course sur circuit d’Indianapolis de la série IndyCar samedi dernier ne s’est pas déroulée comme prévu. Avec 17 tours à faire, il était à la quatrième place lorsque le moteur Honda à l’arrière de sa voiture bleue Ganassi s’est arrêté. Venu à Indianapolis en tant que leader du tableau, Palou est toujours celui-ci. Mais son avance a fondu de 42 points à 21 points.

Plus encore : parce que la panne moteur nécessite un changement de moteur, Palou sera relégué de six positions de départ lors de la prochaine course (samedi au Gateway Motorsports Park de Saint-Louis). Néanmoins, l’Espagnol de 24 ans, qui dispute sa deuxième saison en IndyCar et sa première pour Ganassi, aborde les quatre dernières courses de la saison avec confiance.

« Nous avons eu la pire journée imaginable, mais nous avons encore 21 points d’avance », a déclaré Palou, ajoutant: « Je pense que nous sommes en bonne position. Nous devons juste continuer comme avant. » Ce que Palou entend par là est clair. Au cours des douze courses de la saison jusqu’à présent, il a terminé neuf fois dans le top 10. Seul son coéquipier de Ganassi, Scott Dixon, a atteint plus de positions dans le top 10 avec leurs dix.

Le champion en titre Dixon, cependant, a glissé à la troisième place du classement après P17 samedi. Le pilote McLaren Patricio O’Ward est à nouveau deuxième, qui a terminé dans le top 10 avec P5 et, comme Palou, a actuellement neuf résultats dans le top 10. En plus de Palou, O’Ward et Dixon, à quatre courses de la fin de la saison, Penske est le fer de lance de Josef Newgarden et Marcus Ericsson en tant que troisième pilote Ganassi ont encore des chances réalistes de remporter le titre. (Classement général IndyCar 2021)

28 voitures enregistrées pour le circuit d’Indianapolis (13 août)

En mai, le circuit d’Indianapolis était déjà utilisé, maintenant Zoom à nouveau

Le nombre de véhicules inscrits à une course IndyCar augmentera de course en course à l’été 2021. Alors qu’il y avait 25 voitures à Elkhart Lake fin juin, 26 voitures à Mid-Ohio début juillet et 27 voitures à Nashville début août, il y a même 28 voitures inscrites sur le circuit d’Indianapolis ce week-end.

Cela signifie que la course, qui aura lieu samedi, compte le plus grand nombre de participants pour une course IndyCar, à l’exception de l’Indy 500, depuis presque exactement dix ans. Plus de 28 voitures, à l’exception d’une Indy 500, ont été récemment enregistrées lors de la finale de la saison 2011 tragique et finalement non classée à Las Vegas. À cette époque, il n’y en avait pas moins de 34 et donc même un de plus que ceux autorisés à participer à l’Indy 500 chaque année.

La dernière course IndyCar réellement classée avec plus de 28 voitures qui n’était pas une Indy 500 ? Kentucky 300 au Kentucky Speedway à Sparta 2011. Cette course était juste avant la finale tragique de la saison au cours de laquelle Dan Wheldon a perdu la vie et avait 29 voitures.

Dans la course de samedi sur le circuit d’Indianapolis, en plus des 24 voitures à temps plein, les quatre autres suivantes seront en compétition : deuxième Shank Honda (numéro de départ 06) avec Helio Castroneves, troisième Rahal Honda (numéro de départ 45) avec le débutant IndyCar Christian Lundgaard, troisième Coyne-Honda (numéro de départ 52) ​​avec Cody Ware et le Top Gun Chevrolet (numéro de départ 75) avec RC Enerson. (Liste complète des engagés pour le circuit d’Indianapolis)

Pagenaud et Castroneves à nouveau coéquipiers ? (12. août)

Pagenaud et Castroneves rouleront-ils ensemble pour Meyer Shank Racing en 2022 ? Zoom

Helio Castroneves et Simon Pagenaud seront-ils à nouveau coéquipiers lors de la saison 2022 d’IndyCar ? Chez Penske, les deux ont été coéquipiers d’IndyCar pendant trois ans, de 2015 à 2017. Ils étaient alors également coéquipiers de Penske lors de certaines courses IMSA de 2018 à 2020, mais pas dans la même voiture. En 2022, le Brésilien et le Français pourraient à nouveau former une équipe dans la série IndyCar, mais pas à Penske.

Castroneves a été présenté il y a quelques semaines par Meyer Shank Racing comme pilote à temps plein pour 2022. Et maintenant, le propriétaire de l’équipe, Michael Shank, révèle que l’un des meilleurs candidats pour un deuxième poste de pilotage à temps plein est Pagenaud. « Il est sur notre liste, bien sûr, mais ce n’est pas encore prêt à être dit », a déclaré Shank dans une interview avec notre plateforme sœur anglophone ‘Motorsport.com’. A cette occasion, cependant, il affirme que Pagenaud « est dans le top 5 des personnes à qui nous parlons, cela ne fait aucun doute ».

Pour le moment, ni la séparation de Pagenaud de Penske à la fin de la saison ni son amarrage avec Shank pour la nouvelle saison ne sont officiellement confirmés. Pagenaud lui-même dit : « Je ne peux vraiment pas encore parler de 2022. Ce sont des contrats qui contiennent des accords de confidentialité. Si je devais divulguer quelque chose, cela pourrait me causer de sérieux ennuis. »

En conséquence, le champion IndyCar de 2016 et vainqueur de l’Indy 500 de 2019 est « toujours en discussions en cours avec Penske », ce qu’il « ne peut pas expliquer ». Contrairement à Pagenaud, les trois coéquipiers IndyCar de cette année, Josef Newgarden, Scott McLaughlin et Will Power, ont écrit qu’ils conduiront également pour Penske en 2022. Il n’est pas exclu que l’équipe passe de quatre à trois voitures.

Nashville Races fait des chiffres de télévision extrêmement forts (11 août)

La victoire insensée de Marcus Ericsson à Nashville a vu 1,2 million de personnes sur NBCSN Zoom

La première édition turbulente et parfois chaotique d’une course urbaine IndyCar à Nashville dimanche dernier a généré le plus grand nombre de téléspectateurs pour une course IndyCar à la télévision par câble américaine depuis plus de deux décennies.

La course a été diffusée sur la chaîne sportive de NBC NBCSN. Il a enregistré 1,2 million de téléspectateurs dimanche. Tant de gens n’ont jamais été comptés pour une course IndyCar sur NBCSN. Un nombre plus élevé de téléspectateurs à la télévision par câble américaine pour cette série de courses était la dernière fois dans la saison CART 1998 lorsque ESPN diffusait. Sont exclues des statistiques les courses qui n’étaient pas diffusées par NBCSN ou ESPN, mais directement par NBC ou ABC antérieur (surtout Indy 500).

IndyCar 2021 : Nashville

Les temps forts de la course 11 sur 16 de la série IndyCar 2021, le Grand Prix Big Machine Music City à Nashville ! Plus de vidéos de course de formule

La course de la ville de Nashville sera au moins là dans un proche avenir. Lorsque le contrat avec la série IndyCar a été signé en septembre 2020, il a été communiqué avec une durée de « plusieurs années ». On ne sait pas s’il y aura des modifications au tracé de l’itinéraire pour 2022. En particulier, les passages étroits en courbe sur le terrain du stade Nissan et entre le premier et le deuxième croisement du pont ont causé toutes sortes de déchets ce week-end.

Le pilote de Formule 2 Lundgaard fait ses débuts en IndyCar (10 août)

Christian Lundgaard s’apprête à courir pour la première fois dans la série Zoom IndyCar

Christian Lundgaard fera ses débuts en IndyCar dans le cadre de la course sur circuit à Indianapolis Motor Speedway. Le Danois, qui participe à la Formule 2 pour ART, pilotera la troisième voiture Rahal-Letterman-Lanigan. Le jeune pilote alpin a remporté deux courses jusqu’à présent dans sa carrière en 2020.

Lundgaard a déjà testé RRL il y a deux semaines au Barber Motorsports Park pour préparer sa mission. Il conduira la voiture portant le numéro de départ 45, dans laquelle Santino Ferrucci a également siégé lors de la saison 2021. « La voiture s’est bien comportée et je pense qu’elle sera encore meilleure en course », a déclaré le Danois de 20 ans.

Ericsson s’émerveille et se sent avec Bourdais (9 août)

La deuxième victoire de Marcus Ericsson en IndyCar l’a également surpris, Zoom

Même des heures après sa victoire complètement folle lors de la première course urbaine de la série IndyCar à Nashville, Marcus Ericsson ne pouvait pas comprendre comment il pouvait même terminer la course en tant que vainqueur. A la deuxième relance, il s’engouffre dans la queue de Foyt-Chevrolet de Sébastien Bourdais. La Ganassi Honda d’Ericsson est montée et a brièvement perdu le contact avec le sol avec les quatre roues. Mais à part un aileron avant endommagé, les dégâts ont été limités alors que la course était terminée pour Bourdais.

« J’essaie toujours de comprendre comment j’ai gagné à la fin après avoir vu le ciel au cinquième tour et pensé que ma course était terminée. Je ne peux tout simplement pas le croire », a déclaré Ericsson, se référant à l’accident avec Bourdais décrit :  » Je suis désolé pour Seb. J’ai juste été pris du mauvais pied quand j’ai pensé que ça allait recommencer. »

« La voiture a été réparée. J’ai écopé d’une pénalité stop-and-go et j’étais dernier. À partir de ce moment-là, il s’agissait vraiment de limiter les dégâts », a déclaré Ericsson. Dans la phase finale de la course, il a subi une forte pression de Colton Herta, qui avait remporté les deux séances d’essais libres, avait pris la pole des qualifications et avait bouclé la plupart des tours en course.

En raison de la stratégie, Herta était derrière Ericsson vers la fin de la course – et s’est rapidement écrasé dans le mur. « Félicitations à Marcus, qui était vraiment fort à la fin. Je ne pensais pas qu’il aurait assez de carburant, mais il vient de partir », a déclaré le jeune Andretti, qui a admis: « Je viens de le jeter. »

27 voitures engagées pour la première course urbaine à Nashville (6 août)

Nashville est le premier nouveau circuit urbain IndyCar en dix ans (Photo: Detroit) Zoom

27 voitures sur la liste des engagés pour une course d’IndyCar : hormis l’Indy 500, il n’y a pas eu un plateau aussi important depuis plus de huit ans. La dernière fois qu’il y a eu un peloton de départ avec 27 voitures à Long Beach, c’était lors de la saison 2013. Ce week-end, 27 voitures sont inscrites pour la première course urbaine à Nashville.

Lors du Grand Prix Big Machine Music City sur le tout nouveau circuit urbain à double traversée de pont (voir inscription du 3 août ci-dessous), les trois suivantes s’ajoutent aux 24 IndyCars inscrites à plein temps : La deuxième Shank Honda ( numéro de départ 06), celui de l’Indy 500 a été conduit à la victoire par Helio Castroneves, et qui est à nouveau conduit par « Spiderman » ; la troisième Rahal Honda (voiture 45), qui sera conduite par Santino Ferrucci pour la dernière fois peut-être ; et la troisième Coyne Honda (numéro de départ 52), qui est conduite par Cody Ware pour la deuxième fois après Elkhart Lake. (Liste d’inscription complète pour Nashville)

Pour le pilote Penske Josef Newgarden, la première d’une course en ville à Nashville est la première course à domicile de sa carrière. Lorsque la série IndyCar a roulé sur le Nashville Superspeedway juste à l’extérieur de la ville de 2001 à 2008, Newgarden était loin de là. En 2005, il a commencé le karting. Il passe ensuite quelques années dans des formules juniors aux Etats-Unis et en Grande-Bretagne. Et après une saison GP3 et une saison Indy Lights, il rejoint la série IndyCar en 2012.

Le plan Bathurst de McLaughlin échouera-t-il dans les délais? (5 août)

L’invité de Scott McLaughlin débutera-t-il au Bathurst 1000? Zoom

Depuis que Scott McLaughlin a quitté la série Supercars en Australie en tant que triple champion l’hiver dernier pour passer à la série IndyCar, son plan a été de lancer le Bathurst 1000 comme point culminant de la saison des Supercars cette année. Chez Dick Johnson Racing, son employeur à succès de 2018 à 2020 (à l’époque en collaboration avec Penske), l’un des deux deuxièmes sièges de Bathurst est réservé au champion. Le plan de McLaughlin pourrait échouer à la date.

Parce qu’une quarantaine de deux semaines est obligatoire lors de l’entrée en Australie, McLaughlin n’aurait pas pu assister à la date initialement prévue à Bathurst (10 octobre) puisque la finale d’IndyCar (Long Beach) a été reportée au 26 septembre. En attendant, la date de Bathurst a également été reportée, soit au 7 novembre. Le début de McLaughlin en tant que deuxième pilote dans l’une des deux Ford Mustang de Dick Johnson Racing n’est toujours pas gravé dans le marbre.

« À l’heure convenue, nous [IndyCar-]Effectuez des essais routiers en hiver », note McLaughlin dans le podcast« Parked Up »et explique :« En raison de la quarantaine de deux semaines, deux semaines peuvent être perdues. Et effectivement, après mon réglage de siège, je prévois d’y passer quelques semaines avant la course. Je prévois d’être en Australie avec un mois et demi. Cela faisait longtemps que je serais absent de mon plan d’essais hivernal IndyCar. »

Le retour des Juncos grâce à un nouveau partenaire (4 août)

Juncos Racing prévoit la première saison à temps plein de la série IndyCar Zoom pour 2022

Sous le nouveau nom Juncos Hollinger Racing, Juncos Racing revient dans la série IndyCar grâce à un nouvel investisseur. L’équipe de course fondée par Ricardo Juncos fait équipe avec Brad Hollinger et alignera une voiture lors des trois dernières courses de la saison IndyCar en 2021. Encore plus : un programme à temps plein est prévu pour 2022.

Il n’a pas encore été annoncé qui conduira la Chevrolet Juncos aux courses de Portland, Laguna Seca et Long Beach en septembre. Il est possible que différents pilotes soient utilisés pour déterminer le pilote régulier pour 2022 sur cette base.

Juncos Racing a participé pour la dernière fois à l’Indy 500 de 2019 dans la série IndyCar. À cette époque, Kyle Kaiser a connu un succès sensationnel en éliminant le pilote McLaren Fernando Alonso du peloton de départ de 33 personnes pour la course. Juncos n’a jamais terminé une saison complète d’IndyCar, comme cela est maintenant prévu pour 2022. En 2018, cependant, il y avait douze missions, avec Rene Binder (photo) et Alfonso Celis Jr. conduisant également aux côtés de Kaiser.

Brad Hollinger, qui a rendu possible le retour des Juncos, a fait partie de l’équipe de Formule 1 Williams jusqu’en 2020. En 2019, c’est lui, entre autres, qui a rendu possible une voiture supplémentaire pour Dale Coyne Racing dans l’Indy 500. Cela a ensuite été utilisé sous le message encombrant « Dale Coyne Racing avec Jonathan Byrd’s Racing et Belardi Auto Racing » et a été conduit par James Davison à une respectable douzième place dans la course.

Grosjean montre le circuit urbain de Nashville en simulateur (3 août)

Voici le tracé du circuit urbain IndyCar à Nashville Zoom

Ce week-end prochain, la série IndyCar pilotera un nouveau circuit urbain pour la première fois en dix ans. En 2011 c’était Baltimore, en 2021 c’est Nashville. Le parcours de la capitale de l’État américain du Tennessee, qui a été construit en 18 équipes de nuit au cours des dernières semaines et est actuellement en cours de finalisation, fait 3,5 kilomètres de long et compte onze virages.

Le plus récent circuit urbain d’IndyCar se déroule dans le sens inverse des aiguilles d’une montre, le passage le plus distinctif étant la double traversée du pont sur la rivière Cumberland. La recrue IndyCar Romain Grosjean montre à quoi ressemble le circuit urbain de Nashville du point de vue du pilote en utilisant une vidéo embarquée du simulateur Honda.

Circuit urbain à Nashville : tour à bord dans le simulateur

Scott Dixon encore une fois avec la meilleure régularité (2 août)

Le pilote de Ganassi, Scott Dixon, n’est pas en tête du classement général IndyCar, mais… Zoom

Tout comme dans la saison NASCAR, la pause estivale est presque terminée dans la saison IndyCar. Si les pilotes NASCAR n’ont derrière eux que deux week-ends sans course, ce qui pour eux est encore un nombre inhabituellement élevé d’un seul coup, les pilotes IndyCar ont même quatre week-ends sans course derrière eux. La série de courses de formule américaine se poursuit dimanche prochain avec la première course urbaine à Nashville.

Au classement général, le jeune de Ganassi Alex Palou est en tête après dix des 16 courses de la saison. Deux autres listes, cependant, sont dirigées par son coéquipier expérimenté Scott Dixon. D’une part, le champion en titre a réalisé le plus de tours en tête, à savoir 396 et donc plus du double de l’actuel deuxième meilleur de cette liste : le pilote Penske Josef Newgarden avec 197.

D’un autre côté, Dixon a également obtenu le plus grand nombre de résultats dans le top 10, à savoir neuf. La seule course dans laquelle il a raté le top 10 était, entre autres, l’Indy 500 avec des points doublés. , qui ont tous deux huit résultats dans le top 10.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *