La DMSB commence à planifier le calendrier pour le second semestre de l'année

La DMSB commence à planifier le calendrier pour le second semestre de l’année

Porsche Carrera Cup



La DMSB commence à planifier le calendrier pour le second semestre de l'année

(RacingNews.fr) – Personne ne peut actuellement prévoir comment la pandémie de coronavirus affectera la vie publique en Allemagne dans les semaines et les mois à venir. Néanmoins, la Fédération allemande du sport automobile (DMSB) tente d’élaborer une perspective pour la période suivant l’interdiction des événements publics.

Personne ne peut dire avec certitude quand les roues recommenceront à tourner en Allemagne.
Zoom

« Des milliers d’emplois en Allemagne dépendent du sport automobile », sait Gerd Ennser, membre du comité exécutif de la DMSB. « Les pilotes, les équipes, les mécaniciens, les ingénieurs, les exploitants de pistes de course – il y a une grande incertitude partout en ce moment. Afin d’être prêts à recommencer dès que possible après la fin des interdictions étatiques totalement justifiées, nous avons maintenant élaboré un plan par étapes, que nous vérifions régulièrement et que nous adaptons toujours aux circonstances actuelles. »

Concrètement, dès le début du mois d’avril, un portail en ligne sera ouvert pour planifier les événements prédictifs – par exemple, les 38 championnats allemands, du rallye au motocross – pour la période postérieure au 1er juin. Grâce à l’accès des organisateurs à mein.dmsb.de, les dates et les dates alternatives des événements prédicats peuvent être nommées et comparées aux plans des autres organisateurs.

Portail permettant d’éviter les goulets d’étranglement pour les dates

De cette manière, le club organisateur, qui peut être amené à reporter un événement de début mai au second semestre, peut voir quelle date est encore libre dans sa discipline et si d’autres organisateurs peuvent vouloir occuper la même date.

« Si nous sommes alors en mesure de relancer le sport automobile à un moment donné, des centaines d’événements devront être répartis sur beaucoup moins de week-ends », a déclaré M. Ennser. « Nous voulons donner aux clubs organisateurs la possibilité d’éviter les goulets d’étranglement grâce à notre portail ».

« Bien sûr, nous ne sommes pas naïfs en la matière : même nous ne savons pas si le 1er juin n’est pas choisi de manière beaucoup trop optimiste. Mais ce serait faire preuve de négligence que d’attendre sans rien faire et de ne commencer à planifier que lorsqu’on est sûr de la suite des événements. Nous considérons que nous avons une responsabilité envers les athlètes actifs et l’ensemble du secteur du sport automobile », poursuit M. Ennser.

Un plan échelonné offre une sécurité de planification

Par conséquent, la planification du calendrier doit être revue régulièrement. Avec un délai de deux mois, la planification initiale prévoit que la date butoir sera le 1er juin. Début mai, la situation globale sera réévaluée par le Présidium de la DMSB et, si nécessaire, le redémarrage de la saison sera reporté au 1er juillet – ou même plus tard.

« Ce plan par étapes n’est pas idéal, bien sûr, mais il offre à toutes les personnes concernées un peu plus de sécurité en matière de planification », explique M. Ennser. « Bien sûr, nous ne décidons pas quand les premières courses pourront à nouveau avoir lieu, c’est la responsabilité des autorités. Mais c’est nous qui décidons de la manière dont la DMSB et toutes les personnes concernées se préparent consciencieusement et professionnellement à ce jour. »

« Une chose est sûre : il y aura des événements automobiles et motos même après la pandémie de Corona, et pour ce jour-là, nous voulons créer les meilleures conditions possibles pour le sport automobile allemand. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *