Aitken poursuit sa carrière en DTM avec la Ferrari d'Emil Frey

Aitken poursuit sa carrière en DTM avec la Ferrari d’Emil Frey

Voitures de tourisme



Aitken poursuit sa carrière en DTM avec la Ferrari d'Emil Frey

Aitken pilotera la Ferrari 296 GT3 #14 dans la catégorie appartenant à l’ADAC en 2024, tandis que Thierry Vermeulen, soutenu par Max Verstappen, prendra à nouveau le cockpit de la deuxième voiture de l’équipe.

Le pilote britannique combinera ses engagements en DTM avec la course dans la classe GTP du Championnat IMSA SportsCar, après avoir pris un siège à temps plein dans l’équipe Action Express Racing Cadillac cette année aux côtés de Pipo Derani.

Le pilote de 28 ans avait déjà déclaré à Autosport en janvier qu’il était toujours en pourparlers pour continuer à participer au DTM, dont le calendrier 2024 ne présente aucun conflit avec celui de l’IMSA.

« Une deuxième saison de DTM est excitante », a déclaré Aitken lors de l’annonce. « J’ai adoré la série de l’année dernière pour la compétitivité et l’agressivité des courses.

« Nos attentes sont de nous battre plus régulièrement aux avant-postes et de remporter plus de victoires et de pole positions.

« Je pense que nous avons une meilleure compréhension de la Ferrari qu’au début de l’année dernière, donc nous pouvons nous attendre à être encore plus forts.

Aitken, dont la relation avec Emil Frey remonte à 2021, lorsque l’équipe suisse faisait partie du giron de Lamborghini, est monté sur le podium lors de ses débuts en DTM à Oschersleben l’an dernier, avant d’ajouter une première victoire au Lausitzring à son CV.

Cependant, il n’a terminé que 14e au classement, en raison de son absence aux courses de Zandvoort en raison d’un conflit avec l’IMSA et de résultats irréguliers de part et d’autre de sa victoire au Lausitzring.

Jack Aitken, Emil Frey Racing Ferrari Ferrari 296 GT3

Photo par : Alexander Trienitz

Lorenz Frey-Hilti, directeur de l’équipe, a ajouté : « Nous avons pu acquérir beaucoup d’expérience avec la Ferrari tout au long de l’année dernière et nous sommes toujours très convaincus et impressionnés par l’excellente voiture de course que Ferrari a développée.

« Cette année, nous sommes mieux préparés pour la saison, car l’année dernière, le passage à Ferrari s’est fait très tard, avant la première course. Les attentes de l’extérieur sont très élevées, mais nous avons aussi de grandes attentes envers nous-mêmes.

« Notre objectif est de terminer régulièrement dans le top 10, tant en DTM qu’en Sprint Cup et en ADAC GT Masters. C’est certainement un grand défi, et nous voulons évidemment nous battre pour les victoires, ce qui est la raison pour laquelle nous sommes sur la piste de course en premier lieu.

Emil Frey a reçu beaucoup d’intérêt pour ajouter une troisième Ferrari à son programme DTM en 2024. Cependant, le patron de l’équipe, Frey-Hilti, a déclaré au titre frère d’Autosport, Motorsport-Total.com, que le sponsor d’un pilote s’était retiré de ses engagements financiers, ce qui a incité Emil Frey à s’en tenir à deux voitures.

Reportage complémentaire de Sven Haidinger

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *