Preining, le junior Porsche, gagne à Monza

Preining, le junior Porsche, gagne à Monza

Porsche Supercup



Preining, le junior Porsche, gagne à Monza

(RacingNews.fr) – La lutte pour le championnat de la Porsche Supercup restera passionnante jusqu’à la fin : sur l’Autodromo Nazionale de Monza, en Italie, le junior Porsche Thomas Preining a remporté sa quatrième victoire de la saison. L’actuel leader du championnat, Michael Ammermüller, a franchi le drapeau à damier en deuxième position. La troisième place est revenue à Mattia Drudi.

Thomas Preining peut se réjouir de sa victoire à Monza
Zoom

« Mon départ a été parfait : j’ai pu me placer juste à côté d’Ammermüller et j’ai pris quelques risques lors du freinage tardif. Entre-temps, la lutte a été chaude, je suis donc d’autant plus heureux de la victoire », déclare Preining. Le suspense est donc à son comble avant la finale de la saison au Mexique : deux courses y seront disputées et 40 points seront encore attribués. Ammermüller (119 points), Nick Yelloly (114) et Preining (105) peuvent être couronnés champions.

Devant les tribunes pleines de tifosi de la Formule 1, Preining a réussi la manœuvre de dépassement décisive dès le départ. Parti de la deuxième position, il avait la voie intérieure contre le sitter de la pole Ammermüller dans le premier virage. Mais le jeune homme de 20 ans s’est engagé sur la ligne extérieure après l’extinction des feux et a ainsi surpris son coéquipier. Preining est passé au volant de sa Porsche 911 GT3 Cup de 485 chevaux, mais Ammermüller est resté sur les talons du leader. Au sixième et au septième tour, le pilote de Rotthalmünster a attaqué Preining à la fin de la ligne droite de départ-arrivée.

Duel passionnant entre les coéquipiers Preining et Ammermüller

Mais dans les deux situations, le pilote de Linz a pu défendre sa position de leader. Dans les derniers tours, Preining s’est détaché de son adversaire et a franchi la ligne d’arrivée en premier après 14 tours. Ammermüller suivait à 1,7 seconde. « Partir de la pole position est particulier à Monza. On part de la piste extérieure et on doit couvrir directement la ligne intérieure. Plus tard, j’ai pu me défendre contre Drudi. Cela m’a évidemment coûté du temps. La deuxième place est une bonne chose dans l’optique du championnat, mais j’avais quand même la possibilité de gagner », explique Ammermüller.

Photos : Porsche-Supercup 2018 à Monza

Drudi a jubilé de sa troisième place lors de sa course à domicile. L’Italien a commencé la course en troisième position et a mis Ammermüller sous forte pression par moments. Au final, Drudi est monté sur le podium pour la quatrième fois de la saison. « Arriver troisième devant les fans italiens, c’est un sentiment fantastique. Malheureusement, lorsque j’étais à la hauteur d’Ammermüller, j’ai fait une petite erreur. A la fin, je ne voulais pas perdre ma troisième place à cause d’une manœuvre irréfléchie », a déclaré le pilote de 20 ans.

Yelloly a gagné une place en course et s’est classé quatrième devant Dylan Pereira. Le Luxembourgeois a atteint une vitesse de pointe de 270 kilomètres à l’heure sur le circuit à grande vitesse, une valeur record parmi les 30 pilotes au départ. Jaap van Lagen a terminé sixième sur le circuit traditionnel de 5,794 kilomètres situé aux portes de Milan. Florian Latorre s’est classé septième en tant que meilleur rookie.

Fin de saison fin octobre au Mexique

C’est son compatriote Julien Andlauer qui a réalisé le plus de dépassements : le junior Porsche est parti de la 30e position et a terminé la course à la 8e place. « Je savais que ce serait un marathon pour moi. Il était donc important de ménager les pneus. Je pense que j’ai tiré le meilleur parti de ma position de départ », a déclaré le jeune Andlauer de 19 ans. Roar Lindland s’est quant à lui réjoui de sa victoire dans le classement ProAm. Pour le Norvégien, il s’agit de sa sixième victoire dans sa catégorie.

Ce week-end, trois pilotes de la Porsche Supercup ont vécu une course devant leur public. Outre Drudi de Misano Adriatico, Alberto Cerqui, qui vit à Preseglie, et Gianmarco Quaresmini (Castegnato) ont piloté les trois voitures de Dinamic. Alors que Cerqui a obtenu la neuvième place, Quaresmini a été classé en 13e position. L’équipe Dinamic est basée dans la ville de Reggio Emilia, dans le nord de l’Italie.

Pour la finale de la saison, la Porsche Supercup se rendra au Mexique du 26 au 28 octobre. Ainsi, pour la deuxième fois dans l’histoire de la coupe internationale des marques, le championnat se jouera sur l’Autodromo Hermanos Rodríguez, après l’édition 2017. La ville de Mexico accueillera les neuvième et dixième courses de la saison.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *