Chris Buescher remporte l'élimination en playoff de Busch, Harvick & Co.

Chris Buescher remporte l’élimination en playoff de Busch, Harvick & Co.

Nascar



Chris Buescher remporte l'élimination en playoff de Busch, Harvick & Co.

(RacingNews.fr) – Troisième course de play-offs des NASCAR Cup Series 2022 et déjà une troisième victoire pour un candidat non titré. Samedi soir, lors de la Bass Pro Shops Night Race sur le Bristol Motor Speedway, c’est Chris Buescher (RFK-Ford) qui s’est hissé sur la Victory Lane.

Première victoire pour RFK Racing grâce à Chris Buescher lors de la Night-Race à Bristol.
Zoom

Buescher est déjà le 19ème vainqueur différent de la saison 2022 en cours. Il n’y en a eu autant qu’une seule fois jusqu’à présent dans l’ère moderne du NASCAR, écrite depuis 1972, à savoir lors de la saison 2001. (Photos : NASCAR à Bristol)

S’il s’agit pour Buescher lui-même de la deuxième victoire de sa carrière en Coupe (après Pocono en 2016 pour Front Row Motorsports), il s’agit pour l’équipe Roush, remaniée cet hiver, de sa première victoire depuis cinq ans. La dernière fois que Ricky Stenhouse avait triomphé à Daytona pour l’équipe de Jack Roush, c’était en juillet 2017.

Depuis cet hiver, Brad Keselowski est copropriétaire de l’équipe Roush, qui s’appelle depuis lors RFK Racing. Dans cette nouvelle configuration, il s’agit désormais de sa première victoire dans une course aux points.

Pendant longtemps, il a semblé à Bristol que Keselowski pouvait remporter la première victoire de son équipe. Mais après une crevaison tardive, il s’est retrouvé en tête et n’a obtenu que la 13e place. Il a ensuite été le premier à féliciter Buescher lors du tour de sortie. (Résultat : NASCAR à Bristol)

La course nocturne de Bristol était la première course dite « cutoff » des playoffs. Les ex-champions Kyle Busch (Gibbs-Toyota) et Kevin Harvick (Stewart/Haas-Ford) ainsi que leurs coéquipiers de Childress Austin Dillon et Tyler Reddick ont été éliminés de la course au titre. Pour les douze participants restants aux playoffs, la lutte pour le titre se poursuivra le week-end prochain avec cette situation de départ :

Galerie de photos : L’état actuel des playoffs de la NASCAR Cup 2022

Aric Almirola (Stewart/Haas-Ford), qui ne s’est pas qualifié pour les playoffs cette année, a pris le départ de la course éclairée à Bristol depuis la pole position et a mené les premiers tours devant près de 100 000 spectateurs.

Peu avant la première des onze phases jaunes (tour 42 suite à des crevaisons de Harrison Burton et J.J. Yeley), le participant aux playoffs Ryan Blaney (Penske-Ford) a repris la tête à Almirola. Mais peu après, Blaney a lui aussi subi une crevaison à l’avant droit et s’est retrouvé dans le mur. C’est à cette occasion qu’Almirola s’est lui aussi retrouvé dans le mur, en essayant d’éviter le crash de Blaney.

Victoires en stage pour Brad Keselowski et Christopher Bell

Alors que les problèmes se sont poursuivis pour Blaney, avec une casse de la suspension arrière droite peu après le redémarrage (qui a finalement coûté plus de 100 tours), Brad Keselowski (RFK-Ford), qui ne participe pas aux playoffs, n’a pas eu de problème dans un premier temps.

Keselowski a parcouru l’intégralité du premier segment de course (125 tours) avec un seul train de pneus. Lorsque le premier drapeau à damier de la soirée a été présenté, il était assuré de remporter sa première victoire de stage de la saison. Christopher et Kyle Busch (tous deux sur Gibbs-Toyota) ont franchi la ligne en deuxième et troisième position.

NASCAR 2022 : Bristol

Les meilleurs moments de la course 3 sur 10 des playoffs des NASCAR Cup Series 2022, la Bass Pro Shops Night Race à Bristol !

Le deuxième segment de la course s’est également déroulé sur 125 tours. Au début, le coéquipier de Keselowski au sein de la RFK, Chris Buescher, était en tête car il était l’un des dix pilotes à ne pas être passé par les stands lors de la caution de la Stage. Mais contrairement à Keselowski, Buescher et ses coéquipiers avaient effectué un arrêt au stand dans la Stage 1.

De nombreuses crevaisons ont également eu lieu lors de ce deuxième segment. L’une d’entre elles concernait le participant aux playoffs Denny Hamlin (Gibbs-Toyota). Pendant ce temps, son coéquipier Christopher Bell, déjà qualifié pour le « Round of 12 » au départ de la course, a remporté la Stage 2, suivi par Ross Chastain (Trackhouse-Chevrolet) et Chase Briscoe (Stewart/Haas-Ford). A la fin de la Stage 2, le top 10 était entièrement entre les mains des participants aux playoffs.

La panne de moteur de Kyle Busch ouvre le dernier segment de la course

Le dernier segment de course était prévu pour 250 tours. Et il a commencé par l’abandon de Kyle Busch. Une panne de moteur sur la Toyota Gibbs #18, qu’il quittera à la fin de la saison pour la Chevrolet Childress #8, semblait sceller directement l’élimination de Busch des playoffs de cette année.

Mais : la phase jaune déclenchée par la panne moteur de Busch a été immédiatement suivie d’un crash impliquant, parmi d’autres pilotes, trois participants aux playoffs : Daniel Suarez (Trackhouse-Chevrolet) ainsi que Tyler Reddick et Austin Dillon (tous deux Childress-Chevrolet).

Ainsi, Kyle Busch s’est retrouvé entre-temps dans la zone positive du tableau des playoffs et pouvait encore espérer se qualifier pour le « Round of 12 ». Mais au final, il a manqué cette progression dans la lutte pour le titre pour deux points face à Austin Cindric (Penske-Ford).

Cindric, le vainqueur de Daytona 500 de cette année, a été victime d’une crevaison dès la première étape à Bristol et a perdu plusieurs tours. Mais contrairement à Busch, il a terminé la course. Il s’est classé 20e, juste assez pour se sauver avec deux points d’avance sur Busch pour la deuxième étape des playoffs.

Chris Buescher s’impose après des crevaisons chez Keselowski et Bell

Dans la lutte pour la victoire en course, les vainqueurs de stage Brad Keselowski et Christopher Bell ainsi que Kyle Larson (Hendrick-Chevrolet) ont longtemps été les plus forts.

Mais Keselowski a fait ses adieux à cette lutte lorsqu’il a subi une crevaison à l’avant droit à 84 tours de la fin alors qu’il était en tête. Exactement 20 tours plus tard, Bell a connu le même problème. Il a perdu son pneu arrière droit alors qu’il était en tête.

Chris Buescher a donc repris la tête. Et il ne l’a plus lâché. Alors que Buescher assurait la première victoire de RFK Racing, Chase Elliott et William Byron (tous deux Hendrick-Chevrolet) terminaient respectivement en P2 et P3. Bell s’est finalement classé P4, Larson P5.

Playoffs : Fin du rêve de titre pour Kyle Busch et Kevin Harvick, entre autres

Avant la course de Bristol, Kyle Busch, Austin Dillon, Chase Briscoe et Kevin Harvick se trouvaient dans la zone négative du tableau des playoffs. Briscoe s’est sauvé avec la 14e place samedi soir. En revanche, Kyle Busch, Austin Dillon et Kevin Harvick sont éliminés avec Tyler Reddick. Ces quatre pilotes n’ont donc plus aucune chance de remporter le titre NASCAR en 2022.

Impliqués dans le crash du début de l’étape 3, les coéquipiers de Childress Reddick et Dillon n’ont finalement terminé qu’en 25e et 31e position, ce qui élimine Reddick des playoffs, alors qu’il avait terminé en 3e position lors de l’ouverture des playoffs à Darlington. Pour Dillon, qui s’était qualifié au dernier moment pour les playoffs en remportant Daytona fin août, les P17 et P14 des deux premières courses de playoffs sont insuffisantes pour compenser la P31 de Bristol.

Pour Kyle Busch, la panne de moteur de samedi soir était la deuxième en trois courses du « Round of 16 ». Il avait déjà été éliminé pour la même raison lors de l’ouverture des playoffs à Darlington, alors qu’il était même en tête. Outre ses deux abandons, il a terminé en 18e position à Kansas City, ce qui est insuffisant pour se qualifier pour le « Round of 12 ». Pour Kevin Harvick, le « Round of 16 » a été un échec similaire : P33 à Darlington (incendie), P36 à Kansas City (crash) et maintenant P10 à Bristol (dernier arrêt au stand raté).

Le « Round of 12 », deuxième des quatre étapes des playoffs, débute dimanche prochain (25 septembre) sur le Texas Motor Speedway à Fort Worth. Une semaine plus tard (2 octobre), les courses se dérouleront sur le Talladega Superspeedway. Le « Round of 12 » se terminera le 9 octobre sur le circuit ovale du Charlotte Motor Speedway, le « Roval ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *