Thomas Preining remporte la Porsche-Carrera-Cup 2018

Thomas Preining remporte la Porsche-Carrera-Cup 2018

Porsche Carrera Cup



Thomas Preining remporte la Porsche-Carrera-Cup 2018

(RacingNews.fr) – Confiance en soi, professionnalisme, nerfs d’acier – autant de vertus qui permettent de gagner des titres. En même temps, ce sont les qualités qui décrivent le mieux l’Autrichien Thomas Preining, 20 ans. Pour sa deuxième saison en Porsche-Carrera-Cup Allemagne, l’objectif du junior Porsche était clair : il fallait décrocher le titre. Et le brun bien entraîné, qui a toujours un mot coquin aux lèvres, a mieux résisté à la pression que tous ses concurrents. Neuf fois au cours de la saison 2018, il a été le premier à voir le tissu à carreaux noir et blanc. Et à chaque fois, il a tendu le poing de la victoire dans le cockpit en direction de la caméra embarquée.

Thomas Preining a été couronné champion de la Carrera Cup lors de la saison 2018.
Zoom

Après s’être imposé à l’automne 2016 face à plus de cent candidats dans le cadre de la sélection des jeunes Porsche, Preining débordait de confiance en lui. Il a appris lors de sa première saison de coupe de marque en 2017 qu’un ego surdimensionné peut parfois être un obstacle. Il a parfois laissé éclater sa classe, mais la plupart du temps, il s’est mis lui-même en travers du chemin. Au final, il s’est contenté de la sixième place. Il n’en était pas satisfait et s’est fixé de grands objectifs pour 2018. Preining s’est entraîné à l’endurance, a veillé à une alimentation saine et a passé d’innombrables heures à faire des sim-races dans sa ville natale de Linz. Lors de duels virtuels avec des pilotes comme Christopher Zöchling, il a renforcé sa capacité de concentration et acquis une nouvelle forme d’endurance en compétition.

Malgré cela, la saison a commencé difficilement pour le pilote de Lechner : lors du coup d’envoi à Oschersleben, il s’est classé onzième et septième. Son retard sur le leader du championnat à ce moment-là, Michael Ammermüller, était de 36 points après les deux premières manches. Mais Preining a su garder son sang-froid : lors du match à domicile sur le Red Bull-Ring de Spielberg, il a réussi à contrer la tendance avec une double victoire. Le succès en Styrie a eu l’effet d’une bouffée d’oxygène. Lors des neuf courses qui ont suivi, le vainqueur s’est appelé Preining à sept reprises.

Au cours de la saison, Preining a combiné son talent avec une confiance croissante en lui. Après la huitième course sur le Nürburgring, il a pris la tête du championnat à son coéquipier Ammermüller. Il n’a plus quitté cette position jusqu’à la victoire décisive sur le circuit d’Hockenheim. Dix pole positions et neuf victoires en course lui ont ouvert la voie vers le titre.

L’outil de travail : la Porsche Carrera de Thomas Preining Zoom

Preining s’est découvert une passion pour le sport automobile dès l’enfance. Lors de vacances en famille à Majorque, il s’est assis pour la première fois dans un kart à l’âge de sept ans – l’origine de sa carrière. Le jeune homme s’est ensuite lancé dans le karting. Toujours accompagné de ses parents. Son père, Andreas, s’était déjà illustré dans le sport automobile. Dans les années 1990, il a participé au championnat du monde de moto. En 2015, son fils est passé à la Formule 4 et a terminé quatrième au classement général.

Après avoir remporté la détection Porsche, Preining a d’abord dû trouver sa place. En 2016, il a acquis ses premières expériences en Carrera Cup chez Konrad, puis chez Lechner, il a assemblé différents éléments de réussite la saison suivante. Avec sa nature ouverte, il enthousiasme les personnes qui l’entourent. Mécanicien, ingénieur ou sponsor, Preining apprécie le travail de chacun et le montre. Lors des week-ends de course, il passait souvent du temps dans la tente de l’équipe bien après les sessions.

En remportant le titre de la Carrera-Cup Deutschland, le Sunnyboy a réalisé un rêve. Preining veut faire de sa passion son métier – et il est en bonne voie pour y parvenir. Il a encore des chances de remporter le titre lors de la finale de la Supercup qui se déroulera du 26 au 28 octobre 2018 au Mexique. Deux courses y seront disputées et 40 points seront encore attribués. Ammermüller (119 points), Nick Yelloly (114 points) et Preining (105 points) peuvent être couronnés champions. Et lors des deux courses du WEC à Fuji (du 12 au 14 octobre 2018) et à Shanghai (du 16 au 18 novembre 2018), l’attaquant des sommets disputera ses deux premières courses au volant de la 911 RSR avec l’équipe client de Porsche Gulf.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *