Victoire d'Allmendinger, Kyle Busch & Co. éliminés des playoffs

Victoire d’Allmendinger, Kyle Busch & Co. éliminés des playoffs

Nascar



Victoire d'Allmendinger, Kyle Busch & Co. éliminés des playoffs

(RacingNews.fr) – La sixième course des playoffs en cours des NASCAR Cup Series 2023 a été la première à ne pas être remportée par un participant aux playoffs. Dimanche, sur la combinaison circuit-ovale du Charlotte Motor Speedway, connue sous le nom de « Roval », A.J. Allmendinger (Chevrolet Kaulig) s’est imposé et a fêté sa première victoire de la saison. (Photos : NASCAR sur le Charlotte-Roval)

Victoire en course pour A.J. Allmendinger (#16), élimination en playoffs pour Kyle Busch (#8) malgré sa troisième place.
Zoom

Parallèlement, les ex-champions Kyle Busch (Childress-Chevrolet) et Brad Keselowski (RFK-Ford), entre autres, n’ont pas réussi à progresser dans les playoffs, c’est-à-dire à se qualifier pour le « Round of 8 ». Kyle Busch a certes terminé troisième après une course solide, mais c’est trop peu au regard de l’ensemble de ses résultats dans le « Round of 12 ». Il aurait dû gagner la course de Roval pour rester dans la course au titre. (Résultat : NASCAR sur le Charlotte-Roval)

Outre Kyle Busch et Brad Keselowski, Bubba Wallace (23XI-Toyota) et Ross Chastain (Trackhouse-Chevrolet) ont également été éliminés des play-offs dimanche.

En revanche, Martin Truex Jr (Gibbs-Toyota), le pilote ayant marqué le plus de points lors de la saison régulière, et Kyle Larson (Hendrick-Chevrolet), parti du fond de la grille, se sont tout juste maintenus dans la course au titre. Et Tyler Reddick (23XI-Toyota) s’est même maintenu dans les playoffs en sortant de la zone négative.

Galerie de photos : L’état actuel des playoffs de la NASCAR Cup 2023

Tyler Reddick, l’un des douze participants aux playoffs encore en lice au départ de la course, s’est élancé depuis la pole. Un autre participant aux playoffs s’est élancé depuis la fin du peloton. Kyle Larson a dû prendre le départ de la course dans une voiture de remplacement en raison d’un crash lors des essais libres (samedi). Il n’a pas pu participer à la séance de qualification.

Les deux premiers segments de la course (Stage 1 et Stage 2) étaient prévus pour 25 tours chacun sur le circuit ovale de Charlotte. Mais à la différence des précédentes courses sur circuit de la saison, il y avait à nouveau des cautions de stage le dimanche. Celles-ci avaient en effet été supprimées pour 2023 sur les circuits.

Pour la dernière course en circuit de la saison, les cautions de stage ont été réintroduites, comme c’est le cas pour toutes les courses sur ovale. Les pilotes n’étaient plus habitués physiquement aux longs runs sous drapeau vert, comme c’était le cas sur le circuit d’Indianapolis ou à Watkins Glen.

Victoires de stages pour Tyler Reddick et Chase Elliott

La première étape a été entièrement menée par le poleman Tyler Reddick, qui l’a remportée après 25 tours. Son coéquipier de 23XI, Bubba Wallace, a franchi la ligne en deuxième position, et Ross Chastain en troisième. Avant le départ de la course, ces trois pilotes faisaient partie des quatre qui se trouvaient dans la zone négative du tableau des playoffs. Le quatrième était Kyle Busch.

Busch a terminé la Stage 1 en huitième position. La majorité du peloton s’était arrêtée au stand sous le feu vert dans la première étape. En revanche, Reddick, Wallace, Chastain et Busch, qui avaient tous besoin de points de bonus, ont parcouru le premier segment de la course sans s’arrêter au stand.

La deuxième étape a d’abord été menée par Christopher Bell (Gibbs-Toyota). Puis Chase Elliott (Hendrick-Chevrolet), qui n’est pas qualifié pour les playoffs de cette année, lui a pris la tête. Elliott a remporté la victoire de stage sous jaune, car Josh Bilicki (Live-Fast-Chevrolet) a été envoyé dans un tête-à-queue par Corey LaJoie (Spire-Chevrolet) dans l’infield.

Derrière Elliott, Bell et son coéquipier chez Gibbs, Denny Hamlin, ont franchi la ligne. En prenant la troisième place dans la deuxième étape, Hamlin a obtenu son ticket pour la troisième étape des playoffs, qui débutera le week-end prochain, grâce aux points. William Byron (Hendrick-Chevrolet) et Ryan Blaney (Penske-Ford) étaient de toute façon déjà qualifiés pour le « Round of 8 » grâce à leurs victoires de course à Fort Worth et Talladega.

Lors de la course sur le Charlotte-Roval, Tyler Reddick (4e), Ross Chastain (6e), Bubba Wallace (7e) et Kyle Busch (10e) ont à nouveau obtenu des points de bonus dans la Stage 2. Et Kyle Larson, parti en queue de peloton, a lui aussi empoché quelques points de bonus dans le deuxième segment de la course, avec une 5e place.

Kyle Busch vs. A.J. Allmendinger pour la victoire en course et plus encore

En raison de stratégies d’arrêt au stand différentes dans le peloton, le troisième segment de course décisif a commencé avec Kyle Busch en tête. Il était passé sous le feu vert dans le deuxième segment et avait gagné neuf positions lorsque les neuf premiers de la deuxième étape ont tous fait le plein et changé de pneus dans la caution de la deuxième étape.

Tant que Kyle Busch était en tête de la course, il était en bonne voie pour accéder au « Round of 8 » des playoffs. Mais au 58e des 109 tours de course, il a été délogé de la tête de la course par A.J. Allmendinger, qui ne joue aucun rôle dans les playoffs. A ce moment-là, Kyle Busch est retombé directement dans la zone négative du tableau virtuel des playoffs. Dans le même temps, Kyle Larson est passé de la zone négative temporaire à la zone positive.

Après la dernière série d’arrêts sous drapeau vert, Allmendinger était toujours en tête de la course devant Kyle Busch. Pour Allmendinger, il en allait de son avenir dans la top ligue du NASCAR, qu’une victoire lui permettrait de sécuriser un peu plus. Pour Busch, il s’agissait de rester dans les playoffs de cette année, ce qu’il ne pouvait assurer à ce stade de la course qu’en gagnant.

Grâce à une phase jaune (crash de Denny Hamlin dans la chicane avant le départ/arrivée), Ty Gibbs (Gibbs-Toyota) et William Byron se sont mêlés à la lutte pour la victoire à partir de 30 tours de la fin, en plus d’Allmendinger et de Busch. Cependant, c’était loin d’être le dernier redémarrage …

Un crash d’Erik Jones (Legacy-Chevrolet) après avoir été touché par Ricky Stenhouse (JTG-Chevrolet) dans le virage 2 a immédiatement provoqué un nouveau jaune. S’en est suivi un crash d’Andy Lally (Ware-Ford) dans le virage 2 et donc une nouvelle phase jaune. Au restart suivant, Allmendinger a pris la tête devant Ty Gibbs, tandis que Kyle Busch a fait pression en troisième position.

A 16 tours de la fin, Christopher Bell a envoyé Daniel Suarez (Trackhouse-Chevrolet) dans le mur à la sortie de l’infield. Il y a donc eu un nouveau jaune. Et au restart suivant, Kyle Busch a réussi à dépasser Ty Gibbs et à reprendre ainsi la poursuite directe du leader A.J. Allmendinger. Un incendie sur la Chevrolet JTG de Ricky Stenhouse a cependant provoqué une nouvelle alerte jaune.

Kyle Busch rate le dernier redémarrage – la décision

Le dernier redémarrage a eu lieu alors qu’il restait encore dix tours à parcourir. Lors de celui-ci, Kyle Busch a trop fait patiner ses roues arrière et a ainsi perdu la deuxième position au profit de William Byron. Devant, A.J. Allmendinger a continué à donner le rythme, mais il a été mis sous pression par Byron. Cela a permis à Busch de revenir à portée de tir. Mais l’ordre n’a plus changé.

A.J. Allmendinger a remporté sa première victoire en Coupe depuis plus de deux ans avec 0,666 seconde d’avance sur William Byron. Kyle Busch, Ty Gibbs et Joey Logano (Penske-Ford) ont complété le top 5, Busch devant être le plus mécontent de son classement au vu de la victoire manquée.

En dehors de la lutte pour les places en play-off, Mike Rockenfeller était au départ pour la troisième fois de la saison de la Coupe. Au volant de sa Legacy-Chevrolet #42, « Rocky » a franchi la ligne d’arrivée à la 29e place d’un peloton de 37 pilotes. Il était parti de la 26e place.

Playoffs : Kyle Busch, Brad Keselowski, Bubba Wallace, Ross Chastain out

Comme nous l’avons déjà mentionné, Kyle Busch, Brad Keselowski, Bubba Wallace et Ross Chastain n’ont pas réussi à se qualifier pour les play-offs.

NASCAR 2023 : Charlotte-Roval

Les meilleurs moments de la course 6 sur 10 des playoffs des NASCAR Cup Series 2023, le Bank of America Roval 400 sur le Charlotte-Roval !

Pour Kyle Busch, la troisième place de dimanche n’a pas suffi à combler le déficit de points après la P34 (crash) à Fort Worth et la P25 à Talladega. Pour Ross Chastain, P2, P37 et P10 dans les trois courses du « Round of 12 » des playoffs n’ont finalement pas suffi pour se qualifier pour le « Round of 8 ».

Brad Keselowski a écopé d’une pénalité de passage dans la Stage 1 pour ne pas avoir franchi correctement la chicane avant le départ/arrivée. Dans l’étape 3, Keselowski a fait un tête-à-queue en attaquant Ross Chastain. Keselowski a franchi la ligne d’arrivée en 18e position. Avec la 7e place à Fort Worth et la 32e (crash) à Talladega, c’était trop peu. Avant le départ de la course sur le Charlotte-Roval, Keselowski se trouvait encore à la huitième place du classement, juste dans la zone positive du tableau des playoffs.

Le jour de son 30e anniversaire, Bubba Wallace a également manqué son entrée dans le « Round of 8 » des playoffs. Il a manqué la chicane de la ligne droite opposée dans le dernier segment de la course, mais sans en être responsable, Daniel Suarez l’ayant impliqué dans un tête-à-queue avec Austin Cindric (Penske-Ford). Wallace a néanmoins dû freiner jusqu’à l’arrêt complet, perdant ainsi encore plus de positions qu’il n’en avait déjà. Mais il n’aurait sans doute pas pu progresser dans les playoffs même sans le chaos de la chicane. Il a tiré sur les trois courses du « Round of 12 » en P3, P23 et P16.

Le « Round of 8 » des playoffs se compose de deux ovales de 1,5 mile et d’un short-track. La troisième étape des playoffs débutera dimanche prochain (15 octobre) sur le Las Vegas Motor Speedway. Ensuite, les courses se dérouleront sur le Homestead-Miami Speedway (22 octobre) et enfin sur le Martinsville Speedway, où les derniers des quatre participants à la finale seront désignés le 29 octobre. La finale avec les quatre prétendants au titre à égalité de points aura lieu le 3 novembre sur le Phoenix Raceway.

Pour Kyle Larson, ce n’est pas dimanche, mais mercredi et jeudi (11 et 12 octobre) qu’il reprendra la route. Sur l’Indianapolis Motor Speedway, il participera à un rookie test de deux jours pour McLaren/Hendrick en vue de l’Indy 500 de la saison 2024 d’IndyCar.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *