Kyle Larson, premier finaliste en 2023, grâce à une victoire serrée

Kyle Larson, premier finaliste en 2023, grâce à une victoire serrée

Nascar



Kyle Larson, premier finaliste en 2023, grâce à une victoire serrée

(RacingNews.fr) – Comme en 2021, comme en 2023 : Kyle Larson (Hendrick-Chevrolet) a remporté la course d’ouverture du « Round of 8 » des playoffs, assurant ainsi à la première occasion possible sa participation à la finale des NASCAR Cup Series, composée de quatre pilotes. Il y est parvenu dimanche sur le Las Vegas Motor Speedway après avoir frôlé la sortie de route dans le deuxième segment de la course et avec une avance d’à peine 0,082 seconde. (Photos : NASCAR à Las Vegas)

Kyle Larson (Hendrick-Chevrolet) est le premier des quatre finalistes.
Zoom

Il y a deux ans, le coup d’envoi du « Round of 8 » avait été donné sur le Texas Motor Speedway. A l’époque, Larson avait remporté la victoire bien plus confortablement. Mais le résultat et surtout la conséquence sont les mêmes. Il est le premier des huit pilotes en lice à avoir réussi à se qualifier pour le « Championship 4 » à Phoenix. Cette finale à quatre se déroulera à nouveau cette année sur le Phoenix Raceway, où Larson a remporté le titre lors de la saison 2021. (Résultat : NASCAR à Las Vegas)

La semaine actuelle a été extrêmement fructueuse pour Kyle Larson. Jeudi, sur l’Indianapolis Motor Speedway, pour sa première apparition dans le cockpit d’une IndyCar, il a passé avec brio le programme des rookies pour l’Indy 500. Trois jours plus tard, il a réussi pour la deuxième fois de sa carrière à se qualifier pour la finale du NASCAR.

L’un des huit participants restants aux playoffs s’est élancé depuis la pole. Il s’agissait une fois de plus de Christopher Bell (Gibbs-Toyota), pour la quatrième fois déjà dans les playoffs de cette année. Mais Bell n’est pas le seul à s’être classé dans le top 5 de la grille de départ : Kyle Larson, son coéquipier chez Hendrick William Byron, le coéquipier chez Gibbs de Bell Martin Truex Jr. et Chris Buescher (RFK-Ford) ont tous participé activement aux playoffs lors des qualifications (samedi).

Kyle Larson en tête après un duel avec Christopher Bell à la Stage 1

Alors que le poleman Christopher Bell menait le premier tour, Kyle Larson, parti de P2, est revenu du premier tour en troisième position derrière William Byron. Deux tours plus tard seulement, c’était au tour de Larson de prendre la tête à Bell. Avant le 30e tour, Bell a repris la tête de la course en piste.

Le premier des trois segments de course (stages) comprenait une série d’arrêts sous drapeau vert. Lors de celle-ci, c’est à nouveau Larson qui a repris la tête à Bell, car Bell – tout comme son coéquipier de Gibbs Martin Truex Jr – a effectué un premier relais plus long que Larson.

La première phase jaune a eu lieu avant le premier drapeau à damier. La raison en était une crevaison sur la voiture d’Erik Jones (Legacy-Chevrolet). Christopher Bell a été l’un de ceux qui ont été renvoyés sur la piste avec seulement deux pneus neufs. Bell a donc repris la tête de la course à Larson. Mais le pilote Hendrick a bénéficié de quatre pneus frais et a repris l’avantage au restart.

Après 80 tours, Kyle Larson a vu le premier drapeau à damiers, suivi de Christopher Bell et de Brad Keselowski (RFK-Ford), éliminé des playoffs le week-end dernier (Charlotte-Roval). Le seul des huit participants aux playoffs encore en activité à ne pas s’être classé dans le top 10 lors de la Stage 1 à Las Vegas était le coéquipier de Keselowski chez RFK, Chris Buescher.

Kyle Larson en tête après avoir frôlé l’accident dans la Stage 2

Le deuxième segment de la course a débuté avec Martin Truex Jr. en tête, car il était le seul à ne pas être rentré aux stands lors de la caution du stage. Denny Hamlin (Gibbs-Toyota) a pris la tête des participants aux playoffs qui ont reçu deux pneus frais sous la ligne jaune. Christopher Bell a été le premier à recevoir des pneus neufs. Ainsi, le trio Gibbs en lice pour le titre a été envoyé dans la deuxième partie de la course avec trois stratégies différentes.

Avec les pneus les plus anciens, Truex Jr. s’est fait rapidement distancer sur la piste, tandis que Hamlin a pris la tête. La deuxième phase jaune de la journée a également été provoquée par une crevaison dans les rangs du Legacy Motor Club. Dans ce cas, il s’agissait de la voiture de Carson Hocevar, qui sera pilote titulaire chez Spire Motorsports en 2024.

Après la troisième phase jaune au total, c’est Brad Keselowski qui a mené la course pendant des tours devant la meute des participants aux playoffs. Dans les rangs de ces huit participants aux playoffs, le vainqueur de la Stage 1 Kyle Larson a évité de justesse un tête-à-queue et un crash dans la Stage 2 grâce à un survirage important.

Peu de temps après, il y a eu de nouveau un jaune, en raison d’un crash du coéquipier de Larson, Alex Bowman. Avec Chase Elliott, Bowman est le deuxième pilote Hendrick à ne pas avoir atteint les playoffs cette saison. Bowman et Elliott ont tous deux manqué plusieurs courses durant la saison régulière en raison de blessures.

Après avoir frôlé la sortie de piste, Kyle Larson est revenu à la normale avec des pneus neufs lors du dernier relais de la Stage 2. Peu après le redémarrage, il a pris la tête à Brad Keselowski. Quelques tours plus tard, Larson a également remporté le deuxième segment de course.

Ross Chastain (Trackhouse-Chevrolet), éliminé des playoffs il y a une semaine, a franchi la ligne en deuxième position derrière Larson, et Christopher Bell en troisième. En revanche, Chris Buescher n’a pas réussi à se hisser dans le top 10, comme il l’avait fait à la Stage 1. Martin Truex Jr. n’a pas non plus obtenu de points de bonus à la Stage 2 en raison d’une stratégie de pneus qui s’est retournée contre lui.

Kyle Larson en tête dans une fin de course serrée contre Christopher Bell

Après la deuxième caution de stage, le troisième des trois segments de course a commencé comme le premier : avec Christopher Bell en tête. A un peu plus de 50 tours de la fin, un tête-à-queue de Chase Briscoe (Stewart/Haas-Ford) après un contact avec A.J. Allmendinger (Chevrolet Kaulig) a provoqué une nouvelle phase jaune. Il était donc clair que l’arrêt sous drapeau vert de la Stage 1 resterait le seul de ce type.

Le dernier arrêt de routine de la course a été effectué sous jaune. Lors de celui-ci, Kyle Larson a été le plus rapide et a donc été replacé en tête par son équipage Hendrick. Mais ce n’était pas encore le dernier arrêt jaune de la course.

Kyle Larson a mené la reprise, mais derrière lui, Ty Gibbs (Gibbs-Toyota) a percuté le mur du virage 2 parce que sa roue avant droite s’était détachée. Larson a également remporté le restart suivant. Derrière lui, Brad Keselowski et Christopher Bell se sont classés.

Jusqu’à quelques tours de la fin, Larson avait une avance relativement confortable de plus d’une seconde. Mais dans les cinq derniers tours, Bell s’est encore nettement rapproché. Mais le pilote de Gibbs, parti en pole position, n’a pas réussi à le dépasser. Sur la ligne d’arrivée, Larson a devancé Bell de 0,082 seconde et c’est donc le pilote Hendrick qui a décroché son ticket pour la finale le plus tôt possible.

NASCAR 2023 : Las Vegas II

Les meilleurs moments de la course 7 sur 10 des playoffs des NASCAR Cup Series 2023, le South Point 400 à Las Vegas !

Hormis Kyle Larson en P1 et Christopher Bell en P2, cinq des six autres participants aux playoffs se sont classés dans le top 10 : Ryan Blaney (Penske-Ford) en P6, William Byron en P7, Tyler Reddick (23XI-Toyota) en P8, Martin Truex Jr. en P9 et Denny Hamlin en P10.

UPDATE 1, lundi 3h00 CEST : Ryan Blaney a été disqualifié un peu plus de deux heures après avoir franchi la ligne d’arrivée parce que l’amortisseur avant gauche de sa Ford Penske #12 n’était pas conforme au règlement lors de l’inspection technique d’après course.

UPDATE 2, mardi 3h00 CEST : Un jour après la disqualification du pilote Penske Ryan Blaney, le NASCAR a annulé sa propre décision. Blaney est donc de nouveau sixième dans le résultat final officiel de la course. Comment la NASCAR justifie-t-elle ces tergiversations ?

Playoffs : Truex Jr. pour la première fois dans le top 15 – Buescher avec le plus grand retard

Remarquable : Martin Truex Jr., le pilote ayant marqué le plus de points lors de la saison régulière, est entré pour la première fois dans le top 15 lors de la septième course des playoffs de la saison ! S’il est parvenu à se hisser jusqu’au « Round of 8 », le champion 2017 le doit cette saison presque exclusivement à ses points bonus de la saison régulière.

Dimanche, Chris Buescher a connu le plus mauvais début de parcours dans le « Round of 8 » des playoffs. Après avoir manqué le top 10 dans les étapes 1 et 2, il a également manqué le troisième segment de course décisif. Certes, la 11e place n’est pas si mauvaise sur le papier, mais elle se traduit directement par une perte de 23 points dans le tableau des playoffs.

Ryan Blaney avait entre-temps un retard de 56 points en raison de sa disqualification (temporaire). Mais après que NASCAR a annulé sa propre décision, c’est à nouveau le pilote RFK Chris Buescher qui a le plus grand retard dans le tableau des playoffs.

Le « Round of 8 » des playoffs se poursuit avec la deuxième des trois courses de dimanche prochain (22 octobre) sur le Homestead-Miami Speedway.

Galerie de photos : L’état actuel des playoffs de la NASCAR Cup 2023

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *